Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Loud Tv - Webzine metal video

Interview exclusive de Matthieu DROUOT. Très pessimiste quant aux concerts avant Juin 2021.

Nous avons eu l'occasion d'avoir hier Matthieu DROUOT, DG de Drouot Productions dans notre talk show. Il évoque le futur des concerts en France et il est très pessimiste pour 2021 ...

 

PS : concernant la prise de décision s'il y a bien un Hellfest 2021, seul Ben Barbaud et son équipe sont bien évidemment en mesure de décider, ce qui aura lieu probablement en Janvier 2021.

 

Loïck : Mathieu Drouot est directeur général de Drouot Production, société créée par son papa Gérard Drouot en 1986 du coté de Reims….

Matthieu Drouot : du coté de Strasbourg, mon père est rémois et a fait ses premiers concerts à Reims en 1974, il a fait Tangerine Dream à la Cathédrale de Reims en asso à l’époque, avec le patron de Corrida prod aujourd’hui, et il a monté GDP en 1986.  Pourquoi à Strasbourg ? Parce qu’après ses premiers concerts en asso, il a trouvé son premier job à Strasbourg chez un mec qui s’appelle Harry Lapp qui était un producteur local d’Alsace qui faisait aussi des tournées. C’est pour ça que je suis née à Strasbourg .

Loïck : Drouot Production, c’est environ 600 concerts à l’année, vous avez notamment travaillé avec AC/DC, Bruce Springsteen, Joe Satriani, U2 , Leny Kravitz, Téléphone, la tournée avortée de Mickael Jackson "THIS IS IT" (pour les raisons qu’on connait) Il y a également les cinés concerts, avec notamment, Titanic, le Retour vers le Futur,  le Seigneur des Anneaux. Ce qui est important à dire, par rapport à Live Nation, c’est que Drouot Production met un point d’honneur à faire des spectacles partout en France, c’est-à-dire faire venir des pointures, pas seulement à Paris, mais aussi faire baisser le prix des billets en province, ce qui représente des prises de risques pour cette société, ce qui est complètement différent de Live Nation. Vous êtes aussi propriétaires de la marque HellFest, avec le bar HellFest Corner qui se situe à Paris. Tu penses bien qu’avec tout ce qui se dit, tout ce qui s’est passé surtout hier, on aimerait bien savoir comment tu as vécu ton année 2020, parce qu’elle a dû être extrêmement mouvementée ...

Matthieu Drouot : Je préfère une année de concerts mouvementée. J’ai fait un concert depuis le mois de mars. Ce n’est pas aussi mouvementé que j’aurais aimé ! Hier, on s’est pris clairement une balle. On travaille depuis plusieurs mois pour essayer de refaire des concerts. On nous a un peu balladé, je crois, avec les histoires de zones vertes, de zones rouges. Au départ, on avait un ministre de la Culture, Franck Riester, qui n’était pas, je pense, l’homme de la situation, qui était parfois très incohérent, qui nous expliquait au mois de mai, qu’il essayait de faire des petits festivals, pour après nous dire que c’était les festivals de 50 personnes !!! On avait pas mal de problèmes à se faire comprendre. Depuis, il a changé, maintenant c’est Roseline Bachelot, qui je crois franchement veut rouvrir, veut refaire des concerts, sans distanciation. Elle a dit très vite qu’elle ne comprenait pas qu’on soit pressés comme des sardines dans les métros, dans les trains, et qu’on ne puisse pas l’être dans des lieux de culture. Grosso Modo, on a le droit d’attraper le Covid quand c’est dans le métro, mais pas quand on va voir un concert. C’est un concept que je n’ai pas encore accepté et que je n’accepterai jamais. Maintenant, voilà, elle est au milieu d’arbitrages politiques et toute Ministre qu’elle est, elle n’a pas le pouvoir de rouvrir les salles. Elle a, je crois, peut être le pouvoir de dégager des budgets, pour aider les prod, pour aider les assos, pour aider les festivals, tous ceux qui essayent de faire des concerts dans le pays. Elle a organisé, il y a 10 jours, les Etats Généraux en Avignon et elle a dit que les salles de spectacles étaient les lieux les plus sûrs de France, où on respectait mieux la distanciation et les règles sanitaires etc … ; Et 10 jours après, on nous fait un confinement à partir de 21 h ! Donc on s’est pris une balle, ma tête est déjà en 2021, parce qu’il n’y aura pas de shows cette année, il n’y en aura peut-être même pas en 2021. Je ne sais pas comment envisager la saison ! Il faut arrêter de se mentir, on a un gouvernement qui n’a pas su nous dire tout de suite, combien de temps dureraient les restrictions. Moi j’ai fait partie de ceux qui ont réclamé qu’on puisse faire des concerts, malgré le contexte épidémique, malgré qu’on ne puisse pas faire de grands rassemblements : le HellFest a été le premier a annulé au mois de juin. Je pense que tout le monde a compris qu’un rassemblement de cet ordre-là, avec plus de 200 nationalités représentées, des artistes qui viennent du monde entier, le public français qui vient de partout, le public qui vient même d’Europe etc…. (même s’il n’y a pas Manowar) c’était un truc qui ne pouvait pas se faire. Mais j’aurais bien aimé faire des Bataclan, j’aurai bien aimé faire des petits concerts, des Transbordeur à Lyon,   pour relancer la machine, pour qu’en 2021 on puisse faire ces grands rassemblements. Sauf qu’on n’a pas été déconfinés, et qu’on n’a même pas le droit de faire des concerts jusqu’à mille. Je ne sais pas si vous vous souvenez : on a été confinés à 5 000, puis à 1 000, puis à rien en février/mars, mais on n’a pas été déconfinés depuis. Je pense qu’on aurait dû trouver un moyen de jouer sans distanciation, des concerts debout etc jusqu’à 500 ou 1 000 de capacité. On ne l’a pas fait, et là on est mi-octobre. Bien qu’on ne joue pas, on nous dit que l’épidémie repart. Ça m’interroge encore une fois sur la pertinence de ça. Vous avez tous entendu le Président hier, il a fait 20 millions de téléspectateurs : il dit que ça va durer jusqu’à l’été : donc quid des concerts jusqu’à l’été ? Je ne suis vraiment pas optimiste ce soir .

