Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tonton Vlad

Chronique du 1er album de THERAPHOSA : laissez-vous prendre dans leur toile !

En Novembre 2019, le chanteur du groupe HEKSEN, Mitch, me propose de venir sur un de leur concert, afin de découvrir le groupe Francilien THERAPHOSA. Je ne m’attendais pas à ce que j’allais découvrir durant ce concert, de la part de ce combo, composé de 3 jeunes membres ; 2 frères, Vincent et Matthieu, respectivement chanteur guitariste (et principal compositeur du groupe) et bassiste, ainsi que de Martin, le batteur.

 

Penchons-nous donc un peu plus sur cette formation atypique, dont les 3 membres jouent ensemble depuis leurs plus jeunes âges. Ils nous proposent un metal qui s’approche du Doom avec quelques éléments progressifs. En 2012 sort l’EP « Inject Venom », qui leur permet d’être remarqué par Jan Rechberger, batteur du célèbre groupe AMORPHIS. De cette rencontre découle une collaboration, qui verra l’enregistrement en 2018 de leur EP éponyme « Theraphosa », dans le studio de Jan à Helsinki en Finlande. C’est là que l’aventure prend un tournant important car l’EP est encensé par les chroniques, qui voient, au travers de leur musique, une approche différente de la musique metal et qui leur ouvre de nouveaux horizons. A travers leurs compositions, nous découvrons un univers surprenant, à la fois puissant et empreint de quiétude.

C'est avec un immense plaisir que nous vous proposons de découvrir « TRANSCENDANCE », édité chez les « Editions Hurlantes ». La production de cet album, qui participe grandement à l’ambiance se dégageant de cet opus, a été effectuée par Francis Caste, studio Sainte Marthe à Paris, qui a su saisir chaque nuance de chaque titre, ce qui permet à l’auditeur de plonger dans l’univers de THERAPHOSA. Le mix nous offre la possibilité d’apprécier chaque instrument. Un travail digne des plus grands...

Voyons si le groupe confirme l'impression qu’il laisse après leur découverte sur scène. Cet opus se compose de 8 morceaux.

Dès le premier titre « Stigmata Of The Purest Pain », on ressent que le groupe veut nous offrir une expérience musicale hors du temps. Ce titre débute avec un riff très lourd et un growl puissant qui pose immédiatement les bases de l’univers de THERAPHOSA. Au bout de quelques secondes, Vincent nous fait découvrir une voix claire, surprenante, qui dénote totalement de son growl. On se laisse happer par cette musique et cette voix.

Chronique du 1er album de THERAPHOSA : laissez-vous prendre dans leur toile !

« The Curse of Chronos » ; un riff entêtant rappelant le temps qui s’écoule... Une voix qui vous transporte dans la profondeur de l’âme du groupe, enivrante. C'est la sensation que l’on ressent au travers de la musique de THERAPHOSA. Nul besoin de violence ou de hurlements pour permettre au combo de s’emparer de votre esprit. La parfaite exécution des soli renforce la puissance de chaque titre. L'araignée vous attire dans sa toile petit à petit ...

« Mother Night » nous propose une intro synthétique, accompagnée de quelques arpèges. La magie opère immédiatement ... Un morceau tout en nuance, une intro mélancolique puis un riff qui vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher tout au long des 8 minutes 10 du morceau. Matthieu nous offre une ligne de basse parfaitement ajustée pour ce titre. Une sensation renforcée par un passage situé au 2 tiers du morceau avec un growl puissant et le hurlement de la guitare, qui s’achève par un arpège amenant le calme avant le départ d’un solo tout en nuances, qui s’achèvera  avec le retour de quelques arpèges comme pour apaiser l’auditeur.

« Dies Irae » est le nom d’un chant liturgique de l’office des morts dans la religion chrétienne. C’est aussi le         4 ème morceau de « TRANSCENDANCE ».

Le morceau suivant, « Obsession » n’est pas inconnu puisqu’il était déjà présent sur l’EP éponyme de THERAPHOSA. Un titre parfait, qui représente avec brio cette chanson qui vous restera dans la tête pendant un long moment... Vous y reviendrez, à n’en point douter.

« The Morning Star », titre avec lequel le groupe sort de sa zone de confort. Plus rythmé que les morceaux précédents, certains diront que son approche est plus moderne, ce qui ne gâche rien au plaisir que nous pouvons ressentir à son écoute, bien au contraire. Parlons de Martin qui, sans être dans la démonstration, nous sert des parties de batteries excellemment exécutées, rythmant chaque morceau de manière parfaite, un jeu tout en nuance à l’image de la musique du groupe.

Nous nous dirigeons doucement vers la fin de l’album avec « Attrition ». Quelques chœurs ouvrent ce titre. Nous y retrouvons l’âme du groupe. La grande différence par rapport aux autres morceaux siège dans le fait que celui-ci est chanté intégralement en Français. La voix de Vincent se prête parfaitement à cet exercice qui nous offre une autre vision de THERAPHOSA, avec un solo qui vient se caler idéalement sur la ligne de chant avant de clore cette chanson.

« The Legacy Of Arachne » à la lourde tâche de clore cet album. Aucun autre titre n’aurait pu mieux se prêter a cet exercice. En effet, il représente parfaitement tout ce que le groupe sait faire et permet de clôturer magistralement. Une orchestration parfaite, des chœurs qui offre la profondeur nécessaire a ce morceau, un passage ambiant qui nous amène vers le dernier tiers de « Legacy Of Arachne ». Aucune parole sur ce titre, juste le plaisir d’écouter encore pendant quelques minutes la musique de THERAPHOSA.

 

Nous voilà arrivés au bout de l’expérience. Celle-ci est intense et profonde et vous propulse dans un univers incroyable et elle risque de séparer votre corps de votre âme. Il faut l’écouter pour saisir toute l’intensité qui se dégage de « TRANSCENDANCE ».

 

Aucune fausse note pour le combo Francilien, qui nous offre un album incroyable et surprenant, sorti le 24 avril. Ne passez pas à côté de ce chef d’œuvre. Si le groupe vient tisser sa toile près de chez vous, ne les ratez sous aucun prétexte. En live la sensation est décuplée. Magistral.

Découvrez plus bas nos 2 interviews video réalisées avec THERAPHOSA.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article