Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Stephane

Forest in Blood nous délivre un album sauvage, technique qui à n’en pas douter, va marquer cette fin d’année de merde ! 

Chronique de FOREST IN BLOOD  "Haut et Court" 9/10 !

Forest In Blood

Haut et Court

Les patrons débarquent !

L’album commence par Répression, lent, lourd, on est au mieux spectateur de l’exécution d’une sentence. Au pire, nous sommes dans l’instant, juste avant de monter au front, ce moment précis où tu vas devoir sortir de la tranchée. Marche ou crève.

Voilà comment Forest in Blood plante d’entrée de jeu le décor avec une intro très "SLAYER". Les Parisiens déroulent ensuite un album thrashcore explosif, ça sent la sueur, le sang, les barils de TNT.

Niveau son, la bande passante est exploitée au max, chacun sa place, potards à fond et en sortie le mix est parfait. Un véritable exploit technique, loin de toutes les supers prods actuelles fades, sans tripes.

Les riffs ont du être composés au Rwanda tellement ils sont taillés à la machette !

Les changements de rythmes sont oufissimes, métronomiques. On alterne, avec une aisance insolente entre rythme HxC et Thrash, c’est la guerre de bout en bout. Le climat est encore alourdit par quelques rythmiques plus lentes, lourdes, massives. Certains passages ne sont pas sans rappeler les fondamentaux du Hardcore New Yorkais à la MERAUDER !

Forest in Blood nous réserve également quelques petites surprises « stéréo », tiens oui, on avait presque oublié que ça existait et qu’il était possible de s’en servir pour nous en mettre encore plus sur le coin du museau. Ces effets viennent en rajouter une couche sur le ressenti : ça tombe de partout, l’ennemi rode, viiiite du Rhum !

Le chant a énormément évolué, grave et saturé : le frontman nous délivre une presta ultra charismatique, puissante, précise et contrôlée, efficace comme un tir de sniper ! 

Les thématiques abordées ? C’est pas vraiment pacifiste non plus :-))) Ici on parle de liberté ( si tu te rappelles ce que c’est ), de révolte contre le pouvoir (si tu te rappelles ce que c’est ) et de répression ( ça tu t’en rappelles). Pour le traité de paix, on repassera. Il est également question de codes d’honneur, de fraternité et d’amitié dans les meilleurs mais aussi dans les pires moments. Tout ceci faisant le code d'honneur des Pirates !

Les titres s'enchainent sans temps mort pendant 1/2 heure et ça envoie sévère ! Forest in Blood nous délivre un album sauvage, technique qui à n’en pas douter, va marquer cette fin d’année de merde ! 

L'artwork est superbement réalisé par Herve Costa, un artiste peintre très influencé par la BD.

Dernier point, je ne sais pas quand le groupe va pouvoir défendre son album live mais ça sent le moulinet et la manchette à plein nez en front stage.

Chronique de FOREST IN BLOOD  "Haut et Court" 9/10 !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article