Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par PAPABORDG.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM D’UDO: WIR SIND EINS!

La tournée 2016 (FAREWELL TO ACCEPT) fut salvatrice pour notre cher lutin teuton UDO DIRKSCHNEIDER, agitant pour la seule et unique fois la bannière DIRKSCHNEIDER dans toute l’Europe (excepté la France) puis outre-Atlantique. Le répertoire joué pour ces prestations de choix fut exclusivement centré sur la musique d’ACCEPT des années dithyrambiques 80’. Un succès tellement fracassant qu’il fut prolongé par des dates supplémentaires en 2017. Un baroud d’honneur (évidemment, seulement pour les titres d’ACCEPT en live) qui fut immortalisé lors d'un concert à guichet fermé le 2 Avril 2016 au "KAMINWERK" de MEMMINGEN (ALLEMAGNE). L'album LIVE - BACK TO THE ROOTS fut né (enregistré à l’occasion, sorti le 28 octobre 2016 ).

En pleine forme, revigoré, même après d’innombrables mois sur la route, le TANK DE SOLINGEN (RHENANIE-DU-NORD-WESTPHALIE) retourna en studio avec encore un line-up remodelé, qui vu la toute première participation de son fils SVEN sur un album, en tant que nouveau batteur, toujours avec le lead guitariste fort talentueux ANDREY SMIRNOV (son troisième disque avec la voix éraillée du maître allemand), ayant la lourde tâche d’enregistrer toutes les parties de guitare, après l’éviction de BILL HUDSON (pour incompatibilité à jouer en tandem). STEELFACTORY seizième album d’UDO sortit le 31 août 2018, toujours sur le label AFM RECORDS, consacrant le heavy metal allemand au firmament de l’année, avec un autre vétéran, mais celui-là anglais, JUDAS PRIEST (FIREPOWER).

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM D’UDO: WIR SIND EINS!

Certainement le meilleur album enregistré par le mythique allemand depuis le tout premier, ANIMAL HOUSE (1987). Rivalisant, faisant même mieux que les deux dernières productions de son ex groupe ACCEPT, BLIND RAGE (2014), et THE RAGE OF CHAOS (2017). Mais après une telle claque infligée et a soixante huit ans passées (né le 06 avril 1952) désormais, le gnome saxon peut-il encore nous surprendre? On ne pourra pas cette fois-ci reprocher à UDO DIRKSHNEIDER de manquer d’ambition ou de capitaliser sur son passé, même si on retrouve sur ce nouvel album WE ARE ONE, la contribution de deux ex-ACCEPT à la composition: STEFAN KAUFMANN, et PETER BALTES (crédités sur cinq titres, notamment « love and sin », « rebel town », « pandemonium »,  « neon diamond »). WE ARE ONE dépasse largement le cadre d’un album normal d’UDO, dans son message déjà, engagé plus que jamais, abordant frontalement tous les sujets brûlants de l’actualité humaine, qu’ils soient écologiques ou politiques. Mais aussi et surtout dans son approche musicale, réalisé en collaboration avec le MUSIKKORPS DER BUNDESWEHR/ HARMONIE DES FORCES ARMÉES ALLEMANDES (orchestre de cuivres). Un projet musical colossal, unique en son genre, impliquant l’orchestre des forces armées allemandes, sous le commandement du lieutenant-colonel CHRISTOF SHEIBLING qui a participé avec le groupe à son élaboration, ainsi que GUIDO RENNERT et ALEXANDER REUBER (compositeurs des forces armées allemandes).

Un rêve qui germait depuis quelques années déjà chez notre vocaliste saxon, et qui prit forme fin 2012 avec le mixage de l’album STEELHAMMER (2013), par un producteur qui était membre de l’orchestre de la marine allemande. UDO fut invité à découvrir cet orchestre dans une église, peu de temps avant Noël et le son emporta notre allemand préféré et le déclic fut. S’en est suivi notamment, la METAL NAVY NIGHT (2014) à TUTTLINGEN (live orchestral, sorti en dvd en 2015), ainsi que les concerts band des forces armées allemandes au WACKEN (Allemagne), puis un second beaucoup plus long (2h30) à ELSPE (Angleterre). Après ce dernier concert, UDO souhaita ardemment poursuivre et développer la collaboration. Ainsi, tous nos chers protagonistes se sont réunis pour discuter de l’élaboration d’un véritable album et du message véhiculé dans les futures compositions. Il aura fallu un an pour écrire les chansons et construire les arrangements, tout fut enfin achevé début avril 2020.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM D’UDO: WIR SIND EINS!