Joe : et pourtant il y a eu des concerts chez De Villiers, au Puy du Fou !

Matthieu Drouot : Je discutais avec le mec qui book Phil Campbell, qui jouait pour MotorHead avant : peut être fait -il qu’on fasse le Puy du Fou !!  On ne sait jamais ! On est un peu en Absurdie. Ce qui me désole, c’est que j’ai des tournées que j’ai reportées : une fois, deux fois, trois fois : On nous a dit c’est le 31 mai, puis après c’est 15 avril. J’ai même été dans une situation au mois de mai, j’avais un concert de Queen le 26 mai, à Bercy, que j’ai annulé quand il y a eu le décret qui interdisait les rassemblements jusqu’au 31 mai et 3 jours après, ça passait au 15 avril. Je suis passé pour un con, vis-à-vis du groupe, vis-à-vis de tous les spectateurs, parce que du coup, le concert n’était plus annulable. Finalement, il n’a pas eu lieu. Ensuite on nous a dit : 11 mai, après on nous a dit c’est 31 août, après ça a été 31 octobre. Et c’est seulement depuis hier que l’état d’urgence sanitaire est en place, et on ne sait même pas jusqu’à quand d’ailleurs. C’est très, très difficile de se projeter aujourd’hui, et j’ai l’impression d’être un agent classique : on booke des artistes deux ans à l’avance pour 2022. Ce n’est pas que je n’aime pas ça, parce qu’il faut bien se projeter, mais c’est très difficile de programmer des shows sans savoir s’ils auront lieu 

Loïck : je t’ai entendu hier sur BFM TV Paris, dire que tu es dans un métier où vous êtes des caméléons, Est-ce que tu nous dis aussi qu’il va falloir faire une croix sur tout ce qui est stars internationales en 2021 et qu’il va falloir également oublier cette année pour des raisons de sécurité pour vous et pour les artistes. Ce que je peux comprendre totalement, est ce que c’est un petit peut ça que cela traduit ?

Matthieu Drouot : tu me demandes de parier ou tu me demandes la situation à aujourd’hui ?

Loïck : Non, je ne te demande pas de parier, surtout pas d’ailleurs !

