Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par PAPABORDG.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE MR. BUNGLE: UNE COURS DE RECRE TRES DYNAMIQUE ET HYPER CONTAGIEUSE QUI NOUS PLONGE DANS LES RACINES THRASH METAL DU BAND.
CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE MR. BUNGLE: UNE COURS DE RECRE TRES DYNAMIQUE ET HYPER CONTAGIEUSE QUI NOUS PLONGE DANS LES RACINES THRASH METAL DU BAND.

Plus de deux décennies sans notre fantaisiste MR. BUNGLE  fut des plus frustrant pour beaucoup. Mais l’annonce en février 2019 d’un retour avec son premier enregistrement studio depuis 1999, pour la reprise « Usa » de THE EXPLOITED raviva l’enthousiasme, et les suppositions les plus folles des plus fervents. Ce qui se confirmera atour d’un projet de réunion pour quelques dates de concerts dans trois villes américaines (7 février à LOS ANGELES (FONDA THEATRE), le 8 à SAN FRANCISCO (WARFIELD THEATRE) et le 10 à NEW YORK CITY (BROOKLYN STEEL) en février dernier. Le trio infernal et membres fondateurs MIKE PATTON, TREY SPRUANCE, et TREVOR DUNN étaient accompagnés de deux complices fort déjantés et malicieux, DAVE LOMBARDO (EX: SLAYER, actuel SUICIDAL TENDENCIES entre autre), et SCOTT IAN (ANTHRAX) pour une prestation scénique ne se concentrant uniquement que sur les prémices du groupe, évitant donc les trois oeuvres sorties chez WARNER BROS. RECORDS.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE MR. BUNGLE: UNE COURS DE RECRE TRES DYNAMIQUE ET HYPER CONTAGIEUSE QUI NOUS PLONGE DANS LES RACINES THRASH METAL DU BAND.

L’idée de réenregistrer la toute première démo germait déjà dans notre nouveau line-up depuis fort longtemps, mais elle se concrétisa sous la houlette de DAVE LOMBARDO qui décida d’offrir pour les cinquante deux printemps de MIKE PATTON (27 janvier 1968) des versions remaniées, au son plus digne, et offrant en prime, son jeu de baguettes à la démo. La cause fut alors entendue, MR BUNGLE décida de faire honneur à leur création pubère (ils étaient au lycée, ils avaient entre quinze et dix-sept ans) en reprenant la route des studios pour réenregistrer l’intégralité de THE RAGING WRATH OF THE EASTER BUNNY en s’adjoignant les services des deux lurons, au curriculum plus qu’impressionnant et effrayant, SCOTT IAN à la deuxième guitare et DAVE LOMBARDO à la batterie.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE MR. BUNGLE: UNE COURS DE RECRE TRES DYNAMIQUE ET HYPER CONTAGIEUSE QUI NOUS PLONGE DANS LES RACINES THRASH METAL DU BAND.

Ce n’est que justice pour une œuvre dont le son d’origine était plus que douteux, voir exécrable. MR BUNGLE conserve l’esprit de ses jeunes années fougueuses et insouciantes mais en lui adjoignant un band aux musiciens désormais épanouis, matures et de renommée internationale. Une nouvelle monture intégrant trois morceaux supplémentaires composés à l’époque mais jamais enregistrés (« Eracist », « Methematics », « Glutton For Punishment ») et deux reprises (« Habla Español O Muere », version espagnole du « Speak English Or Die » de S.O.D. annexé à « Hypocrites » à la place du thème des Blues Brothers, et « Loss For Words » de Corrosion Of Conformity). A l’opposé, le funk délirant d’« Evil Satan » et la partie ska d’« Hypocrites » ont été oubliés pour retrouver une cohérence sonore à la globalité de l’œuvre (surprenant pour du MR BUNGLE).

Un résultat étonnant, en rien comparable avec le MR BUNGLE des années 90’s, avec un THRASH METAL violent et tellement jouissif, nous ouvrant les yeux sur la précocité de ces gamins surdoués, menés par un chanteur fou furieux, capable de tout avec ses cordes vocales. Dès les arpèges de « Grizzly Adams », on est plongé en douceur dans la nostalgie des ambiances sombres des pointures naissantes du THRASH METAL des années 80’s, morceau qui vers sa fin laisse présager la fureur du THRASH psyché  de « Anarchy Up Your Anus » scandé avec folie par PATTON. MR BUNGLE nous inflige une rouste sévère avec des morceaux comme « Raping Your Mind », « Bungle Grind », « Glutton For Punishment » ou le plus mélodique « Spreading The Thighs Of Death » (non sans rappeler la furia d’un certain KILL EM’ALL (1983) de METALLICA par la rapidité et la méchanceté des riffs) foutrement bons qui renvoient à leurs chères études le THRASH REVIVAL de la nouvelle génération (les doigts dans le nez).

VIDEO CREEE PAR ERIC LIVINGSTON.

Qui plus est en y mélangeant aussi du punk débridé et de l’excentricité qui fait sourire comme sur « Hypocrites / Habla Español O Muere » où MIKE PATTON y intègre « La Cucaracha » avec enthousiasme et conviction. Ce mélange frais qui oxyde son THRASH METAL se retrouve encore sur « Methematics » qui montre un MR BUNGLE capable de varier les tempi (« Loss For Words ») tout en restant bien brutal et cohérent. Fichtre, quel talent, déjà si jeunes. Même si les deux monstres cités plus haut sont une plus value considérable à des compositions déjà forts solides et encore aujourd’hui des plus pertinentes. Sans doute les seuls capables de restituer l’authenticité d’une telle oeuvre avec des compositions qui leur sied à merveille. Rapide, effréné, d’une précision chirurgicale, où seul le très court « Eracist » diffère avec son rythme plus soft, un côté plus rock crado, dont l’ambiance est lourde et malsaine, disposant d’un refrain hymnique et punkisant. Un défouloir de premier ordre, compact, surpuissant, et savemment écrit mais non sans y avoir laisser quelques passages encore immatures, afin de conserver l’esprit et le cachet oldshool de l’œuvre passée.

