Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par PAPABORDG.

LIVE REPORT DU CONCERT DE PUSCIFER LE JOUR DE SA SORTIE DU NOUVEL ALBUM DANS LE DESERT D’ARIZONA : EXISTENTIAL RECKONING: LIVE AT ARCOSANTI.

Ce vendredi 30 octobre, l’excitation est à son comble pour tous les fans et passionnés de sons uniques et ovniesques engendrés par la voix si ensorceleuse et particulière de MAYNARD JAMES KEENAN (TOOL, A PERFECT CIRCLE, PUSCIFER). Jour de sortie de son quatrième disque EXISTENTIAL RECKONING, PUSCIFER nous fait l’honneur de nous présenter en exclusivité, sur le sable ocre de l’étendue désertique divine d’ARIZONA (à 23h, heure française) cette nouvelle œuvre faite de perfection. Une occasion inespérée pour moi de découvrir enfin (mieux vaut tard que jamais) l’ALIEN sur scène avec un album qui me touche tant et dont chaque note véhiculée dans mon esprit me transporte littéralement sur une autre sphère où le vaisseau nébuleux nommé PUSCIFER m’attend (vous vous rappelez la chronique de EXISTENTIAL RECKONING).

Organisé et hâtif, le PAPABORDG est déjà devant son écran, presque vingt-cinq minutes avant le show. Une bonne surprise PUSCIFER y est déjà lui aussi bien installé, avec ses clips hilarant (où TRUMP transformé en godzilla démoniaque finit par se faire trucider (« The Arsonist »), notamment....) terminant par l’exclusivité du nouveau titre « Theorem » s’articulant artistiquement sur le LIVE AT ARCOSANTI avec ce petit gars (MAYNARD avec un double rôle) sortant du coffre de deux MEN IN BLACK, qui après avoir récupéré une valise le libèrent. Après un entracte de trois petites minutes, on retrouve notre loufoque personnage, cherchant sa route et du réseau téléphonique, il finit par s’installer sur un vieux canapé face aux rocheuses du GRAND CANYON sur une propriété désertée afin d’admirer cinq individus en noir dans une arène, nous interprétant douze titres hypnotiques joués un par un. 

LIVE REPORT DU CONCERT DE PUSCIFER LE JOUR DE SA SORTIE DU NOUVEL ALBUM DANS LE DESERT D’ARIZONA : EXISTENTIAL RECKONING: LIVE AT ARCOSANTI.

Le son y est fantastique, les lumières omniprésentes et sublimissimes jouant à cache-cache avec des écrans lumineux reliant paroles ou autre dessins animés. MAYNARD y exhibe des cheveux d’un noir profond lézardé de traits blancs lumineux, tel la X MEN MALICIA, des lèvres d’un rouge vif, en parfaite osmose avec CARINA (sa coiffure rappelle GEOFF TATE, période RAGE FOR ORDER (1986)), que ce soit vocalement ou stylistiquement. EXISTENTIAL RECKONING y est transcendée, avec des morceaux encore plus poignant et puissant, quelques petites touches supplémentaires vocales, claviers, guitares, plus présentes et mordantes que sur le disque, un supplément d’âme qui prend écho dans la démesure de son paysage plongé dans le noir absolu.

Une section rythmique exceptionnelle et innovante, avec tous ces sons extraterrestres dont tous participent avec un immense talent. Plongé dans les vastes bleutées nébuleuses des petits hommes de l’autre monde, la lumière humaine reviendra globalement sur « theorem » dont le live est illustré aussi par le nouveau clip, mais pas que, puisque « Bedlamite » qui clôture le show sera interprété au soleil levant. EXISTENTIAL RECKONING est encore plus prenant en live avec ses deux singles y tenant une place de premier ordre, avec ce micro Alien qu’utilisent nos deux chanteurs sur des pas très dansant. Une mention spéciale à ce pouvoir irradiant que dégage encore plus scéniquement, le formidable « Bullet Train To Iowa.

Pour fêter cette interprétation qui fera date, le groupe finit dans un PUB, CARINA et MAYNARD y chante l’alcool jusqu’au yeux « Man Overboard » (CONDITIONS OF MY PAROLE, 18 octobre 2011), le reste du groupe ne fait pas durer le délire très longtemps emportant de force nos deux vocalistes. Mais dans toute cette débauche (et perte d’énergie), tous oublient cette mystérieuse valise, si importante.

2020 nous laisssera une œuvre intemporelle, présentée ce soir dans un concert qui marquera ma vie musicale. PUSCIFER y délivre l’essence meme de l’art, la beauté et de la technicité. 

LIVE REPORT DU CONCERT DE PUSCIFER LE JOUR DE SA SORTIE DU NOUVEL ALBUM DANS LE DESERT D’ARIZONA : EXISTENTIAL RECKONING: LIVE AT ARCOSANTI.

PUSCIFER IS:

MAYNARD JAMES KEENAN

MAT MITCHELL

CARINA ROUND

GREG EDWARDS

GUNNAR OLSEN

 

PRODUCED BY

DINNO PAREDES AND DANNY WIMMER

 

DIRECTED BY

ADAM ROTHLEIN AND DINO PAREDES

 

ARTISTIC DIRECTOR

MAT MITCHELL
 

PUSCIFER EST LE FUTUR DE LA MUSIQUE MODERNE TEL QUE JE LE CONCOIS!

 

PAPABORDG POUR LOUD TV.