Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Live Report Full of Hate Fest III Samedi 23 Février 2019

Le groupe qui va ouvrir pour cette deuxième soirée du Full Of Hate fest est un groupe de Metal Core crée en 2017 j’ai nommé FEALS , en arrivant sur scène on sent que ce groupe est jeune malgré une bonne prestance du chanteur,  les musiciens sont eux beaucoup moins présents  se focalisant essentiellement sur leur set qui sera composé de 4 Morceaux tous tirés de leur EP sortie en Mars 2018 « BreathlessFalls »après une intro qui pose le ton ça démarre avec  « Breathless » c’est dynamique, le  morceau est énergique l’ingé son  fait du bon boulot ce qui nous permet d’apprécier les mélodie ainsi que le travail de tous les musiciens, puis arrive « Nothing Can Change Us » morceau très syncopé qui chauffe la salle et le public. « Passion/h/ate »  continue sur le même rythme le public est de plus en plus réceptif et répond présent aux sollicitations du chanteur, le dernier morceau « Souls Of My Treacherous » clos de belle manière le set de FEALS qui a su chauffer la salle même si les débuts ont été timide le groupe a su s’imposer sur la petite scène du Brin-Zinc, je ne peux que saluer leur prestation surtout lorsque l’on sait que cela fait environ 1 an qu’ils n’ont pas pu répéter ensemble.

Le deuxième groupe de cette soirée vient de Suisse, j’avoue que j’attendais beaucoup de leur passage et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu, le public non plus aux vu de la réaction de celui-ci, voici donc venir « CIRCLE OF EXECUTION » : les 5 gaillards sont bien décidés à retourner la salle, ils nous proposent 9 morceaux sur les 10 qui composent leur album « Versatile » parut en 2017 réussite totale pour le combo Montheysan qui nous déroule un set sans fausses notes, nous permettant d’apprécier l’étendue de tout leur talent. Le groupe échange avec le public ce qui permet de voir la salle bouger sur chaque morceau et c’est bien le but de cette soirée, les musiciens sont très dynamiques et souriant sur scène chaque membre est actif durant le concert quel pied de voir un groupe donner et prendre du plaisir comme « COE » l’a fait durant cette soirée. Pour remercier le public d’avoir répondu présent le groupe joue en rappel le dernier morceau de l’album « Live with It » ce qui clôturera leur set de façon magistral. Suivez les de très près leur prochain album devrait arriver en Novembre dans les bacs et ça promet de casser la baraque, en attendant si ils passent par chez vous ne les ratez pas, foncez les voir vous ne serez pas déçus.

Voici  le dernier groupe de la soirée, les parisiens de « FRCTRD » que je découvre ce soir, on m’a promis du lourd donc j’attends de voir ce qu’ils vont donner, c’est parti pour 9 morceaux de Deathcore Modern, ils sont venus pour faire mal et ils y arrivent c’est très pro, ça tabasse sévère et le public est très réceptif à leur musique. Le groupe a été formé en 2014 cela fait quelques années qu’ils pratiquent l’exercice de la scène, le résultat est d’une efficacité incroyable quelle énergie, aucune baisse de régime durant le set, que dire du chanteur une voix impressionnante quant aux musiciens ils ne sont pas en restent avec une grande maitrise instrumentale. Il n’y a rien à redire « FRCTRD » s’impose comme un gros du milieu Death Core Français et ils le méritent vue le set qu’ils nous ont calés samedi soir au Brin de Zinc.

Une soirée comme j'aimerais en voir plus souvent, malgré un public restreint qui a su répondre présent lors des sollicitations des groupes de la soirée.

Merci à Empty Chest Crew de m’avoir permis de couvrir l’évènement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article