Une dernière déflagration sonore vient achever la jeunesse artistique musicale actuelle avec les sept minutes de « Sudden Death » au riff d’intro qui s’étire et tue. MIKE PATTON y décline une urgence vocale rappelant le meilleur de SLAYER, avec une musique qui groove par instant comme un certain ANTHRAX. Un voyage dans le temps qui fait un bien fou, qui émoustille, qui excite tant les esgourdes, réveillant en nous les meilleurs sons du THRASH METAL et sa légitimité. Mais qui arrive ici, aujourd’hui en 2020, restituant la passion de ce style si essentiel au mouvement et à l’histoire du METAL, que certaines ou certains avaient tendance à faire mourir définitivement dans leurs esprits. Les jeunes loups aux dents longues ont beau faire (HAVOK, LOST SOCIETY....), la vieille garde est toujours largement devant, avec cette année le titanesque TESTAMENT (TITANS OF CREATION) et ce sans compromis et formidable MR. BUNGLE.

LINE-UP:

MIKE PATTON: CHANT
TREY SPRUANCE: GUITARE
SCOTT IAN: GUITARE
TREVOR DUNN: BASSE
DAVE LOMBARDO: BATTERIE

TRACKLIST:

01. Grizzly Adams
02. Anarchy Up Your Anus
03. Raping Your Mind
04. Hypocrites / Habla Español O Muere (S.O.D. cover)
05. Bungle Grind
06. Methematics
07. Eracist
08. Spreading The Thighs Of Death
09. Loss For Words (CORROSION OF CONFORIMITY cover)
10. Glutton For Punishment
11. Sudden Death

THE RAGING WRATH OF THE EASTER BUNNY DEMO est sorti le 30 octobre sur le label IPECAC RECORDS, et comprend un total de onze titres, avec le trio de base composé de MIKE PATTON, TREY SPRUANCE et TREVOR DUNN, un line-up complété par les pointures que sont DAVE LOMBARDO (EX:SLAYER, SUICIDAL TENDENCIES) et SCOTT IAN (ANTHRAX).

THE RAGING WRATH OF THE EASTER BUNNY DEMO est le premier album des américains depuis CALIFORNIA paru en 1999. L’opus contiendra notamment de nouveaux enregistrements de quelques titres figurant sur leur cassette démo de 1986, THE RAGING WRATH OF THE EASTER BUNNY (1986) ainsi que des reprises de S.O.D. et de CORROSION OF CONFORIMITY.

Les musiciens de MR. BUNGLE ont annoncé leurs retrouvailles en août 2019, et ont publié une reprise de la chanson USA de THE EXPLOITED en juin 2020 afin de récolter de l’argent pour le fonds de secours MUSICARES COVID-19

MR. BUNGLE nous a proposé un concert en streaming le 31 octobre 2020 à 21H intitulé THE NIGHT THEY CAME! Un concert virtuel au lendemain de la sortie du nouvel album, un spectacle diffusé en direct le jour qui glorifie HALLOWEEN.

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE MR. BUNGLE: UNE COURS DE RECRE TRES DYNAMIQUE ET HYPER CONTAGIEUSE QUI NOUS PLONGE DANS LES RACINES THRASH METAL DU BAND.

MR. BUNGLE est un groupe de rock expérimental américain, originaire d'EUREKA, en CALIFORNIE. Le groupe est formé en 1985 alors que ses membres étaient toujours au lycée, et est nommé ainsi en référence à un film éducatif des années 1950 conçu pour apprendre les bonnes manières et l’hygiène aux enfants. MR. BUNGLE compte quatre cassettes démo au début des années 1980 avant de signer chez WARNER BROS. RECORDS, et de sortir trois albums studio entre 1991 et 1999.

DISCOGRAPHIE:

1986 : The Raging Wrath of the Easter Bunny (démo)
1987 : Bowel of Chiley (bootleg non autorisé par le groupe - réédité en 1991 puis en 1997 sous le titre Bowl of Chiley)
1988 : Goddammit I Love America! (démo)
1989 : OU818 (démo)
1991 : Mr. Bungle
1995 : Disco Volante
1999 : California
2020 : THE RAGING WRATH OF THE EASTER BUNNY DEMO (reprise de la première démo du groupe avec Dave Lombardo à la batterie et Scott Ian à la guitare)

CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE MR. BUNGLE: UNE COURS DE RECRE TRES DYNAMIQUE ET HYPER CONTAGIEUSE QUI NOUS PLONGE DANS LES RACINES THRASH METAL DU BAND.

L’ANNÉE DES RETOURS INESPERES ET PRODIGIEUX (DIX-NEUF ANS POUR BLUE OYSTER CULT ET VINGT ET UN ANS POUR MR. BUNGLE, NOTAMMENT). NOSTALGIE, ANTIDOTE A LA MOROSITE, ET PLAISIR DE JOUER.....

NOTE: 8,5/10.

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Avec l’ami de Mike patton (et des autres), l’immense acteur qu’est DANNY DEVITO.

Avec l’ami de Mike patton (et des autres), l’immense acteur qu’est DANNY DEVITO.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article