Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par TontonVlad

Live report du LIONS METAL FEST 2019

Deuxième fois que je me rends au Lions Metal Fest qui, d'année en année, ne fait que proposer des affiches de plus en plus attrayantes avec un mélange de groupes français et internationaux.

Ce fest se déroule dans la proche banlieue Lyonnaise dans la salle des fêtes de MONTAGNY plus exactement. A mon arrivée, je retrouve ce que j'avais apprécié lors de ma première venue, à savoir un lieu simple mais très bien agencé pour recevoir les groupes ainsi que le public. En entrant nous trouvons les différents stands de Merch des groupes et on notera la présence de Christian Bivel avec son stand Adipocère.

Je m'engouffre dans la salle afin de profiter du set de VOICE OF RUINS, groupe Suisse du Valais qui envoie un Death Melo de qualité. Un set de 35 Minutes pour la formation Valaisanne qui nous fais découvrir 4 anciens titres "Snakes In My Head", "Blood Religions", "Disgust" et "I Confess" ainsi que 3 nouveaux titres "Holy Venom", "Mass Grave", "Rotting Crows". C'est efficace et maitrisé : il faut dire qu'avec plus de 200 concerts au compteur dont plusieurs festival en Suisse, en France et à l'Etranger, il serait surprenant que la qualité ne soit pas au rendez-vous.

Après ce set fort sympa, un petit passage par le merch où je me rends compte qu'il y a encore du beau monde présent pour cette édition : Elie Prom est présente pour soutenir le groupe MONOLYTH, Will bassiste de SANGDRAGON, Roger CHIRPAZ le manager de PAVILLON 666 et quelques autres.

VOICE OF RUINS Erwin Basse et Dario Batterie

VOICE OF RUINS Erwin Basse et Dario Batterie

VOICE OF RUINS Darryl

VOICE OF RUINS Darryl

VOICE OF RUINS Nicolas

VOICE OF RUINS Nicolas

ULTRA VIOLENCE Loris Castiglia

ULTRA VIOLENCE Loris Castiglia

4 ème groupe de la journée ! Voici venir les Turinois de ULTRA VIOLENCE groupe fondé en 2009 : du bon vieux trash à l'ancienne qui secoue sévère. Ce qui est certain, c'est qu'ils connaissent la leçon, le public est plus nombreux et réagit de manière positive au set qui durera environ 40 mn. Le combo nous offre une excellente prestation maitrisée de bout en bout où la puissance ne diminue jamais avec cette formation qui fait vibrer les murs du Lions.

ULTRA VIOLENCE  Roberto "Robba" Dimasi

ULTRA VIOLENCE Roberto "Robba" Dimasi

ULTRA VIOLENCE  Andrea Vacchiotti

ULTRA VIOLENCE Andrea Vacchiotti

LONEWOLF Michael Hellström

LONEWOLF Michael Hellström

LONEWOLF Jens Börner

LONEWOLF Jens Börner

LONEWOLF Rikki Mannhard

LONEWOLF Rikki Mannhard

Une petite bière et voici qu'arrive LONEWOLF ... Là, pour le coup, c'est la douche froide malgré une réelle volonté du groupe d'offrir un set de qualité mais il faut reconnaitre que le niveau n'est pas atteint. Il suffit d'écouter le public dans la fosse pour se rendre compte de la déception des personnes qui souhaitaient revoir ce groupe sur scène, dommage.

DESTINITY Dave

DESTINITY Dave

Attention c'est l'heure de s'arracher la nuque sur BENIGHTED et je ne vais pas y aller par 4 chemins car comme d'habitude c'est un rouleau compresseur emmené par Julien qui déboule dans la petite salle. Le public ne lâche rien en répondant à chaque sollicitation du groupe et de son frontman. C'est violent, rageur et dévastateur. Le combo maintiendra un rythme soutenu de la première chanson "Hush Little Baby" à la dernière "Experience Your Flesh" en passant par "Necrobreed" et "Collapse"pour 1 heure de show intense. Encore une fois, BENIGHTED ne déçoit pas et offre au public un show titanesque.

Après un entracte et un concours, voici peut être le groupe le plus attendu de la journée : DESTINITY. Ce groupe qui s'est séparé en 2013 reprend du service pour une série de dates à la plus grande joie des fans. Le ton est vite donné, riff agressifs et mélodiques, une voix parfaite, les 3 principaux meneurs du groupe n'ont pas perdu de leur grandeur : 1 heure de show d'une puissance à toute épreuve; quelle efficacité de la part du combo Lyonnais. Ils passent en revue leur discographie sans de fausses notes, le public est bien présent et malgré la chaleur étouffante qui règne dans la salle, le pit s'anime fortement. Quel plaisir de voir DESTINITY sur les planches, en espérant que ces dates leur donnent envie de nous sortir un nouvel album afin de pouvoir de nouveau profiter de leur talent. Lorsque l'on pose cette question à leur frontman Mick, celui ci répond simplement que pour le moment ils profitent de leurs dates actuelles.

DESTINITY Mick

DESTINITY Mick

ARKONA Vladimir Reshetnikov

ARKONA Vladimir Reshetnikov

La Russie est à l'honneur avec le prochain groupe, ARKONA qui rentre en scène. L'intro incantatoire tirée du dernier album fait basculer la salle dans une atmosphère lourde et sombre. Le groupe écume les scènes depuis le début des années 2000, leur expérience se fait bien sentir au travers de leur set : Masha, leur chanteuse fait preuve d'un charisme époustouflant, 1  heure de show pour le combo Russe le public reste scotché devant la performance du combo qui enchaine, titre après titre, tout en équilibrant la violence et le pagan, la aussi ils survolent leur discographie  de la meilleure manière qui soit avec des titres tel que "Serbia", "Goi, rode, Goi" l'autre partie du show sera réservé a "Khram". Le groupe se fait plaisir sur scène, le public le ressent et apprécie le show.

ARKONA Masha "Scream" Arkhipova

ARKONA Masha "Scream" Arkhipova

VADER Piotr "Peter" Wiwczarek
VADER Piotr "Peter" Wiwczarek

VADER Piotr "Peter" Wiwczarek

La tête d'affiche de la soirée est représentée par les polonais de VADER : le combo nous prouve une fois de plus qu'il porte très haut les couleur du Death Metal. Depuis 1983 Piotr le chanteur dirige le groupe sur scène il y a du métier et ça se voit car c'est chirurgical. Alors oui l'énergie est moins présente qu'auparavant mais VADER reste VADER et c'est toujours un plaisir de voir un tel groupe sur scène, les fans ne s'y tromperont pas et resteront jusqu'à la fin du show.

Vader Tomasz "Hal" Halicki

Vader Tomasz "Hal" Halicki

 

Une très belle édition a eu lieu cette année, quel plaisir d'arriver dans un festival à taille humaine où le public à la possibilité de rencontrer les artistes afin de partager et d'échanger avec eux car cela se fait rare et c'est bien dommage. Mention spéciale au staff technique, les ingé son ont fait un très bon travail afin que tous les groupes puissent donner le meilleur d'eux mêmes durant leurs shows. Mick le chanteur de DESTINITY est aussi le meneur de ce fest, on ne peut que le féliciter d'avoir mené de front son job d'organisateur et celui de chanteur pour son set avec son groupe.

En entrant au Lions, on a cette agréable impression d'arriver chez des potes où l'on sait que l'on va passer un excellent moment, cette 3 ème édition est certainement celle de la maturité avec une affiche plus fouillée et le résultat est que le fest a finit complet cette année, félicitations.

A l'année prochaine !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article