Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par À.J.W

Chronique du nouveau AC/DC Power Up

AC/DC est la réunion de cinq mecs affreux. Et quand on est aussi laid que nous, mieux vaut avoir du talent.
Angus Young

Salut à toi jeune Rocker des années 2020 et autres vieux briscards adorateur du Rock'n'Roll. Sort le 13 Novembre 2020 chez Sony Music, le 17e album studio du mythique groupe AC/DC. Alors si je prends ma plume, ce n'est pas pour t'écrire un mot mon ami Pierrot, mais pour te présenter "POWER UP". Avant de démarrer, comme à son habitude, Ash le petit écolier en culotte courte, va te donner un cours magistral que seuls les vrais amateurs de Jack Daniels à la grosse cylindrée peuvent lire. 

On commence par le nom, car l'histoire est assez fun :  

"AC/DC" (courant alternatif/courant continu) a été suggéré par leur sœur Margaret après qu'elle l'ait lu sûr l'étiquette d'une machine à coudre électrique (à l'époque je ne suis pas sur qu'elle fabriquait des masques Covid). Le terme a une connotation bisexuelle qu'ils n'avaient pas notion, avant la réaction du public qui a attiré leur attention sur ce terme. Cette perception a été exacerbée par leur image "glam-rock", à l'instar d'Angus qui gardera son costume d'écolier (idem une idée de Margaret). De nombreux groupes ont adopté pour le coup, un regard délibérément théâtral et androgyne durant cette époque. Tu es nostalgique hein des petits culs moulés dans du vinyle et des chemises à paillettes avec de bonnes vieilles moustaches qui puent. Mais autour de ce nom il y aura eu aussi pas mal de théorie assez folles dont certains ont suggéré que le celui-ci signifiait "Anti-Christ / Enfants du Diable". La rumeur a longtemps persisté tant chez les critiques que chez certains fans qui, surtout dans les années 80, ont apprécié l'offense contre-culturelle qu'une telle signification entraînerait. On imagine bien le Line-Up avec un maquillage Black Metal, tout de suite ça claque plus.

Après la dissolution du "VELVET UNDERGROUND" (absolument rien à voir avec les Ricains à la célèbre banane sur la pochette) Malcom Young, décide en 1973 de former un nouveau groupe. Pour ce faire, il s'entoure de son frère Angus à la guitare, puisque dans la fratrie, George ne peut répondre à l'appel (c'est une très grande famille). Celui-ci commence à connaitre la gloire avec son groupe les EasyBeats. Les deux frères font alors leurs débuts dans un bar de Sydney le 31 décembre 1973, avec Dave Evans (chant), Larry Van Kriedt (basse) et Colin Burgess (batterie). Les Young Brothers, commencent à prendre de l'ampleur et tournent de plus en plus dans les pubs. Ils engagent alors un chauffeur pour les tournées qui se nomme Bon Scott. Un soir de live, Dave Evans refuse de monter sur scène. Malcom lui indique alors : Azy mange tes morts mon cousin, prends ton micro et casses-toi...(bon ce n'est pas trop les propos, m'en rappelle plus trop j'étais complètement bourré). Scott alors prend le Mic en 1974. Le Gadjo n'est pas à son premier groupe, son expérience s'est acquise avec The Valentines & The Rockers Fraternity. Il prend aussi quelques cours de batterie et sera 5 années consécutives champion de batterie (section des moins de 17 ans) avec le Perth Pipe Band. Scott aime aussi la castagne et adepte des Suckers Punch, ce qui lui vaudra un peu de prison pour coups et blessures (les mecs sont fragiles quand même).

Le line-up de base avait déjà enregistré un single "Can I Sit Next To You Girl", Scott enregistrera les deux premiers albums, "High Voltage" et "T.N.T." Aucun des deux albums ne sont sortis de leur pays d'accuei,l à savoir l'Australie. Se sont rajoutés également deux nouveaux membres, Mark Evans (basse) et Phil Rudd (batterie). 

