Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Thatselody

CHRONIQUE - "No Monsters In God's Eyes Act.III" du groupe français PORN

En 2017, PORN ouvrait sa trilogie avec "The Ogre Inside Act.I" suivi l'année suivante par le second volet "The Darkest of human desires Act.II", le groupe PORN conclut cette fois un troisième album, symbole de la mort du personnage principal, le tueur en série Mr.Strangler intitulé "No Monster's In God's Eyes Act.III".

 

Ce nouvel ovni dans l'industrie musicale se caractérise principalement par cette ambiance sombre et pesante, qui colle parfaitement à l'esprit autour de l'histoire de Mr.Strangler, qui se fait lui même poursuivre par cette même âme tourmentée et son évolution en tant que criminel en série rongé par ses propres pulsions et désirs.

 

On y voit sa descente aux enfers, et sa chute lorsqu'il termine la fin de sa vie sur une chaise électrique. Les mélodies sont accrocheuses et il est très facile de s'attacher à certaines compositions dès la première écoute, l'apogée de leur maturité se fait ressentir sur les parties instrumentales, principalement concernant la voix de Philippe Deschemin qui est efficace et qui transmet les émotions.

L'univers glamour et l'esprit subversif de PORN contraste idéalement avec la thématique principale qui nous ramène directement à Strangler, comme si nous étions au plus profond de lui, au cœur de ses pensées internes les plus sombres et de son statut fictif de "monstre" au sein de la société.

 

Chaque titre est symbole d'un équilibre à la fois lourd et mélodique, qui n'est pas sans rappeler le premier album de la trilogie, beaucoup plus difficile à digérer de prime abord, alors que le deuxième était son contraire en étant beaucoup plus clean et léger.

 

"No Monsters In God's Eyes Act.III" représente la captivation et l'envoûtement que peut avoir le groupe et c'est cette singularité qui rend cette œuvre proche de la perfection, un album synonyme de ce nom doit pouvoir faire l'objet de recherches, de questionnements, et doit exprimer l'histoire profonde du processus de création.

 

Ayant pu m'entretenir avec le chanteur du groupe, nous avons pu apprendre qu'ils avaient travailler avec Brian Lucey, le producteur qui a finalisé le dernier album de Marilyn Manson, ce qui n'est absolument pas une surprise étonnamment car l'esprit musical du groupe rappelle excessivement l'univers glam rock de la carrière musicale de Manson. C'est une réelle réussite car PORN se démarque de toutes ses influences en sachant créer sa propre identité. Le disque possède un vrai pouvoir magnétique et hypnotisant sur chacune des compositions. Par ailleurs, l'empreinte mélodique de l'album provient indéniablement de The Cure qui nous projette dans un univers brumeux, très proche du mélancolique ou encore du psychédélique, et contradictoirement, la patte industrielle qui n'est pas sans rappeler l'univers saturé de Nine Inch Nails nous plonge dans l'underground et cet esprit "sale".

 

CHRONIQUE - "No Monsters In God's Eyes Act.III" du groupe français PORN

Cet album est LA représentation d'une invitation à rentrer dans l'horreur la plus profonde que peut avoir la race humaine avec ses excès (positifs ou négatifs), d'une vision divergente et l'expression de non regrets. L'album décuple nos émotions et chacun pourra s' identifier dans les combats que nous menons chaque jour. Cela permet aussi de se questionner sur l'être humain et sur l'expression de ses propres pulsions.

Une chose est sûre, PORN ne finira pas d'évoluer et de nous surprendre sur tous les points.

 

NOTE : 9/10

Tracklisting :

20 – Dead in every eyes
21 – High summer sun – Part I
22 – A lovely day
23 – Low winter hope – Part I
24 – In an endless dream
25 – Low winter hope – Part II
26 – Sky outside
27 – High summer sun – Part II
28 – Some happy moments
29 – God’s creatures
30 – Low winter hope – Part III
31 – Among dark red roses
32 – Mr Strangler’s last words

Musique de Philippe Deschemin et Erwan Frugier
Mixage de Philippe Deschemin
Mastering de Brian Lucey, Magic Garden Mastering. Los Angeles
Distribution : Soulfood music
Production : Les disques Rubicon C + P 2019-2020