Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Loud Tv - Webzine metal video

Live report de THERAPY? à Paris à la Maroquinerie - Un vrai régal !

THERAPY? La Maroquinerie - Paris - 10 février 2019

 

"Ils existent encore" me suis je entendu dire à plusieurs reprises avant la date parisienne !

Groupe de transition qui m'a fait passer du rock au metal avec l'incontournable Troublegum sorti en 1994, ce soir, j'étais comme un gamin de 15 ans !

Et et à l'écoute du petit dernier Cleave, sorti en 2018, j'étais plutôt confiant car le groupe est revenu aux sources et à une patate de malade, toujours très rock / punk !

Le groupe entame direct sa setlist avec "Wreck it like beckett", titre qui ouvre Cleave et qui met directement l'assemblée dans l'ambiance !

A noter que la Maroquinerie est quasi complète, ce qui fait plaisir, même si l'on est loin des salles de la fin des années 1990.

Problème de guitare dès le 1er morceau, ce qui casse le rythme d'entrée, mais le groupe enchaine les chansons et "Die Laughing" nous plonge dans le old school.

Le groupe a d'ailleurs annoncé une setlist en ce sens !

Live report de THERAPY? à Paris à la Maroquinerie - Un vrai régal !

Andy, leader de THERAPY?  garde toujours son côté punk en traitant le gouvernement britannique, suite au Brexit, de tout les noms pour en venir à Trump qu'il traite de trou du cul, avant de demander au public de chanter "It's okay not to be okay" sur la chanson Kakistocracy.

Les Irlandais de Belfast enchainent sur Turn, Isolation (reprise de Joy Division) pour effectuer une version accélérée et très rock de Diane afin d'accélerer la cadence.

Le groupe met une ambiance incroyable avec un Neil Cooper qui frappe sur ses futs comme jamais, Michael McKeegan le bassiste saute sur lui même tel un zebulon et se fait appelé l'"evil priest" !

Andy Cairns quant à lui harangue la foule et nous hypnotise avec ses yeux ronds de hibou !

"I stand alone" du dernier album sonne très metal, à la limite de l'indus, que Therapy? a su innover, notamment sur son 1er album Nurse.

C'est l'anniversaire de Neil Cooper ce soir et Andy scande "Neil drums like a motherfucker" à la place de "James Joyce is fucking my sister" sur Potato Junkie en évoquant un hommage au chanteur des Buzzcocks décèdé fin 2018.

Place au rappel avec "Bad Mother" qui est une des meilleures chansons du groupe sur l'album Infernal Love, très rock 80's.

Puis le feu d'artifice avec Stories, Nowhere et Knives avant de gentiment finir avec Success is survival.

Au total, 25 titres et une ambiance de fous dans une salle à taille humaine, ce qui est le must pour apprécier Therapy? qui fêtera ses 30 ans en 2020 !  

Vu qu'Andy et Michael ont annoncé plusieurs fois que le groupe adorait Paris et qu'ils devaient venir plus souvent dans la capitale française, petit conseil d'amis : ne loupez pas leur prochaine venue en France car l'on sort de la salle avec un large sourire et une envie immediate de réécouter la setlist dans sa voiture.

Therapy? a prouvé ce soir que c'était l'un des meilleurs groupes de rock/punk depuis 30 ans et que ce n'est pas fini, bien au contraire ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article