Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Loud Tv - Webzine metal video

Chronique du nouvel album d'EVERGREY ! Foncez l'écouter maintenant !!!

Une intro dantesque sur ce 1 er titre " A SILENT ARC " qui ouvre le
chapitre de The Atlantic qui vient clôturer la trilogie lancée en 2014
avec, Hymns For The Broken (2014)  et suivit de  The Storm Within
(2016) et cela avec toujours le meme line up depuis la composition de
ce premier opus de la trilogie .

Le groupe Suédois  qui a célébré ses 20 ans de carrière il  y a
quelques mois nous désoriente agréablement  avec cette ouverture sur
ce 11 ème disque qui dès le départ lorgne vers un  Metal beaucoup plus
moderne  et gros .
La voix arrive et est toujours aussi belle , l'émotion et la maitrise
sont la dès les premières notes . .
Le groupe retrouve tout de meme vite son apanage qui est basé sur les
mélodies et l'émotion,distillés par les guitares ,le piano et la voix
.

Le bridge d'avant  fin nous emporte vers un solo chargé de feeling et
d'inventivité ,avec un son et une brillance vraiment très belle pour
revenir sur le pré refrain et refrain trés aérien et lent .

Beaucoup de feeling et d'émotion déjà sur ce premier titre qui se
termine sur un pian voix très lancinant et doux .
Superbe morceau qui durant ses  8' 15 montre toute la palette du
groupe allant de la grosse patate sur le début au refrain hyper
efficace et planant ,mais aussi en  passant par des ponts et des solos
au feeling incontestables .
Un des titres de ce début d'année ,toute catégories confondues ce "A
SILENT ARC  "


Le 2 ème titre "WEIGHTLESS" est efficace ,direct ,heavy  ,un véritable single .
Il s'agit du titre le plus simple de ce disque qui sert de single plus
direct dans l'accès ,jusqu'à l'arrivée du pont , plein d'inventivité
et de mise en place rythmique et mélodique  .
Le batteur nous dévoile une étendue de son jeu aussi bien dans ses
patterns que dans ses breaks
Le titre est visible avec cette vidéo réalisée il y a quelques semaines

Le 3 ème titre "  ALL I HAVE  "
Commence par une intro Doom : Postcore  bien lourde et fat qui nous
éloigne des contrés "Heavy - prog " des autres titres
Le groupe mélange avec brio et fluidité les influences tout en
gréffant sa touche personnelle et mélodique .
Il passe d'une ambiance à une autre , du majeur au mineur avec une
aisance et une maitrise parfaite , ce qui rend ce titre hyper efficace
sans etre pour autant simpliste ou chiant . Il faut un savoir faire
évident pour passer d'un couplet Doom  à un refrain Poppy  sans que
cela soit "caricatural"  ou a coté  et Evergrey réussit ici ce mélange
avec brio
Le refrain est entetant et laissera l'empreinte de sa mélodie quelques
temps dans nos esprits  après son écoute .
Le 1 er solo est sublime , au feeling  absolu et à la maitrise totale .


4 : The secret Atlantis
intro mystérieuse pour envoyer sur du riff  heavy
La voix sur le couplet m' a fait penser a du Sevendust  mais le pré
refrain et refrain reviennent sur du pure Evergrey , mélodique et
heavy à souhait .
Titre plus classique et moins surprenant mais qui fera bien  son job
pour le fan d'Evergrey  et  reste en accord parfait avec le choix de
la track list .
Choix qui est très compliqué et primordial pour un groupe et le
déroulement d'un album.
Jusqu'ici Evergrey fait un sans faute concernant le déroulé de ce disque



5 The Tidal : interlude


6" End of  silence "
Ce titre traverse cet océan de sensations sans  totalement  nous
bouleverser mais fera son job de morceau plaisant et facile à écouter
, avec toujours un refrain plaisant et mémorisable .

Avec un clip tout  fraîchement  sorti

Qui n'élève pas plus le morceau pour ma part , contrairement à d'autres .


7 "Currents "

Le titre se dévoile tout doucement
Pour arriver encore sur un refrain super bien pensé et mélodique à la
voix avec le support du clavier et son thème hypnotique .
Puis le 2 ème couplet renforce l'ascension du morceau .
Titre ultra efficace au refrain mémorable qui se termine sur un
"discours " à la guitare renforcé par des nappes de claviers
atmosphériques .


