Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tonton Vlad

Chronique de l'album de CARNIFEX "Wolrd War X"
Chronique de l'album de CARNIFEX "Wolrd War X"

C'est le grand retour de CARNIFEX, quintet de Deathcore/Black venu tout droit de San Diego (Californie) était attendu depuis l'album précédent "Slow Death" paru en 2016. Ce nouvel opus ne décevra pas les fans de la première heure ! En revanche, laissez tomber la brutalité hors normes présente dans les deux premiers albums qui était la signature du groupe lors de ses débuts.

L'intro de cet opus débute avec les bruits d'un conflit armé ainsi qu'un bataillon avançant au pas, le tout soutenu par quelques nappes de clavier bien intégrées. Le début du morceau éponyme de l'album nous met dans le bain des passages résolument black : la voix de Scott Lewis n'y est pas pour rien, la production de grande qualité ne fait que renforcer la puissance du titre "World War X".

le second titre "Visions of The End" avec un solo parfaitement éxécuté et une basse bien présente, les breaks nous offrent un titre intense et efficace.

"Infernal Darkness" se trouve doté d'un passage atmosphérique très intéressant qui donne de la profondeur à ce titre.

La fameuse collaboration avec Alissa White-Gluz la chanteuse d'ARCH ENEMY, sur le titre" No Light Shall Save Us" arrive en 5 ème position, une ouverture assez calme avec une voix claire en retrait ainsi que la présence de quelques accords plaqués des harmoniques, puis le morceau débute avec un rythme diablement efficace, la voix d'Alissa est parfaitement intégrée au morceau.

"All Roads Lead To Hell" nous offre un feat avec Angel Vivaldi un as de la six corde, même si le solo se veut plus heavy j'avoue ne pas avoir vraiment vu la différence avec les autres titres de cet album.

Le 9 ème et dernier titre "By Shadows Thine Held" clôture cet album, il reste similaire aux autres titres, c'est parfaitement exécuté sans réinventer le genre.

Les ambiances présentes sur ce nouvel album se font plus froides avec des breakdowns d'une formidable puissance. Scott Lewis nous prouve qu'il est capable de posséder un chant plus torturé, malgré tous ces efforts, il faut avouer que "World War X" ne sort pas du lot, en effet les ambiances sont trop communes pour dire que nous tenons là un album hors normes. Alors bien sûr, nous avons toujours envie de headbanger sur les breaks caractéristiques du groupe, c'est pour cela que j'ai dit plus haut que ce "World War X" plaira aux fans du genre. Il est totalement représentatif du chemin que le groupe à prit depuis l'album "Die Without Hope".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article