Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par PAPABORDG.

CHRONIQUE DU PREMIER ALBUM DE MAUDITS : LE REQUIEM DES MAUDITS.

CETTE BEAUTÉ, SOMBRE COMME LE FER, EST DE CELLES QUE FORGE ET POLIT L’ENFER.

CHARLES BAUDELAIRE

Fermer les yeux et se plonger dans un univers MAUDIT, où règnent désolation et tristesse. Voyager dans un sommeil profond, transporté par les éléments naturels de la vie. Du vent à l’eau jusqu’au contraste d’un feu bouillonnant au cœur d’une géhenne en fusion. Pourtant nos trois MAUDITS nous apportent dans cette sphère souillée à l’extrême, toujours cette plénitude qui soulage et conforte. Une lumière se frayant un passage très étroit dans l’obscurité effrayante des ténèbres. Le néant donnant la main à la lumière, couple harmonieux, valsant à mille temps sur un tapis de couleurs, feuilles mortes se ramassant à la pelle les soirs froids d’automne.

Six éléments de vie et de mort où mon corps lévite sur la longue route du COSMOSE, où vide astral et beauté sidérale s’harmonisent à la perfection. MAUDITS observe, décrit, montre du doigt, mais me laisse le droit de n’être que spectateur, en acceptant mon vol au dessus de son monde sous couvert d’une paix si souvent en guerre. Une véritable complainte sans le moindre mot (entièrement instrumentale), qu’elle n’a que faire d’ailleurs.... Tant le film de sa création artistique défilant devant mes paupières figées et clauses, est fait d’un bois (d’ébène) musical et sonore absolument époustouflant et bouleversant. Une force émotionnelle qui permet au simple pouvoir de l’esprit de la visualiser malgré un si profond sommeil.

Une BÉNÉDICTION pour tous les MAUDITS de notre chère mère à tous, LA TERRE. Un paradis qui n’est pas encore tout à fait perdu, dont « Solace » accompagné d’une magnifique « sonate » de violon, montre la complexité, jouant avec le temps et son absence de réponse. Un espace spatio-temporel si précieux que s’accordent les REJETÉS DE DIEU.

CHRONIQUE DU PREMIER ALBUM DE MAUDITS : LE REQUIEM DES MAUDITS.

Commençant à peindre leur toile universelle avec un éventail de couleurs de plus de treize minutes sur « maudits », sans y laisser choir une traînée de poudre de « Résilience ». Des MAUDITS toujours en capacité à supporter psychiquement les épreuves que la vie inflige. Capacité à rebondir, à prendre un nouveau départ après un traumatisme terrien (Une tempérance musicale toujours bien posée sur le socle hyper talentueux du duo basse/batterie, avec un groove désarmant (« Résilience »)).

Pourtant LES ESPRITS DU CIEL frappent les pas de « Liminal », atmosphère bruitiste à la spiritualité très marquée, sur des guitares aux malheureux échos qui nous emmènent sur de hautes montagnes où sont perchés nos trois maudits, priant sur un lieu bouddhiste jusqu’à atteindre l’âme  du « Grain Blanc » sur quelques derniers accords acoustiques doucereux (affectés).

CHRONIQUE DU PREMIER ALBUM DE MAUDITS : LE REQUIEM DES MAUDITS.

Dynamisme et joie de vivre côtoyant une implacable bestialité, faisant révérence à la prouesse suivante. Cette marche funèbre de « Verloren strijd » ne fait qu’avancer encore et toujours, toujours et inlassablement vers la fin et la déchéance. Une armée de poids aux cris stridents (ses guitares) que rien ne semble pouvoir arrêter.  Pourtant, sous un manteau désormais très neigeux, mes yeux s’écarquillent maintenant en très grand sur le monde qui m’entoure. Dans un univers de notes, de décibels, les mots ont su s’extirper, parler et s’imposer. Un exploit gravé. AINSI SOIT-IL!

L’ART MES ENFANTS, C’EST D’ÊTRE ABSOLUMENT SOI-MÊME. PAUL VERLAINE.

