Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par PAPABORDG.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !

« LE SEUL MOYEN DE SUPPORTER L’EXISTENCE, C’EST DE S’ETOURDIR DANS CETTE MUSIQUE, COMME DANS UNE ORGIE PERPETUELLE. LE VIN DE L’ART CAUSE UNE LONGUE IVRESSE ET IL EST INEPUISABLE ». LETTRE A MLLE LEROYER DE CHANTEPIE 4 SEPTEMBRE 1858. GUSTAVE FLAUBERT ADAPTEE PAR PAPABORDG.

Je me lève et je me bouscule, comme d’habitude, pour être enfin prêt pour une énième enquête au service du grand manitou LOUD TV, à une heure où rôdent encore les brumes de l’enfer sur mes futurs pas d’agité public. Après avoir enfilé mon CHAPEAU MELON ET MES BOTTES DE CUIR, me voilà sorti pour cette mystérieuse entité dont tout le peuple de rue s’extase à mon gosier depuis plusieurs jours, au doux nom pervers et jouissif d’ANAAL NATHRAKH. A l’idée de ce sobriquet, mes pensées sont envahies d’images pornographiques me couchant au sein d’une myriade de femmes nues, à la chair laiteuse et aux formes rondes et si généreuses me contentant allègrement en aspirant leurs saveurs très odorantes comme un nouveau né puceau. Hélas, la dure réalité du jour me rattrape, rien de tout ça à l’horizon, simplement un groupe Anglais qui aurait échappé à ma grosse loupe metal (elle est vraiment grosse) mais pas n‘importe lequel. SAUVE PAR LE GONG, d’une onzième sortie je découvre enfin la vérité de ce ANAAL NATHRAKH qui est stupéfiant de qualité ! Mais ai-je été transporté hors de terre tout ce temps, dans les frontières de L’X FILES pour être devenu ignorant à ce point, ou ai-je satisfait ma conscience d’un nom de groupe qui questionne et gêne? Peu importe d’ailleurs, puisque maintenant il est là, posé sur mon MAGNUM, même si ENDARKENMENT ne sortira que le O2 OCTOBRE sur METAL BLADE RECORDS, tel le privilégié que je suis, je l’inserre dans la fente de mon K 2000 au son large et bandant.

un putain de viol auditif

J’espère ne pas exploser en vol à l’écoute surréaliste de ces dix missiles qui vont s’avérer être d’un autre TEMPS X, capable de faire copuler une extrême violence avec des mélodies d’une grande pureté à la vitesse du son cybernétique. Sans changer de direction coup de poing, ANAAL NATHRAKH laisse de côté ses expériences électro-industrielles de A NEW KIND OF HORROR (2018) pour un disque plus direct, brillant et open. ENDARKENMENT est très incisif, d’une efficacité redoutable, tout en restant noir comme les ténèbres. Toutes ces évocations se retrouvent dans l’ouverture de ce nouveau disque avec l’éponyme « Endarkenment », à l’aspect résolument black metal mais traversé par des fulgurances mélodiques, schéma furieux que l’on retrouvera tout du long de l'opus. MA SORCIÈRE BIEN AIMEE d’à côté en fait des bonds, apeurée par cette secousse musicale qui fait trembler sa chambre comme l’utilisation d’un godemichet géant pour un putain de viol auditif. MIKE KENNEY martyrise ses peaux par un blast-beat infernal et à tout va, alors que DAVID HUNT nous sensibilise d’entrée de jeu sur son organe vocal d’une versatilité redoutable et incroyable, nous laissant entrevoir les prémices de l’immensité de sa future prestation. Symbolisant parfaitement tout le tabassage tumultueux lancé par ENDARKENMENT, avec ses tempêtes d’une violence extrême provoquées par ses blasts, ses riffs frénétiques et ses choeurs grandioses, changeant soudainement la direction des morceaux.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !

L’intensité folle et ANAALYTIQUE va en décuplant sur les morceaux suivants

En ça, bien aidé par une production glaciale, d’une précision chirurgicale, à la logique implacable, mettant à profit et en action les variations constantes de ses compositions et leur densité. NOTRE BELLE FAMILLE du METAL va en perdre son caleçon, se retrouver à poil, tremblotant de froid et d’effroi par les envolées lyriques de DAVE HUNT, cassant le classicisme et la fadeur du METAL EXTREME en se transformant en chanteur de POWER/HEAVY METAL sous acides (parfois proche d’un ROB HALFORD, ou KING DIAMOND sur les suraigües). L’intensité folle et ANAALYTIQUE va en décuplant sur les morceaux suivants, « Thus, Always, To Tyrants » voit son chanteur éructer comme un vieux cochon névrosé puis quelques secondes plus tard scander haut et fort un refrain en chant clair limpide sidérant, sur un TGV musical éprit de black et de grindcore. « The Age Of Starlight Ends » quant à lui, nous évoque les terres lointaines des contrées désertiques et montagneuses du PROCHE-ORIENT, du temps des croisades, sur les galops acharnés de guerriers guidés par les sons frénétiques du groupe, qui nous gratifie d’un refrain puissant proche des standards des années 80’s.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !

"Personnellement, nous nous sentons plus cynique, plus amer, avec un sentiment plus profond que le monde est continuellement trompé par des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’ils font."

En trois titres, on est déjà brisé, au sol, fatigué, désarticulé comme de vieux pantins, rouillés par le temps, mais notre ami rockeur et poilu ALF est là pour nous ramasser, insistant pour nous amener urgemment en visite chez le farfelu DOCTOR HOUSE. Mais l’écoute n’est pas finie mon frère de poil, on verra ça dans 24 HEURES CHRONO. Un arsenal sonore à l’éventail très large, bénéficiant d’un talent d’écriture incontestable, qui plus est, accompagné par un vocaliste d’exception (le garçon est au sommet en tout, et toujours. Il sait tout faire, c’est juste hallucinant, du grind, au black, au death en passant par le power et le heavy à la Judas Priest). Violent, plus encore, brutal, mais toujours extrêmement MELODIQUE, avec un naturel désarmant. ANAAL NATHRAKH est ouvert à tout, ne rechignant pas à nous matraquer aussi la face avec quelques éléments METALCORE. « Libidinous (A Pig With Cocks in Its Eyes) » glace le sang avec son introduction horrifique, s’activant sur un refrain mélodique à l’aspect GORE FANTASTIQUE, en enchevêtrant les différentes parties vocales (on passe pratiquement d’une voix suraiguë PRIESTIENNE aux sons plaintifs des 4440 êtres d’outre tombe) et en y amenant la grandiloquence d’un THERION et SEPTICFLESH à la fois faisant corps avec la rage d’un DIMMU BORGIR. La musique s’y oppose par ses cassures rythmiques simplistes et sordides, une chanson très accrocheuse à la limite du tube malgré sa puanteur GRIND.

ANAAL NATHRAKH s’amuse à être un brin burlesque et extravagant mais sans ébranler la puissance phénoménale qui le définit. Malgré la grande diversité de ENDARKENMENT, les qualités immenses de ses musiciens, il peut faire preuve parfois de toutes petites failles et redondances comme sur « Beyond Words », qui contrairement à beaucoup d’autres morceaux ne décollent pas vraiment. Il ne veut uniquement briller et se flatter que par sa rapidité, ce qui ne lui fait pas écho. Quelques redites aussi entre les morceaux qui pourront lasser peut-être sur la longueur, ainsi que la maltraitance systématique de nos pauvres enceintes, heureusement si souvent aérées par la voix de DAVE HUNT. Pas facile de contenir, toute cette débauche de sons qui peut épuiser. Seule la conclusion avec « requiem » voit les Anglais ralentir le rythme, mais seulement dans le dernier tiers de la chanson, avec de belles parties de guitares leads.