8 ème : " DEPARTURE"
Une approche différente sur ce titre qui laisse la part belle au basse
/ batterie sur les couplets .
Plus intimiste et épuré dans l'approche , ce morceau ou le piano prend
une tout  autre forme laissera une belle impression sur cette power
ballade à l'ambiance captivante .



9 eme : " THE BEACON "

J'ai eu un peu peur avec ce thème et ce son aux claviers dès le début
du morceau   .
Mais quand arrive le refrain encore une fois terrible et efficace à
souhait , je comprends mieux l'approche du thème sur les premières
mesures  .
L'une des forces du groupe est vraiment de trouver des refrains forts
et qui parfois sont éloignés de ce que les couplets pouvaient annoncer
et pourtant  tout cela reste très cohérent et intéressant .

Puis arrive le bouquet final " THIS OCEAN  " .
"Hey les gars si on terminait notre album par un tube"
"Ben oui pourquoi pas , de toute façon il n ' y a quasiment que ça sur l'album "


Effectivement le track listing se déroule à merveille
Lorsque l'on a des titres de cet acabit tout du long d'un album . on a
l'embarras du choix pour enchainer les "plages"
Le groupe nous assaine donc d'un dernier titre ultra efficace qui va
clôturer de manière magistrale  ce disque ,qui est à se procurer
d'urgence pour fans de Metal progressif moderne  avec "excellent
chanteur "


C'est un beau voyage au travers de cet album qui à chaque plage nous
dévoile un sentiment  ou une  émotion différente et qui navigue en
eaux plus troubles que précédemment  tant niveau ambiance que
diversités des styles .
Il est aussi le disque le plus sombre du groupe et surement donc le
plus touchant  de par sa sincérité mélancolique .
Les arrangements sont équilibrés et variés , tantôt le piano prend
l'ascendant sur les parties ,tantôt les guitares  , ce qui donne un
aspect non rébarbatif et non linéaire.
Et quelle voix tout au long de l'album  , Mr Englund  exécute ses
parties avec classe , précision ,efficacité  et surtout sincérité …ah
si Dream Theater avait un chanteur comme cela …
Meme si la deuxième partie du disque est moins rythmée et catchy   ,
les titres sont tout de meme très bons et moins directs .



Cet album est encore fait avec l'homme de l'ombre , le talentueux
Jacob Hansen qui, derrière les manettes, donne un son énorme et
moderne à la fois  à ce disque  .
Jonas Ekdahl dit même que Hansen fait partie du groupe à part entière
tant son travail est une partie intégrante de leur musique .
Pour ce 3 ème volet , il a encore augmenté la qualité de production du
disque , tout est lisible et ultra propre
Batterie puissante et organique
Basse présente et superbement bien définie
Guitares ultra efficaces , incisives et solos magistraux mixés à la perfection
Claviers variés et parfaitement intégrés dans le mixage .
Voix quasiment parfaite .
Meme si les promesses  de fougues et d'envolées de puissance amorcées
sur  le 1 er titre s'estompent au fur et à mesure que l'on avance dans
l'album , il s'agit d'un très bon disque bien écrit , exécuté et
interprété , et aussi très fort en sensibilité et en émotion .
On sent que le guitariste /chanteur  à mit beaucoup de lui et de sa
sensibilité dans ce disque et son interprétation .
Cet album devrait  séduire les fans décus du groupe de ces  quelques
années moins inspirées et sincères  et des disques sortis durant cette
période .
Un album sincère , varié ,imposant et mélancolique à coté duquel il ne
faudra pas passer pour tout fan de Power Progressif .

A ranger  a coté de  les A0 précédents EVERGREY /  Sevendust /Pain of
salvation / Nevermore / Redemption /
Track list de The Atlantic :

01. A Silent Arc
02. Weightless
03. All I Have
04. A Secret Atlantis
05. The Tidal
06. End Of Silence
07. Currents
08. Departure
09. The Beacon
10. This Ocean


Line Up
Tom S. Englund: Chant / Guitares
Henrik Danhage: Guitares
Johan Niemann: Basse
Jonas Ekdahl: Batterie
Rikard Zander: Claviers


Production : 9/10
Composition 9/10
Avenir 9/10
Artwork : 9/10 ( du Grec Giannis Nakos )

 

B3N

Chronique du nouvel album d'EVERGREY ! Foncez l'écouter maintenant !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article