LINE-UP:
OLIVIER DUBUC : GUITARES ET EFFETS
ANTHONY GILLET : BASSE
CHRISTOPHE HIEGEL : BATTERIE

SESSIONS :
EMMANUEL ROUSSEAU : Claviers, samples et arrangements de cordes
CAROLINE BUGALA : Violons

GUEST:
DEHN SORA : Voix, Theremin et bruits sur "liminal »

CHRONIQUE DU PREMIER ALBUM DE MAUDITS : LE REQUIEM DES MAUDITS.

LISTE DES MORCEAUX “Maudits” (44m16).
1/ Maudit
2/ Résilience
3/ Liminal (featuring DEHN SORA) 
4/ Grain blanc
5/ Solace
6/ Verloren strijd

COMPOSITIONS:
Riffs : OLIVIER sauf : "Maudit" riffs par OLIVIER et ANTHONY
Arrangements par MAUDITS sauf
"Liminal" : composé, interprété et arrangé par OLIVIER et DEHN SORA
"Solace" composé par OLIVIER ; interprété par OLIVIER et CAROLINE

PRODUCTION:
Produit par OLIVIER DUBUC
Enregistré aux Whitewasteland et Henosis Studios par EMMANUEL ROUSSEAU et FRÉDÉRIC GERVAIS entre Août et Octobre 2019 sauf Violon enregistré par PIERRE BAUDINAT aux TOOPTEE STUDIO
Mixé et Masterisé aux HENOSIS STUDIOS par FRÉDÉRIC GERVAIS Décembre 2019

GRAPHISME DE MAUDITS:
VISUEL par DEHN SORA et Melle OCYTOCINE
BRODERIES par Melle OCYTOCINE

Extrait de l’interview d’ANNE COPINET:

Je voulais que ça se passe en famille. Il a donc été fait par ma sœur, qui  compte beaucoup pour moi, et par son copain qui joue dans les groupes Throane et Ovtrenoir. Ce sont deux groupes différents, mais ce sont des gens très proches. Mon beau-frère est graphiste de profession. Il est très connu dans le milieu underground et il a beaucoup travaillé avec des artistes beaucoup plus connus que nous. Ma sœur s'est mise à la broderie récemment et ils ont trouvé du premier coup ce qu'on avait en tête. La broderie est quelque chose d'original que je n'ai jamais vu ailleurs. Ça donne quelque chose d’assez ouvert et c’est vraiment la manière dont on conçoit notre musique et les rapports humains.

Entretien complet ici 

ARTWORK DU CD ET DU VINYLE QUELQUE PEU DIFFÉRENTS.
ARTWORK DU CD ET DU VINYLE QUELQUE PEU DIFFÉRENTS.

ARTWORK DU CD ET DU VINYLE QUELQUE PEU DIFFÉRENTS.

MAUDITS:
Formé en 2019 et composé de musiciens expérimentés (Throane, Ovtrenoir, ex-The Last Embrace) "Maudits" propose un metal instrumental sombre et protéiforme, empruntant aussi bien au DOOM, qu'à l’AMBIENT et au POST PROGRESSIF.
Son 1er album éponyme, produit aux studios Henosis (IN THE WOODS, ASPHODELE, PENSÉE NOCTURNE) est la bande originale d'une sombre année pour ses géniteurs, motivés par le besoin cathartique de libérer leurs émotions, et de trouver l'équilibre entre lumière et néant.

SORTIE/LABEL:
Le groupe français de post-metal/doom/prog/ambient instrumental MAUDITS a sorti son premier album, intitulé MAUDITS, le 2 octobre 2020 via KLONOSPHERE

INFLUENCES:
 OPETH, YOU BLACK EMPEROR, RUSSIAN CIRCLES, MASTODON

NOTE: 10/10. UN CHEF D’ŒUVRE INSTRUMENTAL QUI PEUT SE RAPPROCHER DU PÈRE DES MAUDITS, MORNINGRISE (1996 OPETH).

CHRONIQUE DU PREMIER ALBUM DE MAUDITS : LE REQUIEM DES MAUDITS.

PAPABORDG POUR LOUD TV.

PETITE DÉDICACE À MA COLLÈGUE ANNE COPINET, QUI GRÂCE À SON INTERVIEW A SU SUSCITER MA CURIOSITÉ PUIS MON ENGOUEMENT PAR LA SUITE.

CHRONIQUE DU PREMIER ALBUM DE MAUDITS : LE REQUIEM DES MAUDITS.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article