Juin 1977 Mark Evans se lasse des tournées et s'en va, seul sans se retourner vers ses amis, dans la moiteur de la nuit. Ce sera Cliff Williams qui s'y collera. L'exportation du groupe, signera alors le début d'une carrière fulgurante. "Let There Be Rock" leur fera sortir des sentiers battus au Royaume-Uni, avec notamment l'éternel "Whole Lotta Rosie". Le live "If You Want Blood You've Got It" a consolidé leur position, mais "Highway To Hell", en 1979, les établira comme stars internationales. Ce sera le dernier voyage pour Bon Scott puisque celui-ci le 19 février 1980, après une nuit de beuverie, est laissé inconscient dans la voiture d'un ami. Il est retrouvé mort plus tard, après s'être étouffé avec son propre vomi. Le coroner a enregistré un verdict de mort par mésaventure (je suis sur qu'il est mort du Covid mais bon ça reste à vérifier). 

La mort de Scott menace l'avenir du groupe, mais son remplaçant, Brian Johnson, s'avère être le gonze de la situation. "Back In Black", est numéro 1 au Royaume-Uni et en Australie, numéro 4 aux États-Unis, et donne naissance au single "Rock 'n' Roll Ain't Noise Pollution". L'album a été certifié comme s'étant vendu à 12 millions d'exemplaires aux States en mars 1996. En 1981, "For Those About To Rock (We Salute You)" a été en tête des charts américains pendant trois semaines. Après "Flick Of The Switch" en 1983, le batteur Phil Rudd quitte le groupe pour devenir pilote d'hélicoptère et est remplacé par Simon Wright, qui à son tour part pour rejoindre Dio (et pas Lio) en 1989. Son remplaçant est choisi, il se nomme Chris Slade. Les galères continuent au sein de la AC/DC families. En 1988, Malcom se retrouve dans l'incapacité de tourner, ce sera son cousin Stevie Young qui le remplacera temporairement. Paul Greg prendra également la place de Cliff Williams lors de la tournée américaine de 1991. Un an plus tôt, The Razors Edge avait été élu l'un des albums les plus réussis de leur carrière. 

1992 sort le meilleur Live du monde de AC/DC le "Live" tout simplement. Je me rappellerai toujours quand mon père s'est pointé avec le CD en me disant : "tiens la dernière sortie de Ace/Death" comme il le disait. Je regardais la pochette avec Angus Young, totalement fou furieux et je m'imaginais être à sa place. L'énergie qu'il dégage se ressent directement. Je l'ai foutu dans ma chaine Sony à l'ancienne, réglé les équaliseurs avec des basses dégueulasses et c'était parti. Je pense que c'est l'album est le plus joué encore et toujours chez moi. Si tu ne l'as pas mon raclos, vas te le procurer car il est complètement dingue. 

Brian Johnson ayant longtemps enterré le fantôme de Bon Scott, le groupe ne montre aucun signe de changement dans sa formule musicale et, en 1994, il est porté par le retour de Rudd dans le line-up. L'année suivante, le "Ballbreaker" marque un retour en force après un long silence. Le 24 mai 1996 mon padre m'offre mon dernier concert avec lui pour mes 16 ans. Le Ballbreaker tour... et là j'ai pris une sévère cartouche. J'avais pigé pourquoi ce groupe me faisait autant vibrer.  

Le coffret "Bonfire" qui a suivi a servi de mémorial à Bon Scott. Le groupe accueille le nouveau millénaire dans un style typique avec l'enregistrement business as usual, "Stiff Upper Lip". Ils ont été intronisés à juste titre au Rock And Roll Hall of Fame en mars 2003. Dans la même année le 30 juillet, le groupe a donné un concert au Sarsfest à Toronto, avec les Rolling Stones devant un public de 500 000 personnes pour aider la ville à surmonter les effets de l'épidémie de SRAS de 2003 (Professeur Raoul en était aussi). 

