Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Ozenof

#Annihilator #live #Toulouse #Thrash #Metal #Loudtv #Metronum

#Annihilator #live #Toulouse #Thrash #Metal #Loudtv #Metronum

Pour terminer ce mois d'Octobre riche en propositions de concerts, festivals se déroulant en 2020, quoi de mieux que de se ressourcer avec un bon vieux groupe de Thrash canadien ? L'occasion pour moi de voir Annihilator et l'incroyable Jeff Waters et sa bande.

Les 4 briscards sont accompagnés en 1ère partie de Archer Nation, groupe originaire de Santa Cruz en Californie. Si le public se veut très timide en ces premiers instants, le combo californien ne démérite pas d'un certain talent qui somme toute nous fera penser grandement à du Annihilator. Point de risque pour le tourneur ici à nous proposer un groupe surprenant. Ceci étant, la silhouette de Dylan Rose (Chant / Guitare) ne nous otera pas de l'esprit celle d'un James Hetfield à ses débuts et nous déroulera un set avec une belle énergie, notamment emmenée par Keyhan Moini à la batterie qui martyrisera ses futs tout le long du set, et d'un groove implacable de l'excellent David DeSilva à la basse.

Le groupe nous délivre son show devant un public plutôt passif qui attend la vedette du soir.

C'est alors qu'Annihilator débarque sur scène. Jeff Waters arrive avec ses comparses avec une banane naturelle, et l'on sent que l'on va passer un bon moment entres potes.

Le groupe décide de démarrer avec "Betrayed", titre de l'album éponyme qui nous mettra de suite dans le bain avant d'enchainer avec le classique "King Of The Kill". Le public, même s'il n'est pas venu en nombre, se régale de la performance de nos 4 canadiens qui prennent un pied monstre à jouer. D'un côté le charismatique Jeff Waters qui s'amuse à nous délivrer ses partitions, d'un autre, Rich Hinks à la basse et son allure dégingandée, en passant par le prodigieux Aaron Homma à la guitare, et le jeune Fabio Alessandrini à la batterie qui ne se déconcentrera pas une seconde de son kit.

Les titres s'enchainent avec les plus récents "No Way Out" et "One To Kill" qui nous tiendront toujours en halène avant de puiser dans l'intégralité de leur discographie avec "Set The World On Fire" ou même "Ultraparanoïa" et "The Trend".

C'est alors que Jeff commence à nous parler du regretté Randy Rampage et de leurs petites anecdotes concernant leurs morceaux favoris.... Va t- on vraiment entendre Alison Hell ? Celui ci nous explique que Randy détestait jouer ce morceau avant de nous proposer un solo de batterie qui nous débridera un peu le jeune Fabio Alessandrini.

Le goupe continue de diversifier les époques dAnnihilator avec "Twisted Lobotomy" et un spécial Halloween avec "Tricks And Traps" avant de finir sur 3 titres du 1er album en hommage à Randy Rampage : "Burns Like A Buzzsaw Blade", "W.T.Y.D" et bien sur l'incontournable "Alison Hell" que Jeff Waters chante avec le refrain à la manière de Randy Rampage.

Si l'on n'est pas surpris spécialement durant tout le show, on est en revanche totalement conquis par l'énergie et le plaisir que prennent les 4 gaillards sur scène.

Un très bon moment partagé par l'ensemble du public venu assister à un putain de concert de Thrash Metal !!!!

 

Ozenof

Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo
Crédits Photo : Kalian Lo

Crédits Photo : Kalian Lo