WE ARE ONE contient quinze nouvelles chansons, qui ont été toutes développées et arrangées par UDO et CHRISTOF SHEIBLING. Un album concept très élaboré, qui voit le son HEAVY METAL de UDO intensifié par un orchestre de soixante musiciens, contenant des arrangements originaux exceptionnels, unique pour le HEAVY METAL et le METAL en général puisqu’ici il ne s’agit pas d’un orchestre de cordes, mais d’un orchestre complet de cuivres. Sur le plan sonore, c’est complètement différent de travailler avec un orchestre symphonique et d’utiliser des violons. Evidemment une surprise totale et énorme pour l’auditeur dans tous les domaines.

UN BIJOU AVEC CHANT FÉMININ.

La déclaration est claire: « nous ne sommes qu’un » est le reflet critique d’un monde dans lequel nous laissons tous notre marque et dans lequel nous devons tous faire preuve de responsabilité. Les chansons de  WE ARE ONE parlent des différents défis auxquels nous sommes actuellement confrontés, du changement climatique (« Future Is the Reason Why »), des mouvements mondiaux de réfugiés (« Here We Go Again »), du mouvement vendredi pour le futur «  Fridays for Future » (« children of the world ») ou la pollution de l’environnement (« mother earth »). Avec le morceau «Pandemonium», les deux parties, U.D.O. ainsi que les forces armées allemandes, prennent également une position claire contre la droite de la société, la montée de son parti (d’extrême droite) et du racisme . La chanson « Rebel Town » est un hymne pour une Allemagne réunifiée depuis maintenant trente ans (une révolution sans fusils et sans faire la guerre, une révolution en manifestant).

 « Nous vivons tous sur cette planète ». « Peu importe qui nous sommes ou ce que nous faisons, nous n'avons tous qu'une seule planète », explique UDO DIRKSHNEIDER à propos du message derrière les chansons. «Il n'y a pas de planète B ». « Quand je vois les images de tout le plastique dans nos océans et quand j'entends parler de la prochaine catastrophe climatique dans les nouvelles, je commence vraiment à me demander à quel point nous sommes parfois irresponsables et sans respect ». « Il ne s'agit pas seulement de nous, mais aussi de tous les autres et enfin et surtout de nos enfants! ». « C'est un projet qui a amené tous les participants à réfléchir profondément aux défis non seulement pour le monde, mais pour leur propre avenir ».

Musicalement cette nouvelle œuvre est d’une grande variété, allant du speed metal, au metal classique, de la ballade (la magnifique « Blindfold (The Last Defender) »), au style funk (le groove sensationnel de « Here We Go Again », où UDO partage son chant avec son fils SVEN). Des morceaux qui contiennent plein d’éléments « insolites », un saxophone sur « neon diamond », un chœur, une flûte traversière sur une chanson grandiloquente comme « love and sin », une cornemuse sur « beyond gravity ». Une chanteuse MANUELA MARKEWITZ qui a travaillé avec l’orchestre sur une quarantaine de concerts, nous faisant profiter de sa superbe voix sur la somptueuse ballade « Blindfold (The Last Defender) », écrite par l’orchestre et déjà jouée en concert. Mais aussi en duo avec UDO sur « neon diamond ». L’orchestre a apporté tout ce qu’il pouvait au HEAVY METAL des germaniques, une pipe (la border pipe est une cornemuse proche de la grande cornemuse écossaise), un chœur (« Future Is the Reason Why »), une chanteuse solo, une batterie et des percussions orientales incluses (« rebel town »), ainsi que des instrumentaux (« Blackout », « natural forces », « beyond gravity » (avec des choeurs sur la fin) où l’excellent ANDREY SMIRNOV fut impliqué sur certaines mélodies. WE ARE ONE s’achève sur le superbe « Beyond Good and Evil » avec sa trame orientale et son chœur d’opéra féminin que n’aurait pas renier un certain THERION. Une osmose parfaite entre le band et son orchestre.

