Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Ash le Aquaman en culotte courte de la Mayenne

Elle court, elle court, la maladie d'amour, chante Michel Sardou en 1973. En 2020 il réitère dans un autre registre en changeant les paroles : Au s'cour Au s'cour il y a Phil qui m'enfile des courges...

Sort le 27.11.2020 sur Nuclear Blast le prochain EP de Scour qui se nomme "Black". Alors comme à ses habitudes, Ash le Aquaman en culotte courte de la Mayenne, va te présenter ce dernier EP, et te faire une courte introduction de qui sont ces génies du mal.

Présentation du Line-Up par une photo de classe et quel classe : 

Le genre de mecs qui te font faire de l'huile d'olive Puget avec ton anus en les rencontrant un soir de couvre-feu dans un coin de rue. Comme je suis joueur, je ne vais pas te les présenter de gauche à droite mais en version shaker, tu t'amuseras à retrouver qui est qui (ça t'occupera durant ce confinement). 

Mark Kloeppel à la guitare, Derek Engemann aussi à la gratte, Adam Jarvis à la batterie, John Jarvis à la basse et notre Mc à la voix de crooner des enfers je nomme l'incroyable, le talentueur et le controversé Philip H. Anselmo

 

Scour, c'est un groupe de Black Metal formé en 2015 avec ce casting digne d'un film de mecs qui ont un gros paquos dans le slibard. Cette idée de super distribution de l'enfer, vient d'une discussion dans un bar autour d'une tisane gingembre citron entre John et Derek. Dans ce même bar se trouve Chase Fraser et celui-ci se voit rejoindre la table et partager une verveine, pour accepter de devenir le guitariste de cette formation malsaine. Quelques démos se font puis il faut trouver un chanteur. Le choix se porte sur Phil qui accepte avec un immense plaisir et Jesse Schobel complète ce Line-Up pour la batterie. Le 15 juillet 2016 ils sortent sur le label The House Records le premier EP "Grey", 6 titres 13 minutes de castagne. Tu vas pouvoir t'en rendre compte ci-dessous.

 

Tu es encore vivant ? Ils arrachent secs mon gadjo. Le 3 Novembre 2017 sort le second EP "Red" toujours sur le même label, sans Jesse Schobel. Il sera remplacé par Adam Jarvis. 6 titres, 15 minutes de ramonage de turbine à caca. Idem, petite écoute ci-dessous : 

Ils reviennent donc Vendredi 27.11.2020 avec un EP qui fait toujours dans la colorimétrie "Black". Sauf que le noir n'est pas une couleur puisque c'est une absence totale de lumière, mais on ne va pas aller plus loin, car Phil a déjà eu des problèmes et je n'ai pas envie que quelqu'un interprète des choses qui sont fausses. Donc revenons à nos moutons noirs (promis j'arrête) et décortiquons ensemble cet EP.  Voici la pochette : 

J'allume mon transistor, j'appuie sur play et...Retentie une sirène, riff de guitare corrosive, 22 secondes, mon système nerveux est notablement ébranlé, avec un dérèglement sensoriel. J'avais pris une sévère claque avec Gorgoroth sur "UnderTthe Sign of Hell" et ce son typiquement caustique, je retrouve les mêmes sensations. Knock out en ce qui me concerne, j'ai tout lâché dans mon pantalon, je dois me changer. Je reprends donc ce premier titre avec "Doom" qui s'envole avec Erik Rutan (Ouaip mon raclos Ex-Morbid Angel) et la voix de notre dauphin Hawaien Jason Momoa. Oui tu as bien lu, le Aquaman en tenue de sirène, le grand qui fait le mariole, que sa main recouvre l'intégralité de mon visage. Pourquoi il est là ? Parce qu'avec Phil, ils sont potes depuis un moment et que Momoa n'enfile pas que des raies, il enfile ses tenues de Metalleux en cuir car c'est un fan de musique extrême, Heavy, Black, Death... Voilà ce que ça donne : 

Comme une bombe à hydrogène de 20 mégatonnes, "Nail" détruit tout sur son passage. Blast, double kick et j'en passe. Un condensé de sons diaboliques que seuls les Seigneurs du chaos comprendront. "Propaganda", se montre simpliste dans le sens où Scour n'a jamais montré  une sur-technicité lorsqu'ils exécutent à tout niveau (compositions, êtres humains, dignités...).  Ce titre retranscrit la nature la plus primitive et la plus brute de leur musique et c'est ça aussi la philosophie de ce groupe. Adam Jarvis martèle les tambours de la mort comme s'il martelait les clous de Jésus sur la croix, destruction totale des cymbales et des caisses claires sur "Flames". Les riffs sont aiguisés tel des machettes Rwandaises tout au long de l'invocation de Monsieur Phil, il n'y a pas de place pour la mélodie dans cet enfer. Pièce théâtrale Horror Goth que seuls les "Metal Forever" peuvent apprécier pour "Microbes". Inquiétant et envoutant, comme peut le faire Cradle of Filth avant de souiller ton âme avec le titre "Subprime".  C'est rapide, martial, sans concessions. 

Alors bien ou bien cet EP de Scour

"Black" se distingue par sa violence sans compromis et sa brutalité qui justifie ce son black metal froid, menaçant, sans mélodie. Si tu fais preuve de fragilité, je te le déconseille car se faire violer auditivement n'est pas quelque chose de recevable à la justice, si tu portes plainte. En revanche si comme moi tu aimes te faire masser la glotte, fonce !

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article