Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Emmanuelle Canalda

Interview écrite de confinés à confinés avec Manard, batteur d'ULTRA VOMIT...
Des questions légères, des questions sérieuses, des réponses "made in" Manard...un tour d'horizon sur l'actualité et sur l'avenir de la scène, l'inquiétude, l'espoir...
Et...et...et...un album en préparation !

 

Interview de confinés avec Manard d'ULTRA VOMIT ! Un album en préparation !


E.C. : Bonjour Monsieur Manard d'ULTRA VOMIT et merci pour cette parenthèse accordée à Loud Tv.
Alors, le succès aidant, on ne te présente plus...mais, pour commencer, on va tout de suite crever un abcès : Pourquoi portes-tu le même prénom que moi ?

Manard : Salut Manard ! Merde, toi aussi tu t’appelles Manard ? Je compatis…
Ce sobriquet, ou « allumette maline » est difficile à porter, surtout quand on ne l’a pas choisi…J’imagine qu’on doit avoir les mêmes parents du coup, ce qui fait de nous des oncles et tantes.
Je te propose de faire une pétition, une action « UFC Que Choisir » ainsi qu’un OnlyFans pour manifester notre désarroi.

E.C. : (rires) T'inquiète, je vais lancer le collectif : "Manard m'a tuer"
On te surnomme aussi l' "Elfe Manard", ça vient d'où ? Et à quand un "Elfest" ?

Manard : Elfe, ça vient de ma ressemblance avec Elrond je pense (calvitie incluse), d’ailleurs je me suis déjà déguisé en Elrond, et aussi en aileron une fois car j’adore les « Dents de la Mer ». En gros, je suis celui qui a le plus un physique d’elfe dans le groupe (grand, mince, cheveux longs…) et comme la pochette d’ « Objectif : Thunes » était style « Lord of the Rings » bah on a mis Elfe Manard.
Le Elfest existe : ce sont des karaokés que j’organise parfois au Ferrailleur, à Nantes, quand mon orchestre de ménestrels m’en laisse le temps ! 

 

Objectif Thunes (2008, Recto Verso) / #Elfest
Objectif Thunes (2008, Recto Verso) / #Elfest
Objectif Thunes (2008, Recto Verso) / #Elfest

Objectif Thunes (2008, Recto Verso) / #Elfest

E.C. : En évoquant le Hellfest, vous êtes en concert à partir de Mai 2021, et au vu de la situation sanitaire actuelle, comment vous sentez-vous par rapport à cet agenda ? 
Et dans l'absolu, si la situation critique devait durer au delà de mi-2021, comment vois-tu le lien Groupe/Public ou Artiste/Public dans l'avenir ? Envisagez-vous des Livestreams ou des Concerts assis et limités ? Des barbeucs ? Des cousinades ?

Manard : Boarf bah bouif ch’ais pas je…Ouais.
J’avoue que l’échéance de mai 2021 commence à devenir également un peu compromise au train où les choses évoluent…Ce qui va quand même faire plus d’un an de concerts reportés…Ça devient assez dramatique pour tout le secteur de l’événementiel…
Je reste quand-même confiant sur un retour à la normale un de ces jours. Faudra peut-être montrer un certificat de vaccination ou une autre connerie, mais bon, je désespère pas qu’on refasse des « vrais » concerts !
Si ça devait durer au-delà, j’avoue que je ne sais pas trop…On a déjà fait des concerts à huis clos, le truc va s’essouffler très vite, car c’est bien la présence d’un public, et de l’autre côté la vision d’un groupe live qui fait la magie d’un concert…
Des concerts assis ? Pourquoi pas, mais pour en avoir tester un en tant que spectateur, je t’avoue que c’est pas la panacée…Mais faudra bien s’adapter ou bien c’est la mort de la culture moderne !
Sinon, y’a barbeuc dans 15 jours chez Fetus, venez !

E.C. : La scène musicale est moribonde (soit des annulations, soit des lives limités), le spectacle vivant est moribond...Mais, on a vu, et ce n'est pas fini, des albums faits pendant le confinement, des musiciens travailler davantage leur instrument voire se (re)mettre à d'autres instruments, peaufiner davantage les arrangements, les enregistrements...
Penses-tu que cette léthargie forcée est aussi propice à la productivité ?

Manard : Excuse-moi, mais que veut dire le mot « moribond » ?
Nan, mais oui, c’est compliqué…Je pense aux groupes qui sortent des albums en ce moment…C’est la misère : aucune vente de disques (merci le streaming), mais également aucun concert, et du coup aucun revenu !! Nous on a eu de la chance, la crise est arrivée en fin de tournée, on a dû annuler/reporter une quinzaine de concerts sur 150 donnés depuis 2017. Donc nous, ça va.
Mais là, les groupes vont se prendre de plein fouet la crise, avec la fin de leur seule vraie source de revenu : les concerts.
De quoi remettre en question tout le fonctionnement du milieu musical…
Donc on pourrait se dire que cette « léthargie forcée » comme l’a dit une célèbre journaliste va être propice à la création, mais la création, ça demande du temps, et sans aucun revenu, beaucoup d’artistes vont devoir se reconvertir, et donc ne plus avoir de temps… C’est un putain de cercle vicieux… C’est vraiment dangereux.
Heureusement que notre gouvernement pense à nous constamment. *

* ALERTE IRONIE, ALERTE IRONIE !!

