Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Anne Emone

Interview de SEKHMET juste avant leur date avec Mass Hystéria au Havre

Que pourrait-il bien avoir de commun entre Sekhmet et le Havre ? Entre une déesse guerrière venue du panthéon égyptien et cette grande ville portuaire située à l’embouchure de la Manche ? Rien, à priori, sinon que je viens de vous infliger quelques mauvais souvenirs de cours d’histoire/géo ! Et pourtant, derrière ce patronyme mythologique et cet aparté géographique se cache un groupe de cinq musiciens dont le nom de scène …..et la ville d’origine….CQFD…Vous voilà donc rassuré(e)s, non je ne partais pas dans des digressions hasardeuses  !!!   Je vous prenais simplement par la main pour vous présenter cinq garçons qui jouent un heavy métal aux influences multiples que vous pourrez découvrir dans leur nouvel album Réminiscence et en live le 16 janvier 2020 en ouverture de Mass Hystéria lors de leur passage au Havre

Interview de SEKHMET juste avant leur date avec Mass Hystéria au Havre

1. Vous allez jouer avec Mass Hysteria au Havre le 16 janvier 2020. Comment êtes-vous arrivés sur cette affiche ?

Une fois que l'album REMINISCENCE a été prêt, nous sommes allés voir les différentes salles du Havre afin de pouvoir organiser un concert de sortie. Le Tétris nous a proposé d’ouvrir pour Mass Hystéria en janvier, puisque la première partie n’avait pas encore été choisie. On a accepté immédiatement.

2. Que ressentez-vous à la veille de cette date ?

A la fois très excités et très concentrés. Cette date sera importante, de par la présence de Mass Hysteria, mais aussi parce que ça fait un peu plus de 3 ans que nous n’avons pas joué dans notre ville, et là, nous le faisons en présentant un album tout neuf. C’est vraiment stimulant.

3. Vous avez profité du changement de votre line up en 2013 pour passer de 4 à 5 musiciens. C’est une formation qui vous convient mieux ?

En effet. Avoir un chanteur principal permet de vraiment se concentrer sur nos instruments. Cela nous laisse plus de liberté sur scène et lors de l’écriture des morceaux puisque chacun a son rôle, son importance et son identité propre.

4. Quels sont les musiciens qui composent votre groupe aujourd’hui ?

Aujourd’hui, le groupe se compose des 3 membres fondateurs, avec les deux frères Charles à la guitare et Jean à la batterie ainsi que Eliott à la basse rejoint en 2013 par Michael au chant et Loïc à la guitare.

Interview de SEKHMET juste avant leur date avec Mass Hystéria au Havre

5. Lors d’une précédente interview, il y a eu un petit débat pour tenter de déterminer votre style. Alors, vous êtes un groupe classé heavy trash/heavy speed/heavy mélodic ? Avec des influences trash ? de métal mélodic ? Dites-nous ce qu’il en est aujourd’hui

Même pour nous, cette question reste un peu flou. Aujourd’hui, je pense que nous sommes un groupe Heavy Melodic avec des influences Thrash/Death. Nous restons un groupe Métal.

6. Vos influences sont nombreuses. Qui sont les groupes qui vous ont inspirés en tout premier lieu ?

A l’origine de SEKHMET, nous mélangions à la fois des influences Old School comme Iron Maiden, Edguy, Metallica, Black Sabbath et plus modernes comme Children of Bodom, Trivium, Kalmah. Puis, d’autres influences se sont rajoutées, comme Killswitch Engage, In Flames, Gojira, Orden Ogan.

7. Ces influences évoluent, vous disiez dans cette même interview que vous exploriez d’autres univers, où en êtes-vous de ces explorations et comment les retranscrivez-vous dans votre musique ?

Nous essayons de composer de la musique qui nous plait, et je pense que le mélange se fait d’abord assez instinctivement, lors des premières idées. Puis c’est dans les premières démos que le mélange se concrétise un peu plus, sur les arrangements, les progressions dans les morceaux… Nous continuons d’explorer en ce moment. C’est aussi ce que nous aimons, de pouvoir expérimenter et composer de la musique qui nous ressemble.

8. Vous venez de sortir votre nouvel album « Réminiscences », qui a écrit et composé ?

L’album REMINISCENCE a été composé en majorité par l’ensemble de SEKHMET. Même si certains morceaux existaient déjà auparavant, ils ont été retravaillés pour renforcer l’identité de l’album.

9. Quels sont les thématiques abordées dans cet album ?

Nous avons voulu créer un univers où nous pouvons nous exprimer. Cet album en est vraiment une sorte de base, vers un futur dystopique et chaotique où l’Homme se retrouve confronté aux conséquences ses actes, dans un monde rongé et détruit par ses choix.

Interview de SEKHMET juste avant leur date avec Mass Hystéria au Havre

10. Vous avez déjà une certaine expérience de la scène, vous avez toujours autant de plaisir à jouer ?

Toujours, et la scène nous manque vraiment. Nous avons vraiment hâte de rejouer et d’interpréter notre album en concert.

11. Vous avez fait un featuring avec Raf de TANK, comment cela s’est -il passé, et est-ce une expérience que vous renouvellerez avec d’autres ?

Nous avons eu le plaisir de faire ce featuring avec Raf. Cette expérience s’est très bien passée, tant pour la répartition du chant, l’enregistrement que la réalisation du clip. Cette dernière étape a été la plus périlleuse, puisqu’il nous a rejoint pour le shoot, en janvier et par des températures vraiment basses. Mais nous en gardons un super souvenir. Un nouveau featuring a été réalisé sur REMINISCENCE : lors du dernier morceau ”Embers”, c’est Nils Courbaron, de T.A.N.K et de SIRENIA qui a mis sa marque en enregistrant un solo de guitare. Ce genre d’expérience nous renforce dans l’idée de renouveler l’expérience avec d’autres musiciens.

12. Vous étiez au départ de la Transat Jacques Vabre au Havre pour soutenir Sea Shepherd, c’est une cause qui vous tient à cœur ? Est-ce important de défendre certaines causes ?

Etant Havrais, la Transat Jacques Vabre est un événement qui anime notre ville. C’est aussi une manifestation et une présentation d’innovation technologiques, lié avec le monde maritime. Nous étions là avec Sea Shepherd, car la défense des océans est une cause qui nous tient vraiment à cœur. Les choix que l’Humanité doit assumer dans notre univers concernent également cette destruction du vivant. Individuellement, chacun est libre de défendre ou de soutenir certaines causes, même si, inéluctablement nous sommes tous liés à certaines actions. Pour nous, la question de l’individu est dépassée et c’est à l’Humanité toute entière d’agir.

13. Vous êtes un groupe jeune, quel regard portez-vous sur votre parcours et que diriez-vous aujourd’hui aux étudiants que vous étiez au tout début de votre formation ?

Il nous reste tellement de choses à accomplir et nous avons hâte de faire plus. Nous sommes jeunes et notre parcours l’est tout autant, le meilleur reste sans doute à venir. Je pense que nous dirions la même chose, d’aimer ce qu’on fait et de ne pas s’arrêter de rêver.

14. Je vous laisse le mot de la fin

Merci à toi pour l’intérêt que tu nous portes et de ton soutien, et au plaisir de se revoir en concert !