Leur quinzième album studio, "Black Ice", a été le deuxième album le plus vendu en 2008, et leur plus grand succès depuis "For Those About to Rock", atteignant finalement la première place mondiale. Le line-up est resté le même pendant vingt ans, jusqu'en 2014 avec le départ de Malcolm Young pour cause de démence précoce. Il décédera malheureusement en 2017 et doit se taper maintenant de sacrés délires avec son pote Bon Scott. Malcolm sera remplacé par son neveu Stevie Young, qui a fait ses débuts sur l'avant-dernier album "Rock or Bust" en 2014. Une tournée alors pour ce dernier se fait avec pas mal de déboires : Phil Rudd a suspendu toute la tournée après avoir été arrêté par les autorités néo-zélandaises, le chanteur Brian Johnson a raté les 23 derniers concerts en raison d'une perte auditive et sera remplacé par avec Axl Rose en remplacement temporaire. Pour couronner le tout, le bassiste Cliff Williams a annoncé qu'il en avait simplement assez et a décidé de prendre sa retraite. Pas mal en 2 années de tournées ! Mais au cours des quatre dernières années, Angus Young le dernier membre de la formation classique encore debout à la fin de la tournée, a progressivement reconstitué les morceaux, pour aider Johnson à retrouver sa place et surtout continuer ce qui les unit la musique. Et c'est avec plaisir que nous retrouvons la machine avec son tout nouvel album "POWER UP" en 12 titres pour 41 minutes de Rock'n'Roll Blues

Je lance la galette dans le lecteur... Vous êtes chaud ? Alors direction la route de l'enfer mes Narvalos

 

 

J’ai toujours dit que le rock pouvait être dur et âpre. Sans être forcément heavy, doom ou gloom. Pour moi, tout ce cirque du heavy metal ressemble a une sorte de mauvaise série B d’horreur. Mais je pense que ça a été toujours le cas. Même quand j’ai débuté, tout le monde me parlait de Jimi Hendrix. Je disais alors : « Eh, les gars ! Chuck Berry sait aussi écrire une chanson ! Angus Young

"Realize", ouvre les hostilités avec cette rythmique de Rudd reconnaissable entre mille et ce son Rock Blues acide d'une Gibson, qui est la marque de fabrique des Young. Johnson toujours debout nous balance : 

When we recall and
Realize
Make you realize
I've got the power to hypnotize
Make a play, mesmerize
Feel the chills up and down your spine
I'm gonna make you fly

Effectivement, Brian du haut de ses 73 ans, continue de nous faire vibrer avec cette voix râpeuse qui fonctionne à merveille. Trop mou ? Vas faire de même à l'âge qu'ils ont, on en reparlera ensuite hein. Même chose pour le second titre "Rejection", Johnson résume parfaitement ce que représente le groupe. Personne ne se mettra en travers de leur chemin et si c'est le cas, tant pis pour toi. Cette phrase résume parfaitement que le Frère de Donald Duck vit dans un campement de mangeur de nigloos : I got your name and your number and I'll set you all ablaze. Magique.

Le premier single de l'album, "Shot In The Dark", est un classique de la fabrique à titre Rock'n'Roll de nos Australiens. Cette formule magique reste efficace, guitares mid-tempo, solo bien placé, pourquoi changer quelque chose qui fonctionne à merveille ? Tu trouves ça mou du zboub ? Je te laisse réécouter ce titre alors et souviens-toi plus haut :  I got your name and your number and I'll set you all ablaze

Nostalgie de nos jeunes années avec ce titre mélo "Through The Mists Of Time", simple et efficace, avec ce petit bottage de cul qui fait du bien. Groove efficace, qui ne révolutionne pas le monde du Hard Rock avec "Kick You When You're Down", mais qui fera bouger nos petites fesses pour notre plus grand plaisir. Ambiance à la "Ballbreaker" avec "Witch's Spell". Les mêmes ingrédients, on shake le tout et on sert ça avec des glaçons frais avec une bonne bouteille de Jack pour nous ramener ce goût âpre des vieux bars à castagne. "Demon Fire", délivre un rock'n'roll à l'ancienne, diablement efficace. Angus se joue des notes se faisant le lucifer de ce que nous avions pu entendre à ses débuts. Tu as l'impression d'entendre la même chose ? Mouhahaha mec, c'est que tu n'as absolument rien pigé à leur histoire et ce qu'ils incarnent. Pour preuve ci-dessous pour la sortie de Ballbreaker... et des bastos Angus en a à la pelle et moi aussi. 