E.C. : (* Alerte rire jaune, Alerte rire jaune !!) On est, pour l'heure, en plein (re)Confinement, certains groupes comme MASTODON perçoivent des allocations chômage. En France, on continue à travailler...Les membres d'ULTRA VOMIT ont un travail en parallèle ? Comment allez-vous vous organiser pour continuer à faire avancer le groupe ? Et quels sont vos projets ?

Manard : On n’est clairement pas les plus à plaindre. Comme je te le disais, on a quasiment bouclé notre tournée, qui a donc généré des revenus qui nous permettent de ne pas avoir le couteau sous la gorge.
Trois quarts du groupe est intermittent, donc pour le moment, pas d’impact à court terme, mais on verra comment ça évolue.
Ton serviteur ici présent est le seul ayant un boulot à côté du groupe, et qui plus est dans un secteur non menacé par la crise, donc à ce niveau, pareil, je m’en tire plutôt bien.
Du coup, de notre côté, on a commencé à bosser sur un nouvel album, on répète toutes les semaines. On espère que d’ici à ce que l’album sorte, toute cette merde sera bien finie !

E.C. : Tu parlais à l'instant de revenus essentiellement générés par les concerts, et tu remerciais également le "streaming", un mot sur le streaming ? Au vu des chiffres, n'est-ce pas davantage un outil de promotion plutôt qu'une source réelle de revenus ? (exemple : 1612 écoutes sur YouTube pour générer 1 € de bénéfice)

Manard : Aaaaah le streaming…En effet ce n’est pas du tout une source de revenus… 
On peut effectivement dire que c’est un outil de promotion. Tu sais, comme quand tu dis à un graphiste que son boulot pour toi, ça lui fera de la pub. Ou quand tu dis à un petit groupe que tu paies pas « ça vous fera de la pub de jouer chez moi », ce genre de pub tu vois…
En fait, le streaming a donc remplacé le support physique, ok, et la rémunération est donc devenue quasiment nulle. Et du coup, qu’est-ce qui a explosé ces dernières années ? Les places de concert. Le principe du vase communiquant. Je vois pas mal d’articles qui parlent de ça, mais pas beaucoup d’articles qui dénoncent la fin du moyen principal de revenus des artistes…
Bref, en tant qu’artiste, je ne suis pas un grand fan du streaming. En tant que client, c’est trop bien quoi, 10 balles par mois pour avoir quasi tous les CDs du monde ! Avant, avec cette somme j’achetais un seul CD ! Mais au moins l’artiste gagnait 10% de tout ça…
Et maintenant qu’il est impossible de donner des concerts, comment se rémunère un artiste ? Bah ch’ais pas.

E.C. : Un mot sur le merch ?

Manard : Cool !
Ah c’était une figure de style le « un mot » ?
Le merch est également une source de revenus importante pour nous, même si nos bénéfices sont réinjectés dans l’économie du groupe.
Le souci, c’est que les ventes se font principalement en concert, à notre stand. Il y a bien-sûr des ventes en ligne, mais la majorité du chiffre se fait en concert.
En même temps c’est normal : tu vas à un concert, tu kiffes, t’es bourré, tu craques un slip au stand du merch. On l’a tous fait !
Du coup, encore un manque à gagner pour les artistes qui ne peuvent plus tourner.
Heureusement il reste donc le streaming. (Tu ressens un peu l’amertume de ces derniers mots ? Sinon je rajoute un peu de poudre de ténèbres dans mon âme damnée)

En conclusion, nous ça va, mais je suis vraiment inquiet pour les artistes en général…

"PANZER SURPRISE !" ressort le 9 décembre en édition LUXUEUSE !

"PANZER SURPRISE !" ressort le 9 décembre en édition LUXUEUSE !


E.C. : As-tu déjà été intéressé par un autre projet artistique ? Et, es-tu pour ou contre le ketchup dans les pâtes ?

Manard : Je suis pas trop ketchup, je préfère le pesto !
Mais sinon, oui, j’ai déjà joué dans d’autres orchestres de troubadours d’obédience métallurgique ! J’ai même sorti deux albums ! Un avec mon groupe de heavy ERA NOVA, et un autre avec le groupe de heavy symphonique OPERADYSE. Des albums dont je suis assez fier il faut bien le dire !
J’ai également joué dans RAGE AGAINS THE PEPPERS avec mes acolytes Andréas et Matt, mais depuis qu’ULTRA VOMIT a sorti le dernier album, je n’ai plus le temps de m’investir dans un autre projet…


E.C : OK mais tout cela reste quand même dans la même mouvance...

Manard : J’avoue, je n’ai jamais fait partie d’un groupe de post-funk ! Un truc à tenter, avec un peu de double, ça peut sonner !

