Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chronique: Véhémence Par le Sang versé

Je profite de cette journée ensoleillée pour écouter et apprécier le second album de Véhémence: Par le sang versé.

 

Ce groupe a été créé en 2013 par Tulzcha, et est le compositeur des deux albums, le premier opus « Assiégé » est sorti en 2015. Un nouveau chanteur est arrivé en 2017 en la personne de Hyvermor qui s’occupe aussi de l’identité visuelle du groupe, qui colle parfaitement au style Black Médiéval. Ce changement de chanteur va t’il faire évoluer le groupe ?

 

La prod tout en étant de bonne qualite possède un goût Old School très agréable. Grosse différence avec le premier opus, le mix est bien mieux équilibré ce qui évite de se retrouver avec une voix trop en avant ce que je trouvais dérageant sur « Assiégé ».

Nous arrivons facilement à apprécier les lignes de chaque instrument, ce point est très important car c’est bien là toute la difficulté du Black Med.

 

« L’étrange clairière » qui se divise en deux parties ainsi que « la sorcière de Lunerive » vous permettront de découvrir l’univers du groupe, une musique sombre et violente qui possède une réelle identité, ce n’est pas une simple copie de groupes existants.

 Chaque morceau possède une structure variée où nous pouvons apprécier les qualités de chaque musicien, d’ailleurs à ce sujet on notera la présence derrière les fûts de Thomas Leitner, l’autrichien qui officie au sein d’Irdorath et de Wallachia, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il fait un très bon boulot le bougre. Hyvermor nous fait oublier l’ancien chanteur en gommant les erreurs du premier opus, tout en gardant des textes en français.

 

Dans cet album vous trouverez aussi 2 pistes instrumentales d’une grande qualité qui ne font que renforcer le côté médiéval et lugubre du groupe.

 

Pari réussit pour Véhémence ! Nous avons ici un album efficace que nous prendrons plaisir à réécouter. Le premier opus etait un amusr bouche et laissez-vous emporter par celui-ci, vous ne serez pas déçus.

Tonton Vlad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article