Cependant ENDARKENMENT est l’œuvre la plus accrocheuse de la carrière du groupe, incroyablement captivante, existante, avec des musiciens qui s’éclatent comme de jeunes petits fous pubères. Un duo plus mature, mais pas moins frénétique, mais plus en mesure de canaliser leurs énergies là où elles seront le plus efficaces. Totalement Jouissif, mais éreintant. Tout dépendra de vous, de votre patience, et de l’investissement que vous y déploierez, et qu’il faudra doser avec parcimonie, et qui fera le futur succès ou non du disque. Bon courage et bonne chance, il va vous en falloir......Mais JOSEPHINE, ANGE GARDIEN VEILLERA SUR VOUS. 

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !

LINE-UP: 

MEMBRES ACTUELS:
MICHAEL KENNEY (Irrumator) - guitare, basse, batterie, programmations (depuis 1998)
DAVE HUNT (V.I.T.R.I.O.L) - chant (depuis 1998)

MEMBRES INVITES:
ST. EVIL (Steve Powell) – batterie (depuis 2006)
G RASH (James Walford) – guitare (depuis 2011)

Track-listing :

01. Endarkenment
02. Thus, Always, to Tyrants
03. The Age of Starlight Ends
04. Libidinous (A Pig with Cocks in Its Eyes)
05. Beyond Words
06. Feeding the Death Machine
07. Create Art, Though the World May Perish
08. Singularity
09. Punish Them
10. Requiem

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !

THEMATIQUE:

« Une chose qui fut très claire pour moi, c’est le titre donné à l’album et à quel point il est prémonitoire de l’époque dans laquelle nous vivons. L’ENDARKENMENT est à l’opposé de L’ENLIGHTENMENT, et va à l’encontre de la superstition et de l’ignorance.
Il perdure un rejet de plus en plus répandu des valeurs de l’ENLIGHTENMENT, telles que le rationalisme, le scepticisme, le rejet de la foi en faveur de jugements dépendant de phénomènes empiriquement vérifiables.
Il existe des versions locales dans de nombreux endroits, mais dans notre ROYAUME-UNI natal, cela a été résumé par la célèbre affirmation du politicien/gnome sinistre MICHAEL GOVE selon laquelle nous «en avons assez des experts».

Ainsi nous entrons dans l’ère de l’Endarkenment ».

"Personnellement, nous nous sentons plus cynique, plus amer, avec un sentiment plus profond que le monde est continuellement trompé par des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’ils font."

La musique a été entièrement enregistrée dans le studio de KENNEY, dans le sud de la Californie, tandis que les voix ont été faites dans une zone industrielle de BIRMINGHAM, au ROYAUME-UNI, dans une unité située juste au bout du couloir où un porno S&M était filmé. “Il m’est venu à l’esprit il n’y a pas longtemps que nous n’avons pas enregistré deux fois au même endroit pendant dix ans ou plus, et je pense que cela s’explique en partie par le fait que le lieu lui-même ne nous affecte pas vraiment. Cela change l’expérience d’être là en personne, évidemment, mais cela ne fait pas vraiment de différence dans la façon dont nous travaillons ensemble. Des studios dédiés, du matériel coûteux, des salles de concert isolées acoustiquement et ainsi de suite – tout cela est très bien, j’en suis sûr, mais donnez-nous une salle tranquille avec une ampoule, un ordinateur portable et un micro de merde et nous ferons toujours à peu près la même chose. La musique, l’atmosphère et l’inspiration sont en nous, pas dans des endroits ou des équipements”.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !

ANAAL NATHRAKH sortira son nouvel album, intitulé ENDARKENMENT, le 2 octobre 2020 via METAL BLADE RECORDS.


NOTE: 8,5/10.

PAPABORDG POUR LOUD TV.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE ANAAL NATHRAKH: ANAALEMENT VOTRE !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article