Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Ozenof

Comment dire autrement qu'ici, DELIVERANCE nous propose un voyage sensoriel  nous ramenant à la simplicité de notre être dans un Univers extrêmement puissant.

#deliverance #holocaust #blackmetal #sludge #levitique #loudtv #chronique #frenchmetal

#deliverance #holocaust #blackmetal #sludge #levitique #loudtv #chronique #frenchmetal

DELIVERANCE est un groupe parisien de Post Black / Sludge formé de 2 monstres d'imagination : PIERRE DUNEAU au chant (ex Memories Of A Deadman) et ETIENNE SARTHOU à la guitare (AqME, Freitot, Karras).

Ils nous ont sorti le 21 février dernier HOLOCAUST 26 : 1-46, et je vous vois venir avec vos gros sabots ; ici point de référence à la Seconde Guerre Mondiale mais un album à inspiration Biblique traitant du Lévitique, mais à l'écoute, nous pourrons constater que c'est encore plus complexe que cela à mon goût.

La nouvelle création de nos 2 artistes se compose de 6 titres, mais n'y voyez pas la non plus un EP. Chaque titre nous dure plus de 7 minutes pour laisser la place à des morceaux extrêmement complets et les 49 minutes se laisseront avaler avec délectation.

En guise d'introduction à cette oeuvre, SATURNINE nous accueille dans une ambiance Post Black avec des guitares très aériennes et un chant scandé avec une immense profondeur. Même lorsque la musique se pose, l'intensité émotionnelle reste présente avant de nous envoyer des guitares plus crunchy tirant sur un côté très Sludge.

Les envolées de guitares se couplent à merveille avec les choeurs de Pierre (sans mauvais jeu de mot). Le morceau ondule tel un océan motivé par le vent et s'intensifie même dans la douceur.

Tranchant avec l'ambiance dans laquelle nous à laissé ce 1er titre, GOD IN FURS vient vous agresser à la manière d'un Black Metal plus Old School, laissant place à une furie dans les vocaux de Pierre. Et même lorsque l'on arrive sur les passages plus mélodiques, ce sentiment d'agression reste et ne décolle pas de la tête.

Le côté très aérien de la fin de GOD IN FURS nous laisse un sentiment de vide sidéral, et l'on se laisse envelopper par une telle violence du vide.

Cela nous laissera continuer notre aventure sensorielle sur la douce et envoûtante intro de THE GYRES, accoustique, puis repart sur les teintes de Sludge. Les effets vocaux nous laissent penser à un énorme poids que l'on porte sur ses épaules. Accompagnés des roulements de caisse claire très lents, la sensation de lourdeur est garantie. On sent que Pierre se donne de tout son corps et toute son âme pour refléter aussi bien ces sentiments.

Tout se lie à la perfection encore une fois, puisque SANCTE IOHANNES sonnera comme un réveil avec ce couple Guitare / Machines et la lancinance de sa trame, sa mélodie sacrificielle, le tout sous l'effet d'un Hymne. Encore une fois, rien n'est laissé au hasard, même dans la plus grande simplicité.

HOLOCAUST FOR THE OBLATE démarre de manière assez martiale, mais assez rapidement laissera place à un calme incroyable, toujours mené par la simple expression de la guitare d'Etienne, accompagné de nappes de clavier et de la douceur de Pierre. La rondeur de la basse renforce ce sentiment de simplicité avant de se laisser embarquer dans des cris soutenus par des envolées de guitare. Cette impression de don de soi sonne comme une évidence, avec toujours cette sensation de vagues plus ou moins puissantes, car même dans le calme, on se fait embarquer par une mélodie entêtante qui n'engage rien de bon. On sent arriver un tsunami nous arriver dessus, et l'on reste en face, stoïque, se ramasser ce tourbillon de notes duquel on ne peut sortir.

C'est alors que MAKBENACH vient conclure cet album, avec Pierre qui se présente tel un Frère Prêcheur et nous laisser place à une rythmique Black des plus traditionnelles. Encore une fois la rondeur et la force de la basse couplées avec les machines nous donne une impression d'univers sidéral, un sentiment de gigantisme et d'infini.

On décolle totalement se voyant quitter notre enveloppe charnelle et se laisser flotter au dessus de tout, dans l'immensité de l'infini et laisser place à un moment de plénitude.

Comment dire autrement qu'ici, DELIVERANCE nous propose un voyage sensoriel  nous ramenant à la simplicité de notre être dans un Univers extrêmement puissant.

Un Must Have !!!

 

NOTE : 9,5/10

 

Ozenof

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article