E.C. : J'ai l'impression qu'il n y a pas de demi-mesure avec ULTRA VOMIT, soit on vous aime, soit on ne vous aime pas. Penses-tu que la figure parodique et la déconnade puisse discréditer l'opinion sur la valeur ou la qualité musicale du projet ?

Manard : Bah ça peut forcément arriver. Y’a des gens qui s’arrêtent juste à « pipi caca » et même si je ne nie pas un certain humour puéril, y’a quand même beaucoup d’autres aspects et humours dans le groupe. Donc oui, ces gens-là ne prennent pas la peine d’écouter ce qu’on fait en dehors du stade anal, et passent à côté de pépites comme « Je Possède Un Cousin »…Tant pis !
Cela dit, si cela effraie certains puristes, je pense qu’au final, ça nous a permis de toucher ceux qui sont justement effrayés par le métal en général. L’humour permet de les amadouer pour pouvoir ensuite leur mettre du gros son dans les oreilles, et c’est plutôt sympa ! 

 

Objectif Thunes (2008), "Je Possède Un Cousin"


E.C. : On va parler de tes goûts...Tu essayes de n'en donner qu'un :

- Quel est ton batteur favori ? Musicien favori ? Groupe favori et/ou album favori ?

Manard : Batteur favori ? C’est dur d’en sortir un…Pas forcément ma plus grosse influence, ni mon favori, mais en tout cas celui que je trouve le meilleur c’est Mike Mangini  (ANNIHILATOR, DREAM THEATER...)
Musicien favori, aller on va dire Dave Mustaine historiquement !
Mon groupe favori et/ou album favori ? Impossible d’en dire un seul…Je dirais donc : MEGADETH, CARCASS, CORONER, ANNIHILATOR et HELLOWEEN comme ça, sans trop réfléchir. Et donc les albums seront forcément un venant de ces groupes !

- Qu'est-ce que tu n'aimes pas dans la musique ? 

Manard : Je suis pas un fan de free jazz lol ! J’ai l’impression que c’est n’importe quoi… On va dire que c’est parce que je n’aime pas beaucoup l’improvisation. Pour moi, la musique (voire même l’art en général) doit être quelque chose de réfléchi, chiadé, peaufiné, etc…

E.C. : Si c'était à refaire, est-ce que tu recommencerais tout de la même façon ?

Manard : L’interview ? Ch’ais pas, j’ai peut-être fait une faute d’accord de participe passé…
Mon groupe ? Bah nan, pas vraiment ! On a déjà eu une chance incroyable d’arriver où on est…Je veux dire on partait de très très loin ! Genre un groupe de grind qui faisait des chansons sans paroles dans un garage quoi !
Franchement, un tel niveau de chance, ça se touche pas, sinon tu risques de tout chambouler !
Genre si on avait sorti un 3ème album avant 2017 (soit 9 ans après le 2ème) si ça se trouve, il aurait été moins bon…Ou les gens en auraient eu marre, etc…
Donc non, je referais tout pareil, et en plus, c’est vraiment gratifiant d’être passé par toutes les étapes du succès : les concerts miteux devant 10 personnes, les petits bars à l’ambiance folle, les salles moyennes, les grosses salles, on a tout fait ! Même des squats de punks en Suisse avec des skins qui voulaient nous cramer les cheveux lol !
Ma vie ? Y’a des trucs que j’aimerais effacer, et vraiment j’aurais dû dire à Nadia que j’étais amoureux d’elle au collège ! 

E.C. : Hey Nadia ! Il était amoureux de toi au collège ! Voilà c'est fait !
Quelle question tu aimerais que je te pose ? Et, je cite : "Est-ce que tu vas au cinéma" ?

Manard : Tu cites qui en fait ?

E.C. : Une sommité, Didier Bourdon (Les Inconnus) dans le sketch "Tournez ménages" 

Manard : Quelle honte de ne pas avoir saisi la référence…
Je ne vais pas beaucoup au cinéma non, mais justement parce que je suis un passionné de cinéma. Le cinéma d’aujourd’hui m’emmerde en général. Et le public est irrespectueux. Donc je reste chez moi, et je me fais une collection de films que j’aime, principalement des films d’horreur.
Je suis un vieux con qui aime avoir les trucs en physique…CDs, DVD/Bluray, livres, etc…

Du coup, la question que j’aimerais que tu me poses est : « Quel est ton livre préféré de Stephen King ? »
Mais comme tu ne me l’as pas posée, je n’y répondrai pas.

E.C. : Dis ! Au fait, cher Manard ! Une question me taraude depuis un moment, quel est ton livre préféré de Stephen King ? 

Manard : C’est « Ça » bien évidemment. Et ne vous laissez pas avoir par les films, le livre est infiniment meilleur et profond !

E.C. : T'aurais pas le p'tit mot de la fin ? ça fait plus propre dans les interviews il paraît...

Manard : Mince ! Bah on annule !

E.C. : Manard, je te dis un grand merci et...à la revoyure ?

Manard : De rien ! Et je préfère le terme "revoyance" !

 

Le ptit dernier : L'Olymputaindepia (2019) - Full album

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article