Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Ozenof

#killerbekilled #reluctanthero #nuclearblast #loudtv #chronique

#killerbekilled #reluctanthero #nuclearblast #loudtv #chronique

Mai 2014 : 4 types qui nous disent vaguement quelque chose sortent un projet sous le nom de KILLER BE KILLED...... L'album portera d'ailleurs le même nom. Ces 4 types ne sont autre que Max Cavalera (SOULFLY, CAVALERA CONSPIRACY, ex SEPULTURA..... Et puis tout simplement le type qui a à peine moins de projets que Phil Anselmo), Greg Puciato (THE DILLINGER ESCAPE PLAN), Troy Sanders (MASTODON) et Dave Elitch (THE MARS VOLTA)...... Autant dire qu'avec un casting pareil on n's'attend pas à surfer sur une vague très Hair Metal. 

L'album en question est un véritable bulldozer, et de toute façon, de base, j'étais conquis rien que par le Line Up.... Mais il faut dire que les influences de nos 3 carresseurs de manche sont d'une richesse incroyables, avec leurs 3 voix qui se mettent au service de chaque morceau : tantôt groovy, tantôt thrash, tantôt stoner..... Le tout avec beaucoup de personnalité..... Et puis c'te voix de Greg Puciato, bon sang que j'en ai des frissons. Et qu'ajouter au charisme de Troy Sanders ?

Vous l'aurez compris, je suis une véritable petite catin de ce groupe, si bien qu'en 2019 cet album figurait comme l'album que j'ai le plus écouté sur mon compte Deezer (oui, je suis Team Deezer). Alors autant dire que j'attendais avec impatience un retour de nos 4 Héros, et ce n'est pas un secret si j'dis que l'on en parlait beaucoup au sein de la rédac LOUD TV (coucou Ben).

Alors bien évidemment, vous allez me dire : "Hey mais c'est pas lui le batteur de KILLER BE KILLED !!!! ..... Merci, je sais.... Car effectivement quelques tensions ont mis fin à leur collaboration avec Dave Elitch avant même de démarrer la moindre tournée. C'est donc Ben Koller (CONVERGE) qui s'est mis au tambour et qui intégra définitivement le groupe.

Maintenant qu'on a notre base (crème ou tomate ? au choix), on s'attaque au tant attendu RELUCTANT HERO qui sort le 20 Novembre pour être précis.

Le groupe a décidé de jouer un peu avec nos nerfs, et a diffusé 3 clips à partir du mois de septembre dernier, jusqu'au mois de novembre.....

Et on attaque en trombe avec Deconstructing Self-Destruction. On y retrouve tous les ingrédients qui m'avaient plu lors du précédent opus avec des guitares qui attaquent bien, une battouse qui cogne..... Et Greg Puciato qui, avec son chant incroyable ramènerait n'importe que chanteur de groupe de Rock FM au berceau à sucer leur pouce. Bref, t'as compris, ça déboite.

Et comme nos 4 américains sont généreux, ils nous envoient à la tronche Dream Gone Bad. Et la, c'est la voix aérienne et si reconnaissable de Troy Sanders qui va nous guider tout au long d'un clip aux relents cauchemardesques pour nous achever dans un torrent de hargne signé Mister Puciato.

Avec Left Of Center, on continue avec ce duo merveilleux Sanders / Puciato et ça groove de ouf, avec des p'tites descentes de manche loin d'être désagréables.... L'intensité monte bien comme il faut .... C'est lourd à souhait et ça nous accompagne vers Inner Calm From Outer Storms, dans une ambiance très tribale, avec un jeu de percu hypnotique et une basse mystique. Greg Puciato vient nous cueillir dans une extrême douceur, tandis que Troy Sanders scande ses paroles comme un prêcheur...... Mais il faut bien se dire que Killer Be Killed nous cache toujours un truc un peu dégueulasse ...... Donc t'as compris, ça part en couille quand Max se met à chanter.... Et du coup tout l'monde s'y met et ça finit dans une orgie Punk à souhait (rien à voir avec Punk à chien).

Et c'est la que la suite de l'album devient une totale découverte puisque les 3 clips officiels dévoilés sont passés.

Alors on n'change pas une méthode qui marche avec Filthy Vagabond avec son esprit très punk..... Un peu comme si The Offspring s'était mis un jour à faire dans le méchant..... Bon, si c'était déja méchant pour toi, tu risques de convulser en écoutant ça. Et c'est pas From A Crowded Wound qui va t'aider à te relever. Bien au contraire, c'est à grands coups de pelle que nos 4 gars viennent décaisser la terre dans ton jardin pour y coller ta charogne. On est dans le lourd, dans le gras, dans une atmosphère oppressante, et ils s'y donnent à coeur joie les coquins.

Et pour ne pas perdre la main dans les titres malsains, on se fait attraper avec The Great Purge. Le morceau est vraiment déroutant avec ses choeurs religieux en intro et son atmosphère tantôt spatiale, tantôt infernale. On se laisse inviter dans un  véritable ascenseur atmosphérique qui va finir par partir en vrille et nous faire du Willy Wonka...... Comment ça tu n'connais pas l'ascenseur de Willy Wonka ? Va vite découvrir alors, par contre moi j'me continue l'album et j'découvre Comfort From Nothing. Le titre est dans la pure tradition Killer Be Killed..... Comment ça, y'a déja une tradition et j'suis pas au courant ? C'est quoi la coutume ici ? .... Bah t'as pas compris ? Du son lourd façon Moissonneuse Batteuse avec 3 types qui alternent leurs voix et qui à un moment pètent une durite. Et mon pote, la durite ils l'ont éclaté avec Animus. Le titre est radical, concis, punk, énervé et te laisse en plan au bord de la route.

Du coup t'es la au bord de la route, tu te relèves un peu groggy..... Et la c'est un autobus lancé à toute vitesse que tu vas manger en 2ème effet Kiss Cool, genre le bus dans Speed, mais en plus taré. Imagine la gueule de Max avec sa mono dread, paix à son âme (la mono dread hein, pas Max) conduisant c'bordel incontrôlable. C'est pas sérieux non !

Alors on va calmer les choses avec le dernier titre Reluctant Hero. L'art de vous défoncer la tronche un instant, et de vous envoûter l'instant suivant. Troy Sanders est absolument magistral dans ce point final, avec des relents de Peter Steele dans la voix. Un titre sur lequel on se laisse aller à l'abandon.

Vous l'aurez compris, les 11 titres de RELUCTANT HERO plairont indéniablement à tous ceux qui étaient déja conquis par le premier album. On est dans du pur KILLER BE KILLED avec une note plus sombre et plus intime. Il ne fait aucun doute que la présence de Ben Koller aux fûts fait un bien fou à l'intensité des morceaux, et la production signée Josh Wilbur (LAMB OF GOD, MEGADETH, GOJIRA) met parfaitement en valeur l'oeuvre de nos hôtes.

Killer Be Killed vous trimbale d'un monde sous terrain à la thermosphère sans état d'âme.  J'étais déja fan, je le suis encore plus, et c'est certainement le groupe que j'attends de voir avec le plus d'impatience sur scène.

 

Sortie : 20 Novembre 2020

Note 9,5/10

 

Ozenof

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article