Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Live Report Amorphis, Soilwork le 10 Février au Transbordeur de Villeurbanne.

Le best of du metal europeen ! Rien que ca ! Et c'est ce que propose cette très très belle affiche qui est passée entre autre par Toulouse, Paris et ce soir Toulouse.

 

18h10: Ouverture des hostilités avec NAILED OF OBSCURITY qui nous distille un Doom Death de bonne facture qui nous fera penser à Paradise Lost, surtout au niveau de ses mélodies. 5 Titres vont être joués par ce groupe qui est à l’aise sur scène et nous déroule un set de manière pro. On appréciera la technique des musiciens, le chanteur n’est pas en reste : excellente prestation de sa part ! Ils nous font découvrir leur dernier opus avec les 4 premiers titres dont « Black Frost » et « The Aberrant Host » chacun d’entre eux durant plus de 7 mn. LA prestation prendra fin sur le titre « Desolate Ruin » tiré de leur premier album qui lui s’étendra sur un peu plus de 8 mn. En tout le groupe restera 35 mn sur scène sans que cela ne soit trop pesant bien au contraire...

 

19h00: Voilà un autre groupe que je vais découvrir sur scène j’ai nommé JINJER ! Premier mot qui me vient a l'esprit, c’est « ÉNERGIE » car ils en ont à revendre, sur scène y’a rien à redire, c’est d’une efficacité redoutable. Les riffs vous entraînent dans le pit pour que vous vous décrochiez les cervicales au son de leur rythmique incisive, la chanteuse nous fait apprécier toute l’étendue de sa voix : aussi bien puissante et juste dans le growl comme dans le chant clair, on ne peut que constater la qualité de sa prestation ainsi que celle des musiciens. Au fil de leurs 9 titres ils nous font traverser leur discographie de 2014 à 2019 avec des titres comme « Who is gonna be the one », « Ape », « Words of winsdom » pour un set qui durera 45 minutes pendant lesquelles on ne s’ennuiera pas une seule seconde, un sans-faute pour Jinjer.

 

20:15: C’est au tour de SOILWORK premier headliner de venir enflammer la salle pour ma part la dernière fois que je les ai vu sur scène c’était sur l’album « Stabbing the Drama » et ils m’avaient méchamment secoué à l’époque voyons ce qu’ils donnent maintenant ! Speed monte sur scène et c’est parti pour 16 Titres, en commençant par Arrival, SOILWORK plante le décor ils sont décidés à nous faire remuer, le 3 éme titre Nerve nous ramène quelques années en arrière et le moins que l’on puisse dire c’est que Speed n’a rien perdu de sa voix, bien que le public soit réceptif, il apprécie la prestation de façon relativement calme ce qui ne perturbe pas le moins du monde. Le combo Suédois qui continue à dérouler son set de manière très pro. C’est efficace et carré, il faut dire que les gaillards usent les planches depuis 1995 et pas de faux pas meme si le line up change énormément. Leur Set list s’étend de 2001 à 2019 ce qui permet au public d’apprécier toute l’étendue du talent de ce groupe qui jouera pendant presque 75 minutes sans aucune baisse de régime. Le remplacant de Dirk Verbeuren à la batterie s'est nettement amélioré mais il manque la patte de celui qui est parti rejoindre MEGADETH il y a quelques annees.

 

22h00: AMORPHIS deuxième Headliner de cette soirée : On notera le retour à la basse d’Olli-Pekka qui avait quitté le groupe en 2000, même si le groupe a évolué au fil des années les origines sont toujours bien présentes Death Doom et heavy avec cette teinte folk. C’est parti on commence par « Bee » le décor de scène correspond tout à fait à l’ambiance dans laquelle veut nous transporter le groupe. Les anciens morceaux et les plus récents s’enchaînent parfaitement mais les deux derniers opus sont principalement mis en avant avec 7 des 14 titres joué durant ce concert, les 7 titres restant traverseront l’album « Skyforger » « Circle » « Tales From Thousand Lakes avec l’incontournable Black winter days ». Le concert prendra fin avec 2 rappels « Death of a King » et « House of Sleeps ». Le combo nous offre un concert plein de nouveautés durant 1h15 et nous prouve qu’avec  30 ans de carrière et leur évolution musicalle, AMORPHIS reste malgré tout un groupe qui a su se renouveler et qui prend toujours autant de plaisir à distiller sa musique devant le public.

 

Contrat rempli donc pour cette soiree qui fut une reussite ! 4 groupes au top avec le public au rdv dans cette salle qui est parfaite pour ce genre d'affiche.

 

Tonton Vlad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article