Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Steph

Chronique du nouvel album MAKE THEM SUFFER / How to survive a funeral

Cet album est juste génial, un OVNI, un chef d'oeuvre.

Chronique du nouvel album MAKE THEM SUFFER / How to survive a funeral

Les Australiens de Make Them Suffer sortent chez Rise Records un nouvel album ! HOW TO SURVIVE A FUNERAL !

Sortie digital le 19/06/20 et sortie physique le 10/07/20 !

Le groupe au 230K pouces bleus Facebook sort donc un album 10 titres haut en couleurs. Vous ne les connaissez peut être pas et il faut bien avouer qu'ils se font rares dans l'Hexagone.

Cet album est juste génial, un OVNI, un chef d'oeuvre. Les ressentis immédiats après la 1 ère écoute c'est OUAW ! :

-Rythmes hachés et c'est vous la viande

-Prestation et présence vocale hors du commun

-Riffs exquis (bon appétit, vous allez manger...)

-Prod 10/10

-Groovy à mort

-Blindé de surprises

Cet album vous fait passer de la sulfateuse rythmique à de l'électro super light pour vous retourner sans ménagement dans le rayon boucherie, cherchez votre zone de confort.

1/ Step one, est une entrée en matière super soft électro mais ça dure pas bien longtemps :-), ce morceau sert surtout à donner le ton de ce qui va suivre.

2/Falling Ashes, est d'une violence level + infini, très gros travail de caisse claire et riff très lourd.

3/Bones, la tension n'est absolument pas relâchée et au contraire on est dans le bain direct, ça remue terrible. C'est vraiment d'une efficacité remarquable

4/Drown with me, on maintient la pression du morceau précédent avec un riff plus puissant ! Ca pète la baraque les copains ! Monte le putain de son !

5/Erase me, :-))) le titre porte bien son nom ! Le groupe augmente le tempo ! Attention les enfants, ça va pas tarder à disjoncter.

6/Soul decay et 7/Fake Your Own Death Efficacité in-croy-able ! Headbanging obligatoire  et tant pis pour le trou de la sécu. Là on est carrément sur du coup de boutoir, ça taille dans le bifteck direct. A noter un riff avec harmonique, vous m'en direz des nouvelles. But Ed where is the crowd ? (t'as la ref ou pas ?)

8/How to survive a funeral, ce titre est plus mélodique si j'ose dire... Figure de proue de l'album, on est clairement sur plus "easy listening".

9/The Attendant, redescente dans les tours avec tempo plus lent, le ton est plus léger aussi. Immersion dans le SAS de décompression de l'album.

10/That's just life, Boum, bouquet final, retour de la sulfateuse. Grosse partie de ping pong endiablée entre metoool et electro.

En conclusion, je prédis un grand avenir à cet album, gros succès en perspective. Puissent les professionnels du son m'entendre et faire venir ce groupe en France. Pouvoir défendre son album en live, c'est quand même la base non ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article