Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tonton Vlad

Chronique de l’album de PRISMERIA « Requiem », c'est validé.

PRISMERIA nous vient de Lyon a la croisée entre le thrash le death et le core, le combo se compose de 5 protagonistes. En octobre 2018 le groupe offre un EP auto produit intitulé « Individual Thoughts », les critiques unanimes permettent au groupe de se faire connaitre en Europe et aux States ou l’EP est toujours diffusé sur les radios. Pour leur premier album, le groupe a choisi de se diriger vers le studio CONVULSOUND basé à Lyon, afin de mettre toutes les chances de son côté pour séduire le public et les distributeurs pour effectuer une tournée durant l’année 2020 pour promouvoir « Requiem ».

En passant par ce studio, les Lyonnais ont souhaité intégrer des sonorités plus modernes à leur musique. « Requiem » est composé de 9 titres on ne va pas y aller par 4 chemins ! PRISMERIA en passant par la case Studio a nettement amélioré le rendu de ses compositions, les teintes thrash sont très présente au travers des riffs. Pour vous en convaincre, il vous suffira de tendre l’oreille sur le premier titre « North » : dès l’intro, on ressent nettement les influences de ce style musical. Le mélange des influences est parfaitement maîtrisé et du coup c’est avec un grand plaisir que l’ont se laisse embarquer dans l’univers de PRISMERIA.

L’intégralité de la production a été laissée aux soins de Thibault Bernard qui réussit le tour de force de garder un son organique tout en y laissant transparaître des sonorités plus modernes qui offre au combo Lyonnais une identité sonore forte et intense ce qui contribue grandement au fait que l’album soit très homogène et efficace.

Sur le titre « Native Spirit » qui est aussi le premier clip de l'album on note une atmosphère très réussie collant parfaitement à ce morceau (à écouter juste après), la palette de voix de Cyril est parfaitement adaptée au style que PRISMERIA veut véhiculer au travers de sa musique.

Les morceaux s’enchaînent avec des riffs incisifs et agressifs qui restent ancrés dans votre esprit, Leny et Benjamin nous exposent toute l’étendue de leur culture musicale au travers de chaque morceau. La qualité du mastering permet à chaque musicien de s’exprimer en laissant apparaître la maîtrise respective de leurs instruments.

En parlant de Maîtrise, Nicolas le batteur n’est pas en reste, loin de là, pas d’extravagance dans son jeu mais il martèle les peaux de ses fûts tel un métronome, son style efficace donne le tempo tout le long de l’album et met tout le monde d’accord sur la direction de chaque morceau. Pour vous convaincre des qualités de chacun des musiciens qui compose le groupe vous pouvez tendre l’oreille sur les titres « Life » et « Low Hopes Of Men » qui se trouvent être les morceaux instrumentaux de « Requiem », le second est plus accessible du fait qu’il soit acoustique, soyons honnête c’est une très belle réussite !

Sur l’intro de « Passenger » vous allez prendre un coup de pompe au cul monumental, la batterie ouvrira le bal pour laisser la place à un solo de guitare qui n’a rien à envier aux grands du noms, si un titre devait sortir du lot ce serait celui-ci, le petit break a un peu plus de 2 minutes nous offrant une petite démonstration du bassiste Alexandre qui n’a rien à envier à ses acolytes.

Bon on ne va pas tourner autour du pot pendant 107 ans, c’est de la bonne baby. Malgré les influences non dissimulées le groupe a su créer son style, c’est frais, énergique et terriblement efficace et c’est vraiment ce que l’on souhaite en écoutant cet album. Pour un premier coup c’est un coup de maître car non seulement c’est leur premier album mais en plus de ça, c’est le premier groupe pour chacun des membres. On a donc hâte de les découvrir sur scène et ça promet un sacré bordel dans le pit. La release de l’album devrait avoir lieu en Septembre au Rock’N’Eat à Lyon alors je ne peux que vous conseiller de vous déplacer sur cette date qui promet. En attendant, allez écouter cet album !!

Chronique de l’album de PRISMERIA « Requiem », c'est validé.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article