Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chronique de l'album FRACTURE du groupe BLEED FROM WITHIN, sortie prévue le 29 Mai 2020

BLEED FROM WITHIN nous délivre un Metalcore gonflé aux hormones aux multiples facettes

Fracture, nouvel album de BLEED FROM WITHIN

Fracture, nouvel album de BLEED FROM WITHIN

PEPIIIIIIITE !

BLEED FROM WITHIN, sortira son 5ème album le 29 Mai 2020 chez Century Media Records et autant le dire tout de suite : cet opus est un bras d'honneur à pas mal de productions récentes de l'industrie du metal.

Originaires de Glasgow, le quintette Metalcorien a stabilisé son line up depuis leur précédent album ERA, album qui a manifestement servi de laboratoire d'essai pour élaborer FRACTURE. S'affranchissant de toutes les règles et de tous les codes, BLEED FROM WITHIN nous délivre un Metalcore gonflé aux hormones aux multiples facettes puisant tous azimuts dans le thrash, death et le metal groovy... Vous l'aurez compris, le menu est complet, apéro, entrée, plat, dessert, café gourmand, clope, digeo.

FRACTURE n'est pas ici à prendre dans le sens de la blessure physique ou psychologique mais plutôt un changement de cap en faisant table rase du passé, oubliant les difficultés pour proposer quelque chose de neuf. C'est en tout cas comme ça que le groupe présente l'album et je vous le dit net, je ne suis pas d'accord avec eux ! FRACTURE c'est un aboutissement, d'une longue, très longue gestation, le déblocage d'un hurlement qui restait coincé dans la gorge depuis trop longtemps, une explosion de violence après s’être désentravé de chaines en brisant tous les maillons simultanément, c'est la capitalisation de toutes les expériences acquises par le groupe, en un mot : TAPIS !

Inutile d'essayer de décortiquer l'album morceau par morceau, 10 titres au total, on est plutôt face à un bloc de granit pour pas dire une pierre tombale. D'ailleurs, comme dit plus haut, cet album sonne comme une messe de fin pour nombre de grosses productions que vous avez pu entendre ces dernières années.

Un nombre incalculable de riffs tous plus dévastateurs les uns que les autres

Les intros sont imparables, tous les instruments sont sollicités pour entamer les titres, on passe d'une mélodie accrocheuse, un gros riff d'entrée de jeu, un roulement de drums, un ptit sample electro, tout le monde en même temps, tout y est !

Un nombre incalculable de riffs tous plus dévastateurs les uns que les autres, le groupe se paye même le luxe de terminer certains morceaux par de nouveaux riffs non exécutés pendant le morceau. Du genre, tiens, on avait ça sous le coude, on te le pose la pour les 20 dernières secondes, amuse toi avec... On en prend vraiment plein le museau.

Autre point qui ressort de manière flagrante de FRACTURE, la complicité entre les gratteux et le frontman. Cette fois ci, tout est dosé, chacun sa place, de larges séquences laissant les grattes s'exprimer et des interventions en mode coup de boules pour le leader vocal. La mise en place relève de l'exploit, sincèrement.

L'utilisation du chant clair et des samples électro sont également dosés à la perfection, la ou d'autres groupes nous aurait rebuté pour cause d'excès, BFW utilise avec tact ces outils au service du reste et ça match terrible.

Pour conclure, je ne sais pas combien de partie de Tétris il faut avoir au compteur pour placer autant de riffs, rythmiques, mélodies dans un album avec autant de techniques mais alors vraiment là, on frôle la perfection !

BLEED FROM WITHIN, réinvente le genre, revisite les styles, déjà plus de 676 000 vues rien que sur You Tube pour le 1 er titre de l'album qui porte tellement bien son nom : The End Of All We Know, les chiffres ne mentent pas, le poids des mots non plus. Je vous le redis, en écoutant FRACTURE, ça vous tombe dessus de partout ( un vrai programme de machine à laver, essorage inclus ), et vous allez mettre au placard pas mal de monde !

Steph

Chronique de l'album FRACTURE du groupe BLEED FROM WITHIN, sortie prévue le 29 Mai 2020
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article