Les musiciens d’U.D.O. et la BUNDESWEHR parlent également la même langue en ce qui concerne le contenu de WE ARE ONE. Cela se voit d'une part dans l'engagement international mais aussi dans la protection de l'environnement, ce qui est particulièrement important pour la BUNDESWEHR. Les anciennes zones militaires sont confiées à la conservation de la nature oû les soldats sont utilisés pour lutter contre les incendies de forêt ou les catastrophes environnementales. La BUNDESWEHR soutient également activement la protection de l'environnement dans les régions côtières allemandes et surveille l'espace aérien au-dessus de la mer du Nord et de la mer Baltique afin de détecter les polluants marins à temps.
«Plusieurs chansons mettent nos doigts dans la plaie ouverte de notre menace environnementale, même le mouvement FRIDAYS FOR FUTURE est chanté. Et les tonalités métalliques de tous les autres morceaux sont des "arguments lourds" pour les défis mondiaux et enfin les appels forts à notre responsabilité à tous ", déclare CHRISTOF SHEIBLING, le représentant de la BUNDESWEHR, en tant que message important derrière l'album. «La critique de l'engouement mondial pour les consommateurs ou de la cyber-folie n'a jamais été aussi expressive. Les appels au réveil contre le protectionnisme, contre le nationalisme et surtout contre le droit ou l'appréciation des «rebelles» (Leipzig 1989) n'ont jamais été aussi importants. L'orchestre et le groupe sont devenus «WE ARE ONE», un porte-parole pour une vie meilleure sur notre planète. PS: (Précisons pour terminer que les forces armées allemandes dont fait partie l’orchestre, est très investi sur le plan social, pour venir en aide aux enfants, aux malades, et bien d’autres choses encore. Ils aident et récoltent de l’argent également pour les hôpitaux).

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM D’UDO: WIR SIND EINS!

ARTIST LINE-UP:

UDO DIRKSHNEIDER: CHANT.
ANDREY SMIRNOV: GUITARE
SVEN DIRKSHNEIDER: BATTERIE.
FABIAN DEE DAMMERS: GUITARE, NOUVEAU MEMBRE.
TILEN HUDRAP: BASSE, NOUVEAU MEMBRE.

SORTI:
July 17, 2020.
GENRE:
HEAVY METAL AVEC ORCHESTRE DE CUIVRES.
PRODUCTEUR:
STEFAN KAUFMANN, STEFAN REICH & MATTES.
STUDIO:
VARIOUS.
COVER ARTWORK:
HIKO KRAMER
PHOTOGRAPHER:
ANDREAS BACHMANN

TRACKLISTING:
CD or DVD: (01:14:59)
01 - Pandemonium | 02 - We Are One | 03 - Love And Sin | 04 - Future Is The Reason Why | 05 - Children Of The World | 06 - Blindfold (The Last Defender) | 07 - Blackout | 08 - Mother Earth | 09 - Rebel Town | 10 - Natural Forces | 11 - Neon Diamond | 12 - Beyond Gravity | 13 - Here We Go Again | 14 - We Strike Back | 15 - Beyond Good And Evil |

NOTE: Ce disque mérite plus qu’une note. Il mérite votre ouverture d’esprit, votre écoute attentive, et enfin votre respect immense pour une icône du METAL qui après une carrière extraordinaire et désormais un âge certain, arrive à nous délivrer une œuvre rare, intense et surprenante. Chapeau bas à lui. PAPABORDG s’incline avec dévotion, considération et affection.

UDO DIRKSHNEIDER:
Je n’ai aucun intérêt pour les militaires. C’était juste la musique. Ça aurait pu être un autre orchestre, mais il se trouve que c’était le seul en Allemagne à pouvoir faire ça, avec ce son de cuivres. C’est un orchestre de très grande qualité, il est parmi les meilleurs en Allemagne. Ça n’a donc rien à voir avec l’armée ou avec l’uniforme de camouflage que j’utilisais à la vieille époque d’ACCEPT. Et même mon camouflage n’avait rien à voir avec un quelconque intérêt pour l’armée. C’était juste des vêtements de scène, c’était une image.

 
PAPABORDG POUR LOUD TV.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM D’UDO: WIR SIND EINS!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article