Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chronique du premier album de PARAD1GM

Aujourd’hui je vais vous faire découvrir un groupe qui sort des sentiers battus j’ai nommé PARAD1GM. Ce combo parisien né en 2015, grâce à 3 ancien membres de SPIRITED, à savoir le gratteu Alukardx , le batteur Julien et enfin le chanteur Fares.

 

En créant PARAD1GM ils décident de rajouter du prog et de l’electro au heavy qu’ils jouaient auparavant. Le synthé est tenu par Matthieu qui est aussi membre de MONOLYTHE.  A partir de là ils explorent des structures plus complexes avec des ambiances variées qui ont pour référence des livres ou films de SF. En 2018, ils enregistrent leur premier Opus éponyme alors que Betov du groupe ADX leur propose de les rejoindre à la basse.

Je découvre donc le premier morceau « Scars Of Life »,  une intro bercée de Synthé présent juste ce qu’il faut pour accompagner d’une ligne de basse bientôt la guitare vient se greffer au reste ce qui donne un ensemble assez planant avec la voix de Fares qui finalise le tout au bout à 1mn35 la saturation de la guitare se fait entendre ce qui équilibre parfaitement ce morceau.

L’intro du second morceau « Reason » est quand a elle un peu plus pêchue mais la structure du morceau reste relativement identique au premier,  Fares monte d’un cran avec une voix totalement maitrisée, les musiciens ne sont pas en reste et tout se coordonne parfaitement effectivement. Les éléments de prog sont bien présent mais à aucun moment nous n’avons l’impression d’assister à une représentation technique ce qui est un point très positif puisque cela nous donne envie de découvrir la suite.

Le 3 ème titre  « Qalbik » commence avec une intro électro et un effet vocal intéressant puis la guitare arrive avec un riff qui vous reste dans la tête, cette chanson est écrite entièrement en tunisien et pour le coup la prononciation colle parfaitement au morceau, à 1mn34 le guitariste vous balance un  solo qui ne vous laissera pas de marbre : encore une fois l’ensemble est totalement cohérent et très équilibré.

Le 5 ème titre « From the other side » »  ne dénote pas le moins du monde avec les premiers morceaux, même si celui-ci est plus calme que les titres précédents.

« Black Feather » 6 ème morceau de la galette vous envoie une intro à la basse des plus sympa, là aussi la structure reste dans la continuité du reste.

7 ème titre tout instrumental sert d’intro au 8 ème  « Haunted » qui vous fera traverser plusieurs styles avec beaucoup de plaisir.

Le 10 ème et dernier titre « BURDEN » clôture cet album de la meilleure manière qui soit, puisque c’est une parfaite synthèse  de cet opus.

 

PARAD1GM, c’est un voyage vers plusieurs destinations;  des mélodies qui restent encrées dans votre cerveau, un chant d’une justesse incroyable mêlé à des effets très agréables. Le coté electro est parfaitement calé ce qui permet d’entrer dans l’univers du groupe avec beaucoup de plaisir. Un album à posséder pour ceux qui aiment s’évader et découvrir de nouvelles sonorités. Ce n’est pas violent mais quel plaisir d’écouter PARAD1GM .

Merci à ELLIE PROMO pour m’avoir permis d'effectuer cette chronique.

Tonton Vlad

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article