Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tonton Vlad

Chronique album de FRACTAL UNIVERSE « Rhizomes Of Insanity »
Chronique album de FRACTAL UNIVERSE « Rhizomes Of Insanity »

Aujourd’hui chronique du dernier né du combo originaire de Nancy, FRACTAL UNIVERSE formé en 2014. Composé de 4 membres, ce groupe distille un Death prog/tech. En 2015 et 2017 ils sortent leurs premiers opus. Le groupe français sort par ailleurs son nouvel album sur le label legendaire americain Metal Blade Records.

 

« Rhizomes Of Insanity » ne change pas de ligne directrice par rapport à leur précédentes productions, l’intérêt sur cet album est que le groupe gagne en personnalité, alors leur musique ravira tout particulièrement les amateurs de musiques alambiquées, où la technique ne tombe pas simplement dans une simple démonstration de style. Ici il va falloir écouter cette création au calme afin d’en apprécier toute la profondeur et la complexité. Le voyage auditif est extrêmement riche, si vous aimez les choses simples, vous n’y trouverez certainement pas votre compte en revanche si des groupes comme MESHUGGAH vous font vibrer alors il va falloir vous arrêter sur « Rhizomes Of Insanity » car il est certain que celui-ci vous comblera.

Premier titre de cet album « Oneiric Realisations » nous sommes dans un middle tempo avec une intro de guitare qui vous permettra d’aborder de la meilleure manière cet album, doté d’un refrain entêtant qui n’a aucune peine à resté encré dans votre cerveau. Un petit passage prog qui nous force à capter chaque note afin d’apprécier toute la teneur du titre, puis arrive le solo juste et efficace avec un son remarquable rien à dire le groupe monte d’un cran et nous expose une prod de haute volée.

« Flashes Of Potentialities » second morceau poursuit parfaitement cette écoute, vous remarquerez aussi lors de l’écoute que la voix parfaitement maitrisée offre une réelle profondeur à cet opus, les passages clairs ainsi que les growls sont parfaitement dosés, ils intègrent parfaitement les lignes d’instruments. La aussi le solo tiens une place importante sans pour cela tomber dans l’excès.

Arrivée du 3Ème titre « Rising Oblivion » une petite intro electro avant de démarrer, l’utilisation d’un module permettant de modifier légèrement la voix, ajoutez à cela une ligne de batterie de grande qualité et vous obtenez « Rising Oblivion ».

Pour le morceau suivant « A Reality To Foreclose » nous entrons dans un morceau plus calme, le côté prog se fait bien ressentir avant que ne démarre un riff incisif et le growl de Vince qui sur cet album nous expose ses qualités vocales aux vues de la facilité avec laquelle il navigue entre le murmure et le growl.

Le 5 ème titre « Masterpiece’s Parallelism » démarre pleine balle avec un riff qui rappel que le groupe est bien un représentant du Death Tech, la aussi vous n’aurez aucun mal à vous rappeler du refrain. Sweeping quand tu nous tiens. Ce morceau est celui que je conseillerai pour découvrir ce groupe ou cet opus.

Les morceaux suivants resteront dans la constante de cette galette, jusqu’au dernier le bien nommé « Chiasmus Of The Damned » qui vous offrira un passage mélodique exceptionnel à 2mn30.

En bonus track, le groupe nous offre « Collective Engram » version unplugged, exercice qui est loin d’être simple et pourtant il faut admettre que FRACTAL UNIVERSE s’en sort très bien.

 

Cet album est un must have pour tout amateur du genre, la prod est de très bonne qualité, hâte de découvrir ce petit bijou sur scène. En gagnant en personnalité, FRACTAL UNIVERSE nous offre un album riche est abouti, complexe mais pas inaccessible bien au contraire, il se pourrait même qu’en écoutant « Rhizomes Of Insanity », certains détracteurs de ce style change d’avis et apprécie cet album.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article