J’en ai vraiment marre des gens qui disent qu’on a fait 11 albums qui sont exactement les mêmes. En fait on a fait 12 albums qui sont exactement les mêmes. Angus Young

Nous pouvons rajouter ce 17e album dans cette citation. Hop on y retourne. 

"Wild Reputation" ramène du calme et nous propose un son easy listening, bien foutu, c'est du AC/DC. Nous continuons avec les 50 nuances de rock sudiste avec "No Man's Land". Couplets efficaces, ça ne casse pas trois pattes à un canard certes, mais ce titre me donne l'envie de prendre ma Ford Fusion et une bouteille de Bourbon et avaler les kilomètres d'asphalte de ma Mayenne désertique. Comment ça boire au volant, c'est interdit ? Mec j'habite dans une région où il y a plus de vaches que d'habitants et la France est confinée alors je n'ai peut-être pas la route 66 mais j'ai la départementale 24, la chapelle rainsouin OK ?

La Ace/Death Family retrouve sa jeunesse et son groove d'antan avec "Systems Down", "Money Shot" qui nous renvoient sur les titres plus classiques. Breaks, grooves, compo Hard Blues superbement exécutée pour "Code Red". Brian fait gambader Angus sur scène comme un petit cabri et les spectres de Bon & de Malcom prennent possession de chaque membre du groupe, pour clôturer cet album, avec ces 3 derniers titres. 

Ils en ont encore sous le coude malgré les années et les tempêtes.

Ce disque est à peu près une dédicace à Malcolm, mon frère. C'est un hommage pour lui comme Back in Black était un hommage à Bon Scott.
Angus Young

Alors bien ou bien ce dernier AC/DC

Alors je vais commencer par indiquer aux rageux dont j'ai pu lire sur des plateformes de réseaux sociaux : Fermez-la très clairement ! De lire que cet album est une bouse, une purge et j'en passe m'excite clairement les nerfs. Non pas que je trouve l'album excellent, c'est juste que je n'arrive pas à comprendre comment il est possible de lire des absurdités pareil, quand un groupe comme celui-ci en enterre pas mal. A l'âge qu'ils ont, nous pouvons tout simplement leurs dire : Merci les mecs ! Avoir continué à exister, à partager votre musique, à vous battre et rester debout malgré les tempêtes, PUTAIN respect. POWER UP est un album honnête, qui reste simple tout comme le sont ces 5 garçons. C'est le genre d'album, que tu sors pendant un apéro, pour des potes qui ne sont pas trop fan de musique Rock, mais bizarrement ils trouveront ça cool. C'est le genre d'album que tu fais écouter à tes enfants car ce n'est pas trop brutal, que les riffs basiques rentrent dans la tête et feront bouger nos petits culculs sur cette musique du diable. C'est le genre d'album accessible pour toutes les oreilles, pour tous publics...AC/DC restera un grand groupe quoi qu'il arrive et marqueront les esprits par ce qu'ils ont fait, font et feront. Ma note ? je n'en mets pas, je peux juste te dire que POWER UP, est le 17e album identique de AC/DC et que si tu en as 16, complète ta discographie avec celui-ci. KENAVO les prolos

Il me semble très facile de devenir un groupe très controversé et rebelle. Les Sex-Pistols ont prouvé qu’il était facile de devenir une star du jour au lendemain en provoquant son monde. Mais on a constaté qu’ils ne pouvaient jouer nulle part, et cela a conduit à leur perte. Le punk a plus de rapport avec la mode qu’avec le rock. AC/DC est un groupe de prolos durs à l’attache. Nous ne sommes pas d’ex étudiants en art, comme la plupart des punks.
Angus Young