Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.J.W

Si Dieu reste dans le ciel et le Diable en enfer, c’est parce que Mørknatt est sur Terre

Quand on parle de Black Metal, on a tendance à partir sur la Norvège et autres Pays qui font la renommée de cette musique glaciale, haineuse et incantatoire. 
Il existe dans la nouvelle école, d'autres pays qui ne déméritent pas depuis ce début d'année, et notamment l'Espagne.
Le pays sent le soufre et comporte une sérieuse scène qui depuis longtemps commence à sortir de l'ombre. Plus précisément de la ville de Tarragone, citée portuaire située dans la région de Catalogne sur la mer Méditerranée, à environ une heure de Barcelone.

Mais nous ne sommes pas là pour faire du tourisme, nous vous présentons en ce mois de Juin un EP qui annonce un album proche de ce que nous avions pu avoir avec Emperor et le magnifique "In the Nightside Eclipse".

Nous invoquons de ce pas Mørknatt. Formés depuis 2014, ils délivrent un Black Metal sans concessions, teinté de l'école des années 90, magistralement exécuté. 

Ce trio est composé de Febo (voix), Apophistic Serpentae (Guitare,voix backing, basse), Cruonox (Batterie). Nous sommes très loin de l'amateurisme, puisque Apophistic Serpentae joue également au sein de Evnar, Cauldron, Necroracle. Son comparse Cruonox au sein de God's Funeral & Cvltist. Deux autres membres sont présents également pour les prestations live avec Crypt, bassiste officiant chez Cauldron & Old Blood & José María aka J.M qui joue au sein de Between The Frost & Evnar.

La discographie comporte de un EP sorti en 2016 Witchcraft Of Domination, un album Victorious Satan sorti en 2018.

En cette fin de printemps 2020, ils nous envoient un EP de 4 titres, intitulé "Icarus", sorti le 8 juin 2020, sur le label Abyssal Sound Records. que nous allons détailler et découvrir ensemble.

Vous vous souvenez du titre dévastateur I'am The Black Wizards avec ses guitares en intro, qui annonce l'arrivée de l'apocalypse ? Jouissif hein ? Et bien avec Heir of Pests, on s'y croirait presque durant les 45 premières secondes, histoire de poser le décor. On sent l'envie de hurler I'am the Black Wizard, mais que nenni, Mørknatt, avec toutes les influences que peut avoir le groupe ne fait pas dans la copie. On part sur un black teinté subtilement de death, qui castagne les roustons.  Tous les ingrédients sont présents le long du morceau : riffs ciselés, double kick qui en appelle aux forces obscures, basse qui fouille les vestiges d'une religion qui risque de s'achever dans un flot de cadavres. Hurlements démoniaques de Febo, qui se pose en maitre de cérémonies absolues. 5 minutes 17 de rage dévastatrice. La claque, c'est Hargneux au plus haut point, la barre est très haute pour ce premier titre. 

On enchaine avec Hymn For The Goat, qui comme son nom l'indique n'est pas un hymne à la gloire de Jésus-Christ. Même schéma blasphématoire, 5 minutes de riffs vicieux, de matraquage de peau de prêtre, c'est brut, dévastateur. Gorgoroth & Darkthrone ne sont pas loin.

Blast beats ou plutôt Blast Beast que nous envoie Cruonox, à la batterie, les riffs sont Hypnotisants. Le trio de l'apocalypse (heureusement qu'ils ne sont pas quatre, il resterait plus rien sur terre), affichent des performances exceptionnelles, étant toujours plus que fidèles aux fondements du Black Metal dans leur sonorité. Pure bestialité qu'est-ce Mouth Of Wrath, teinté de quelques riffs mélodieux, mais point trop n'en faut, on ne va pas se relâcher. 


Dernier morceau de cet EP et pas des moindres, puisqu'il enfonce clairement le clou dans la tete de celui qui fut crucifié (morceau d'histoire que vous n'avez pas eu durant vos cours de caté mouhahahaha). The Will Of Rats affiche une construction plus technique, la batterie Blastématoire (oui c'est un nouveau mot) s'accorde parfaitement avec la lourdeur de la basse. Ces variations de rythme rendent le paysage instrumentale intéressant et empêchent le titre de s'enliser dans la répétition. Il est facile d'envoyer du gros son, mais plus difficile de garder l'auditeur complètement attentif et enfermé dans une peinture lyrique. 

 

 

Un sans faute pour cet EP, les 4 titres s'enchainent avec force, brutalité et conviction, un gout de trop peu se fait sentir, il faut plus de tracks. Mørknatt signe avec "Icarus" un attentat sonore Christ-ique  : Puissant, Haineux, Dévastateur, Blasphématoire. Voici les quatre adjectifs qui mettent en avant cette guerre entre les ombres et la lumière, enfin ce qui en reste.

 
Avant de finir, un mot sur la prod, le mixage aussi est plus approfondi. Dans la musique extrême qu'est par exemple le Black Metal, il est souvent difficile d'harmoniser le mixage, afin de pouvoir apprécier chaque instrument. Contrairement à ses précédentes productions Mørknatt en a tiré ses axes d'améliorations. La basse est plus présente, s'imbriquant parfaitement avec les riffs assassins des guitares et les Double Kick dévastatueur (autre mot inventé, je fais ce que je veux c'est ma chronique). La voix de Febo est brute, sortie des racines de la terre. Soutenir les Labels indépendants c'est important et nous aimons faire découvrir au sein de Loud TV les artistes et labels qui se démarquent. 9/10 une tuerie.


Icarus est disponible en format CD, Tape et Digital, sur le site du label ci dessous : 

https://abyssalsoundsrecords.bigcartel.com/


Pour soutenir et découvrir :


Bandcamp : https://morknatt.bandcamp.com/music


Et écouter : 


Spotify : https://open.spotify.com/artist/25flke96IdHQmuuCQu3WOh?si=naqmwcv-TDGjO6LVKhBSDw

 


 

Le prince de ce monde est bien Satan, comme le dit l'apôtre Jean. Et dans ce monde se livre le combat perpétuel entre les fils de la lumière et les fils des ténèbres.