Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tonton Vlad

Chronique nouvel album de EVOHE « Deus Sive Natura »
Chronique nouvel album de EVOHE « Deus Sive Natura »

Enfin ! Il est disponible en précommande avec un tirage CD et Vinyles, je parle du dernier opus de EVOHE groupe de la région Rhône-Alpes fondé en 2001.

 

La première demo « Non Serviam » sortie la même année avait reçu un excellent accueil dans le milieu du Black Metal underground Français. Très peu de temps après la sortie de « Non Serviam », le groupe signe avec un sous label de ADIPOCERE Records, à savoir OAKEN Shield. En 2005 sort le premier album du groupe « Tellus Mater », un album dédié à notre mère la terre, un opus brutal, mystique et atmosphérique dans son côté pagan. En 2011 leur second album « Anwvynn » via UNLIGHT Production : dans cet album le côté pagan est le plus présent, des chansons plus longues ainsi que l’arrivée de passages en voix claire ce qui offre une touche particulière à cet album. En 2018 EVOHE retourne en studio après de nombreux changement de Line up. Le groupe est aujourd'hui constitué de Abssyd et Furthas qui tiennent tous les deux les postes de guitaristes chanteurs, Dalgrin basse et chant, Oldar à la batterie et Valvravn au chant principal. Voici donc l’arrivée du 3 ème opus le bien nommé « Deus Sive Natura », un album que j’attendais tout particulièrement après avoir découvert ce groupe dans une petite salle en Novembre 2016 qui je l’avoue m’avait fait excellente impression malgré le peu de public présent ce soir-là. Alors que donne ce 3ème album ? EVOHE va-t-il confirmer les opus précédents ?

Le premier titre de cet album « Different Word » nous emmène directement aux portes du Black Metal, le tout est parfaitement audible même si la prod vous fait bien ressentir les racines du B.M.  Le chant est en français et pour ma part j’apprécie particulièrement surtout que nous ne tombons pas dans le ridicule. Leur chanteur fait un excellent travail, le côté pagan est bien présent avec quelques cœurs parfaitement placés, on retrouve bien l’univers d’EVOHE à travers ce titre qui ouvre cet album de très belle manière.

Allez, on ne laisse pas refroidir et on enchaine sur « Nemessis » là aussi départ fracassant accompagné par les hurlements du chanteur qui s’exprimera en anglais sur ce morceau, qui reprend la recette du premier titre riff de qualité une rythmique carré une voix maitrisée et les backing qui viennent finaliser le tout. Rien à redire le combo a du métier et ça se ressent dans l’exécution.

3ème morceau « The Tears Of Forgotten Times » qui débutera par un orage et des cœurs qui nous font ressentir le côté pagan du groupe, d’ailleurs ici les cœurs sont plus présents, la aussi chant en Français qui ne dénote pas avec le reste du morceau, quelques changements de rythme prendront l’auditeur à contre-pied sans que cela ne vienne ternir la qualité musicale.

« Of Ancient Lores » restera dans la lignée des morceaux précédents, à ceci près que l’intro sera un peu plus longue, même si la structure de chaque morceau est relativement identique cela ne dérange en rien l’écoute de cet opus, bien au contraire. La dernière partie de « Of Ancient Lores » est principalement couverte par la basse et la batterie.

5ème Titre « Fylgja » morceau ambiant, rien de plus normal quand on sait que « Fylgja » dans la mythologie Scandinave peut se traduire par ange gardien (pour faire simple) je ne vous expliquerai pas tout mais jetez un œil ; cela vous permettra de comprendre ce titre ainsi que sa représentation. Donc sur ce morceau de la guitare acoustique une voix très posée ainsi que des murmures, pas de hurlement, pas de growl, juste un morceau très spirituel, malgré tout ce titre trouve parfaitement sa place au sein de « Deus Sive Natura ». Autre particularité ce titre est chanté en Norvégien.

« Sleeping with wolves » reprend le même schéma que les premiers titres, tout pour plaire aux amateurs du genre, à la moitié du titre la voix ainsi que la présence de quelques arpèges font penser à une incantation, les hurlements de loups agrémenteront parfaitement le titre et renforcera le coté pagan.

Les 3 derniers morceaux « Eola Monumenta » « A Thunder of Misfortune » et « The Thousand Eyes Of a Lonely Soul » sont orientés dans la pure tradition du Black Pagan grand et puissant efficace tant musicalement que vocalement, ils sont parfaitement coordonnés avec l’album.

L’attente fût longue, mais EVOHE nous revient plus en forme que jamais avec « Deus Sive Natura ». On a ici un album parfaitement abouti avec une prod de qualité. Le combo fait preuve d’une grande maîtrise, un excellent équilibre entre black et pagan. Chaque titre trouve sa place dans cet opus. Quel plaisir d’écouter cet album très inspiré. Hâte de retrouver Dalgrin et le reste du groupe sur scène pour défendre leur création, qui, je n’en doute pas, seront à même de nous offrir des concerts à la hauteur de « Deus Sive Natura ».

 

Tonton Vlad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article