Matthieu Drouot : aujourd’hui, je ne peux pas dire qu’il n’y aura pas de stars internationales parce que la réalité, c’est qu’on a reporté celles qui devaient jouer cet été : Système Of A Down au HellFest, Deep Purple, Kiss que j’avais à Bercy, que j’ai rajouté à Nîmes, d’ailleurs, parce qu’en reportant les dates de 2020 en 2021 Kiss a été capable de donner des dates en plus en France. Ces gens-là sont aujourd’hui annoncés, sont confirmés. Mais je ne sais pas si je vais pouvoir maintenir. Je vais peut-être avoir des coups de fil dans une semaine ou deux, où on va me dire : ben finalement : on ne vient plus ! Je pense aussi que c’est un peu trop tôt pour eux également de se projeter. Il n’y a rien aujourd’hui qui annule officiellement les festivals sur l’été prochain et les grands concerts. J’ai vu, par exemple que le Salon de l’Agriculture annulait déjà pour février.  Ce qu’on peut dire c’est que oui il n’y aura pas de grands concerts d’ici fin mars et qu’il y a 90 % de chance qu’il n’y ait pas de grands concerts on va dire jusqu’au mois de juin. Mais est ce qu’au mois de Juin on va pouvoir reprendre avec le HellFest et avec tous les autres festivals et avec toutes les autres salles : ce n’est pas encore officiel, mais franchement, il y a peu de chance qu’on puisse jouer, mais bon, tout peut changer ! De toutes les façons, on subit des arbitrages politiques. Je félicite les gens qui ne regardent plus les chaines infos, parce que franchement vous vous faites du bien. Mais moi c’est mon métier je suis obligé de m’informer et de suivre ce qui se passe. Et comme on a un gouvernement qui communique par voie de presse, on est obligé de regarder les chaînes infos, on est obligé de regarder le Président parler, parce qu’il ne nous parle pas avant, alors il faut le suivre. Tous les signes laissent à penser qu’en 2021 il n’y aura pas de tournées, il n’y aura pas de concerts : Ben Barbaud l’a dit, il n’y a pas longtemps : il espère un miracle, ou alors on nous donne une bonne nouvelle qu’on nous dise qu’on peut quand même jouer ! On en est là maintenant, on attend du miracle ! 

Loïck : on avait eu une conversation il y a environ 1 mois, 1 mois et demi, là-dessus : moi aussi j’ai envie que tout reprenne. Qu’as-tu envie de dire aux gens qui nous dirigent pour qu’on ait des réponses claires ?

