Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chronique de Serenius Metanoïa

Voilà j’ai enfin réussis à me poser pour pouvoir apprécier la dernière galette du groupe Serenius.

 

Groupe de Death Francilien fondé en 2005 qui a balancé son premier album:  « Coming from Serenius » en 2010. 

 

 

Depuis de l’eau a coulé sous les ponts, leur musique s’est bonifiée tant au niveau de la prod que pour le côté musical. Le véritable virage s'est amorcé en 2016 avec le clip « Incompatible » suivi de l’album « Cocoon » qui a vue le jour en 2017. 

 

A cette période le groupe s’est propulsé vers un Death technique mélodique avec de bons passages bien brutaux.

 

Metanoïa est le titre du dernier missile de ce groupe : force est de constater que nous tenons ici un petit bijoux, les 6 titres de cet EP sont très homogènes, musicalement nous retrouvons tous les éléments représentatifs de ce style.

 

L’intro du premier titre « Enough » permet de rentrer tout en douceur pendant un peu plus d’une minute :  la guerre commence ensuite une déferlante de riffs plus agressifs les uns que les autres, qui permettent d’apprécier toute la technique des musiciens, malgré la brutalité de certains passages, les mélodies sont elles aussi au rendez vous !

 

Le chanteur n’est pas en reste, lui aussi fait preuve d’une grande efficacité, son growl colle parfaitement à la musique du groupe.

 

On notera l’apparition sur l’avant dernier morceau « Erebos » de Joachim Preschner (chanteur de The Desperate Sons) et de sa voix heavy, qui donne une bonne profondeur à ce titre d’excellente qualité.

 

Cet EP prend fin avec le 6 eme et dernier titre « Shards Of Soul » morceau qui après une intro vocale sera exclusivement musicale et qui vous prouvera si cela n’était pas déjà fait, que nous avons à faire à des musiciens aguerris maîtrisant de manière exemplaire leurs instruments.

 

C’est un sans faute pour SERENIUS qui nous balance ici une petite bombe, si vous appréciez ce style musical foncez vous ne serez pas déçus. Pour les autres laissez vous tenter par Metanoïa qui pourrait vous réconcilier avec le style.

 

Tonton Vlad. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article