Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Muet depuis quelques mois, on pensait OLS disparu des écrans radars, relégué au fin fond d’un désert brulant et aride des Etats Unis. On voudrait croire que la vie d’un groupe n’est qu’une suite de concerts endiablés, de tournées joyeuses, de groupies tombées en pamoison et de copains fêtards. Mais il arrive que la chance et des musiciens vous quittent pour aller vers d’autres horizons. Il faut alors bien du courage et de l’abnégation pour continuer. C’est ce qui est arrivé à OLS, qui après avoir travaillé dans l’ombre, revient avec un tout nouveau line-up. On suivra donc le groupe, prêt à en découdre pour remonter bien vite sur scène et offrir au public de nouvelles aventures musicales.

INTERVIEW : One Last Shot présente son nouveau line-up !

Vous revenez après quelques mois de silence, que s’est-il passé pendant ce laps de temps ?

Shelby : Notre guitariste a décidé de partir après le concert qu’on avait fait en juin 2017 à la Boule Noire, avec Flayed, Frantic Machine et Hell Of A Ride. Le batteur et le bassiste ont suivi quelques mois après. Sky et moi avons dû recruter de nouveaux musiciens. Cela a pris un peu de temps. Il a fallu intégrer les nouveaux, et reprendre les morceaux pour pouvoir les jouer ensemble. Nous étions absents de la scène, mais nous travaillions dans l’ombre.

Sky et Shelby, vous êtes les seuls survivants de l’ancien line-up, présentez-nous les nouveaux ?

Shelby : Il y a Monroe, notre bassiste, qui jouait auparavant dans Gorgon. C’est plutôt un groupe de métal un peu plus extrême que OLS, plutôt death même. A la batterie, il y a Doc, qui a déjà fait pas mal de groupes et concerts dans le coin. Et il y a Vass, ancien guitariste de Toxic Lily et de Nedra.

Sky : C’est une vieille connaissance qui est revenue. Et nous avons accueilli tout ce petit monde avec grand plaisir et ça marche plutôt bien

Comment s’inscrivent-ils dans votre évolution musicale ?

Shelby : Nous n’avons pas eu trop le temps de voir comment ils s’inscrivaient dans notre évolution musicale. L’idée et le travail de fond était de jouer en live les titres de l’album. Nous allons voir dans les mois suivants comment ils vont amener des choses et comment cela va s’inscrire dans la dynamique de OLS. Nous n’avons pas eu le temps non plus de les tester sur la partie « compositions »

Sky : mais ça va forcément se caler. Nous avons parlé de ce que nous voulions faire en termes d’influences, de ce que nous aimons et là-dessus, ça matche pas mal. En ce qui concerne l’orientation du groupe, c’est un beau challenge et une belle différence, car quand tu remplaces 3 membres sur 5 ça change forcément les choses.

INTERVIEW : One Last Shot présente son nouveau line-up !

Quand on vous écoute on se retrouve propulsé dans le sud des USA. De plus, votre shooting promo insiste sur votre image « rock américain ». Visiblement, on reste sur les fondamentaux qui ont construit le groupe ?

Sky : Oui carrément, l’idée était de fédérer autour de ça, pour avoir le côté gros rock US, rock métal, des influences à la Godsmack, Alter Bridge etc. Nous apprécions et nous voulons garder cet esprit un peu biker qui fait partie de l’ADN du groupe. Donc quel que soit l’évolution vers laquelle nous irons,  il y aura toujours ce côté gros rock, grosses guitares qui va rester et qui reste la base du groupe

Shelby : Nous sommes à la croisée des chemins entre le rock et le métal, avec les influences dont parlait Sky, le gros rock ricain. Nous apportons aussi une petite dose Motorhead dessus, un peu punk, un peu hard rock, à la Guns ‘n roses. Nous mélangeons plusieurs influences, mais nous allons rester sur une base de musique assez accessible. Une musique qui a beaucoup d’énergie, qui est directe, qui marche bien et qui colle à notre étiquette. Nous n’avons pas envie de changer d’image

Vous amorcez votre retour avec des photos promos super travaillées. Ça veut dire que l’image tient une place importante pour vous ?

Sky : Sur Internet et les réseaux sociaux, on se rend compte que l’image est importante. C’est ce qui interpelle les gens.

C’est aussi une question de timing. Nous aurions aimé revenir avec de la musique, commencer à travailler sur des covers. Nous avons réfléchi à des compos également. Mais je suis revenu d’un long voyage et le temps de recaler les choses et de retrouver tout le line-up, nous nous sommes dit qu’il fallait plutôt privilégier les répètes pour annoncer et faire des concerts. L’idée était plutôt de faire du live, de rediffuser les clips pour pouvoir commencer à proposer du son dans les prochains mois. Le plus simple c’est de sortir des images, plutôt que de rentrer en studio maintenant.

Vous avez une fan-base importante, vous avez votre site internet, votre chaine YouTube, c’est important d’avoir ces moyens de communication, d’interaction avec votre public ?

Shelby : Aujourd’hui les 3 réseaux sociaux que nous utilisons sont Twitter, Instagram et Facebook. Nous communiquons beaucoup sur Facebook, pour inviter les gens à des évènements (comme la date de ce soir) ou quand nous faisons des releases party etc. C’est un moyen de communication plus accessible, on peut échanger, répondre à quelqu’un dès qu’il pose une question, échanger sur Messenger. Nous sommes moins présents sur Instagram et Twitter, parce que nous n’avons pas beaucoup de choses à proposer pour le moment. Nous avons également une chaîne YouTube, sur laquelle nous communiquons beaucoup. Elle nous permet de poster toutes nos vidéos et nos lives, etc

INTERVIEW : One Last Shot présente son nouveau line-up !

Comment vous sentez vous les uns et les autres ?

Sky : Super bien. C’est un peu concert en famille parce que nous avons déjà joué avec HOAR. On est dans une petite salle, c’est plutôt sympa, c’est un peu comme un galop d’essai. Nous allons voir comment ça va passer, faire un test, ça permet aux petits nouveaux de ne pas se mettre trop de pression

Est-ce que c’est une forme de rodage ?

Shelby : oui c’est tout à fait ça, c’est une forme de rodage. Nous ne connaissons pas Heartlay, mais ils ont l’air très cool. HOAR sont des potes, ils sont très bons, et ça fait toujours plaisir de jouer avec eux. Nous avions raccroché de la scène en 2017, et ça nous manquait un peu. Du coup, c’est un plaisir de faire ce petit galop d’essai. Nous n’avons aucune contrainte, c’est que du plaisir.

Comment allez-vous articuler la suite de votre retour ? Un album est-il en gestation, prêt à sortir ? D’autres dates sont-elles prévues ?

Sky : Nous avons une date qui va arriver en avril. Nous allons faire des concerts, parce que ce qui nous motive c’est de jouer devant du monde. Nous allons rentrer en phase de composition ; enregistrer des covers sur lesquelles nous avions déjà commencé à bosser. On va peaufiner tout ça pour pouvoir proposer du nouveau son.

Shelby : Nous n’avons pas encore composé tous ensemble. Mais, Sky et moi, le faisions pendant la phase de recrutement.

A court terme, on va se faire plaisir en enregistrant, et en proposant des covers à nos fans

Je vous laisse le mot de la fin

Shelby : on va aller faire les balances, s’amuser sur scène et la prochaine fois on pourra commenter de la musique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article