Matthieu Drouot : déjà j’aimerais bien qu’on se voit, Gérard et moi avons demandé un rendez vous au Président Macron, on n’en a pas eu, on a été reçus par sa conseillère à la Culture et à la Communication qui est une fille très gentille. Mais on n’a pas eu d’entrevue avec le Président. Nos syndicats ont été reçus par la Ministre de la Culture. Je l’ai dit à la dernière assemblée générale de notre syndicat : je n’ai pas l’impression que la Ministre de la Culture ait la main sur le truc. La Ministre n’est même pas venue à l’AG de notre syndicat, elle était représentée par quelqu’un de la DGCA qui nous a dit « Ah mais on veut aussi ouvrir les salles, on l’a dit, on l’a demandé, mais on ne l’a pas obtenu » Bon très bien, il faudrait peut-être qu’on puisse rencontrer les autorités sanitaires tout simplement puisque se sont eux qui dirigent le pays aujourd’hui. Le Conseil Scientifique, Le Conseil de la Santé Publique sont ceux qui donnent ces conseils et ces injonctions : ce sont peut-être eux qu’il faut rencontrer et qu’on ait un dialogue qui s’installe. Et je ne suis pas le seul : j’ai aussi la casquette Bars/Restaurants depuis qu’on a le HellFest Corner : on apprend par Twitt, par voie de presse qu’on ne peut pas ouvrir le lendemain ou surlendemain. Ce sont des méthodes de direction qui sont vraiment difficile à vivre ! Je sais que c’est très difficile de se projeter, je sais qu’on ne sait pas comment traiter cette maladie. Je comprends tout ça, sauf que quand on a été confinés en février, on ne nous a pas tout coupé tout de suite : j’ai fait des concerts jusqu’à 5 000 personnes. Je parlais de Ciné Concerts tout à l’heure, j’ai fait Le Grand Bleu avec Eric Serra un dimanche soir au Zénith de Lille (de mémoire le 4 mars) je n’ai pas eu un putain de coup de fil pour me dire : « Ah, il y a eu un cluster, il y a eu un problème pour ce concert » ! J’ai en fait d’autres jusqu’au confinement. On a fait Van Morison à l’Olympia : 2 x 1 000. On attendait 2 000 spectateurs, et on ne pouvait pas faire plus de 1 000. Les spectateurs ne se sont pas croisés et ont assisté à deux séances. Les 900 premiers sont venus à 19 h, les 900 suivants sont venus après et on a fait le show et je n’ai pas l’impression d’avoir tué quelqu’un ce soir là et Van Morison non plus et l’Olympia non plus !!! Je réclame juste un dialogue et qu’on puisse envisager la reprise de nos métiers. On essaye d’expliquer que nos métiers prennent du temps : on ne peut pas annoncer une date et jouer le lendemain ! Il n’y a pas un artiste qui va nous suivre sur ce chemin-là ! Je rigolais de ça l’autre jour parce qu’on a vu d’AC/DC allait sortir son album et qu’on me pose souvent des questions sur AC/DC : je ne sais pas quand ils vont jouer ! Ce que je sais c’est que le jour où ils vont me dire : la situation s’est améliorée : on joue, je sais que je peux appeler un stade, partir en vente la semaine d’après et jouer deux ou trois mois plus tard. Parce que AC/DC les gens réservent très vite. On souvent même des problèmes de billetterie pour vendre des places et les écouler, mais ça, ça peut s’organiser en deux ou trois mois. Une tournée de Scorpion ça prend un an et la programmation du HellFest prend un an à Ben, il ne peut pas monter un festival en deux ou trois mois. On essaye d’expliquer tout ça, je pense que vous avez tous vu les annonces : on n’est pas écoutés, on n’est pas entendus : on est les sacrifiés. Je voyais encore un économiste dire que l’économie avait repris à 80/90% en France, nous sommes les 10 % sacrifiés. Depuis une étude américaine il y a un flip que nos métiers peuvent remettre en cause tout le fonctionnement d’un pays ; il faut ajouter aussi que, historiquement on est des punks, on est des saltimbanques. Qui va à un concert aujourd’hui ? Très peu de monde. Je suis surpris de voir dans l’opinion dans le pays et aussi dans les politiques, il y a très peu de monde qui nous soutient. Même quand je fais AC/DC, on fait 50 000 spectateurs à Marseille, on va faire 80 000 au Stade de France comme on a fait la dernière fois. Même quand on fait 2 Stade de France, 160 000 spectateurs, on refuse du monde, mais on refuse quoi : 100 000/200 000 spectateurs, on n’en refuse pas 1 million ou 10 millions, ce n’est pas comme pour un film qui va faire 10 millions d’entrées. De toutes les façons les spectateurs de concerts représentent 5%, 10 % de la population française. Les festivals attirent 8 millions de spectateurs dans un pays de 67 millions d’habitants. Donc quand vous demandez à la majorité des gens s’il ne faut pas faire des concerts, ils vous répondent que : non, c’est dangereux. Et ils ne vérifient pas ce que les gouvernements vous disent, et on subit tout ça aujourd’hui, et je crois qu’il va vraiment falloir se battre pour pouvoir reprendre plus tard. Pour l’instant, on est mis sous cloche et on n’a pas de perspectives. J’ai vraiment l’impression de repartir à zéro : je me souviens de l’intervention de Patrick Roy quand il a réussi à convaincre les autorités qu’un festival comme HellFest puisse exister il y a une dizaine d’années. Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette intervention au Parlement où il a interpellé Frédéric Mitterrand qui était Ministre de la Culture à l’époque « Voilà, il y a un festival de musiques extrêmes », il avait défendu le projet et le festival avait pu se faire, alors qu’à l’époque Monsieur Puy du Fou et d’autres dans la région étaient contre. A l’époque on avait des gouvernants qui défendaient les minorités, ce qui n’est clairement pas le cas aujourd’hui. Donc, je crois qu’il va falloir repartir de zéro, mais je ne sais pas quand cela se fera 

Loïck : J’espère que d’autres médias suivront ; que nous pourrons partager ce moment là au maximum. Tu as tout le soutien du monde qui gravite autour du spectacle 

Matthieu Drouot : c’est gentil, j’espère qu’on va pouvoir reprendre rapidement. Quelquefois, j’en suis à me dire qu’il faut que j’aille chanter, et jouer moi-même de la guitare pour pouvoir faire des concerts. Il y a des groupes qui sont capables de s’engager, de dire on va jouer et puis si jamais on ne peut pas jouer, on reportera. Il y en a d’autres comme AC/DC qui disent : on ne book rien, on attend, et quand ce sera calmé on reprendra des dates. Pour le moment, ils s’occupent de l’album. Mais pour l’instant, ce n’est pas évident de trouver des groupes et des artistes qui ont envie d’y aller et de défendre le truc. Mais on va en trouver, on va reprendre progressivement. Les premiers qui joueront à la reprise resteront dans l’histoire. On parle beaucoup du monde d’après ; le monde d’après va être génial, mais le monde d’avant c’étaient les concerts et il faut que ça revienne 

Joe : merci Matthieu pour cette intervention  

 

Retrouvez l'intervention en video de Matthieu Drouot ici 👇

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article