Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Bald Kid

Chronique du nouvel album de OVTRENOIR : Fields Of Fire

C’est dans la noirceur la plus profonde et la plus angoissante que “Fields Of Fire” vient de sortir en cette fin d’année 2020. Cette nouvelle sortie Post-Metal française est signée des très talentueux OVTRENOIR.

 

Fondé en 2013 pour un projet instrumental en acoustique, OVTRENOIR se compose à l’origine du trio William Lacalmontie (guitare et chant), Julien Taubregeas de THE GREAT DIVIDE et THOANE et ex MEMORIES OF A DEAD MAN (batterie) et Angeline Seguelas (basse). Ce line-up a évolué progressivement compte tenu du besoin de passer à un son plus lourd et un grain de plus en plus saturé en intégrant d’une part Dehn Sora de TREHA SEKTORI en tant que second guitariste en 2015 puis Olivier Dubuc de THROANE, MAUDITS, THE LAST EMBRACE pour être également guitariste en 2019. Ce dernier membre permettra à William de se concentrer exclusivement au chant sur scène.

Chronique du nouvel album de OVTRENOIR : Fields Of Fire

Le groupe prend son nom d’un procédé créé par l’artiste peintre français Pierre Soulages cherchant à utiliser un noir le plus pur possible reflétant ainsi de la lumière et de la couleur.

Chronique du nouvel album de OVTRENOIR : Fields Of Fire

Après un 1er EP intitulé “Eroded” en 2016 ayant obtenu des critiques mitigées de par des premières impressions prometteuses mais un style trop souvent réitéré par la scène Post-Metal, OVTRENOIR ne s’en est pas arrêté là en sortant le single “Inherit the Dust” courant 2018 qui apportait quant à lui des sonorités plus mélodiques. Le groupe revient deux ans après avec un 1er album intitulé “Fields Of Fire” qui sonne comme la parfaite harmonie entre noirceur et mélodie.

Le groupe s'est rendu pour son premier album chez Francis Caste en 15 jours seulement (HANGMAN’S CHAIR, REGARDES LES HOMMES TOMBER, BUKOWSKI, KICKBACK et j’en passe) pour enregistrer, mixer et masteriser cet album ! Le choix s’est immédiatement porté vers lui étant donné sa force de proposition, sa connaissance des projets passés et des ambitions du groupe mais aussi pour la qualité de son travail qui je dois l’avouer, est bluffante sur “Fields Of Fire”.

On ressent au fur et à mesure de l’album une sensation d’oppression progressant vers la destruction qui conforte l’ambiance souhaitée par le groupe. Le son est monolithique comme William aime à l’appeler, ce qui va dans la continuité du premier EP ainsi qu’un rappel mélodique du single “Inherit the Dust”. Cet alliage rend le tout très pesant avec des riffs massifs et angoissant mais aussi pour des parties plus ambiantes à la limite du drone ou bien carrément instrumentales.

Côté paroles, on pourrait penser à un concept album autour du feu mais il n’en est rien ! En effet, même si le somptueux artwork signé par Ishibashi Hideyuki et Dehn Sora illustre à merveille un grand feu dévastateur et conforte cette idée, il est en plutôt une allégorie. Le feu est dévorant, destructeur dans sa vision la plus dramatique mais permet également de faire table rase et d’avancer sereinement. C’est dans ce sens que les paroles nous offrent un contraste plus lumineux en opposition avec la noirceur des sonorités, à l’image d’une flamme chassant l’obscurité.

Qu’on soit fan ou non du Post-Metal selon nos a priori, OVTRENOIR est une expérience à vivre et je dirais même plus, à revivre à de multiples reprises. Cet album peut nous plonger tous dans une introspection profonde. Oubliez donc les nouveaux groupes de Metal qui sortent single sur single ! Il faut rentrer dans l'univers de celui-ci avec cet album qui s’approprie une ambiance si particulière et dont chaque titre est à sa place !

L'ambiance générale est très lourde et le duo batterie / basse donne une grande profondeur à cet album. Le grain et les effets sur les voix de William par dessus cette musique oppressante font penser parfois à celle de Jaz Coleman de KILLING JOKE, dans ce côté mystique.

Saluons donc la qualité du travail, la richesse de l'univers et surtout les messages véhiculés à travers ce 1er album qui laissent présager de grandes choses pour OVTRENOIR dans les années à venir.

Production : 9/10

Composition : 8/10

Emotion : 7/10 

A ranger aux côtés de CULT OF LUNA, AMENRA et ISIS

https://open.spotify.com/artist/73GIDCb8fkn7BL26Uq8EH8

Sortie le 23 octobre 2020

Tracklist :

   01. Phantom Pain 5’45

   02. Wires 4’21

   03. Echoes 8’43

   04. Kept Afloat 4’37

   05. Those Scares are Landmarks 7’35

   06. I Made My Heart A Field Of Fire 7’23

   07. Slumber 4’53

 

Plus d’informations : https://ovtrenoir.bandcamp.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article