Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tonton Vlad

Il faut admettre que le dernier album en date du combo Néerlandais parut en 2016 « Visions of exalted Lucifer » n’avait pas créé l’engouement. Fans de la première heure, « Sovereign » arrive t’il à créer la surprise ?

 

Tout d’abord on notera la nouvelle direction artistique donnée au visuel de la pochette du CD qui colle plus à mon avis à un opus de Black métal. En parlant, de B.M est ce que le groupe a renoué avec son style violent, pas vraiment mais le résultat est loin d’être désagréable bien au contraire !

 

« Sovereign » jongle entre des morceaux bien agressifs et des titres midle tempo qui ne plairont certainement pas aux puristes, c’est bien dommage car ceci offre un parfait équilibre à cette création si en plus vous rajoutez à cela une prod de haute volée ainsi qu’une parfaite maitrise de l’exercice, vous avez dans les mains tous les éléments qui permettent d’offrir un très bon album. Le chanteur ne se contente pas uniquement de hurler ! Non, ses différentes vocalises permettent d’accompagner parfaitement les changements de rythmes de chacun des titres. 

 

L’enchaînement du 4 ème titre « Luciferian Deathsquad » et du 5 ème « Deathcult » résume parfaitement l’intégralité de « Sovereign » avec un petit plus sur « Deathcult » où vous entendrez le seul et unique solo de tout l’album, en plus de quelques chœurs dosés à la perfection.  

 

Le 9 ème et dernier titre de la galette « Blood And Iron » clôt parfaitement cet opus.

 

CIRITH GORGOR nous balance ici un album très interessant et complet, les titres trainent moins en longueur, alors forcément on ne retrouve pas toute la rage des débuts du groupe, qui je vous le rappelle, existe depuis 1993. Mais avec ce 7 ème album, le combo offre un autre black métal, un style plus travaillé, certains diront plus moderne. C’est toujours puissant mais différent. A découvrir, ou redécouvrir.

 

2 ème vidéo de « Sovereign »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article