Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Bald Kid

Chronique du nouvel EP de SIDEWALKS & ALLEYWAYS : My Only Safe Haven

Outre la série américaine phare des années des années 70 portant son nom, la ville de Dallas regorge d’artistes en tout genre et d’horizons divers. Parmi eux, on retrouve le groupe de Metalcore Moderne/Post-Hardcore SIDEWALKS AND ALLEYWAYS. Son nom que l’on traduira dans la langue de Molière par « Trottoirs et allées » prend racine dans cette imagerie de la vie comme étant un voyage nous faisant emprunter divers chemins, d’un endroit à l’autre, avec les expériences qui en découlent.

Le groupe s’est formé en 2016 et a malheureusement cessé son activité prématurément en fin 2017 par manque d’implication de différents membres et divergences artistiques. Durant ce court laps de temps, plusieurs titres ont été composés mais rien n’a abouti par un passage en studio.

Il faudra attendre fin 2019 pour que Kyle, qui n’est autre que le chanteur, décide de reprendre le projet en solo. Pas moins de 5 singles sortiront en l’espace de quelques mois pour aboutir à un EP 6 titres intitulé « My Only Safe Haven » sorti le 31 Octobre 2020.

Véritable revival de la mouvance Attack Attack des années 2010, ce premier opus gonflé en testostérone nous propose un Metalcore ultra sautillant et entrainant. Des screams poussifs au growls intenses, des riffs mélodiques aux breakdowns rentrent dedans, des refrains entrainants aux ponts émouvants font de cette entrée en matière un produit accessible par tous.  En effet, la richesse musicale est si poussée qu’elle tendrait à rassembler une communauté diversifiée des scènes Coreuses, Emos et même Alternatives.

« My Only Safe Haven » engage un discours autour de la lutte contre l’addiction des drogues, des relations toxiques et de la perte d'êtres chers et de la lutte intérieure pour trouver qui on est. Le titre le plus efficace et le plus marquant de l’EP est sans doute « About Me ». Ce dernier que nous vous recommandons chaleureusement est une introspection toute particulière du chanteur remettant en question ce qu’il est devenu en le regrettant amèrement.

Pour appuyer la thématique et accompagner la pochette dans l’univers, SIDEWALKS AND ALLEYWAYS utilise à plusieurs reprises des bruits blancs tels que des sons de télévision ou des extraits de séries. C’est une idée que l’on retrouve pas mal dans les premières productions des acteurs majeurs de la scène, ce qui est une bonne pratique à exploiter à 100% dans le jeu scénique notamment.

A la manière de l’intro d’In The Shadow des Rasmus, on retrouve une utilisation de sons électro à de nombreuses reprises notamment dans les breakdowns qui permettent de sortir du cliché traditionnel trop souvent lourdement mis en place. Cette intégration qui pourra sembler un peu « teenage » est surtout un atout majeur allant dans le sens donné de diversité.

Chronique du nouvel EP de SIDEWALKS & ALLEYWAYS : My Only Safe Haven

On pourra cependant reprocher un défaut majeur mais certainement circonstancié à cet EP : le traitement du son. En effet, pour beaucoup, les différentes périodes de confinement ont permis de concevoir divers projets artistiques mais dans la limite du faisable. Je ne sais pas quelles ont été les conditions d’enregistrement cependant l’usage d’instrument virtuel pour la batterie (Steven Slate Drum) ainsi que d’amplification virtuelle pour la basse et les guitares (Will Putney) sonne très différemment du son analogique fait de véritables peaux frappées et d’amplis à lampe ayant plus de corps et de chaleur. De ce fait, malgré des mixages et masterings très aboutis par l’équipe du Mad Studios, on ressent tout de même ce côté production « numérique ».

Parmi les perspectives d’avenir du projet, Kyle a pour ambition de recruter de nouveaux membres pour enchainer avec un nouvel EP de 4 titres, mais aussi concevoir du merchandising et faire de la scène dès que la situation de crise sanitaire cessera (à l’international si possible) le tout sous l’étendard d’un potentiel label.

Pour certains, cet EP pourra être perçu comme inégal ou bien en demi-teinte. L’identité du groupe doit encore être précisée du fait que pour l’instant il ne s’agisse que d’un projet solo, avec des titres qui n’ont pas tous reçu la même exigence. Cependant, pour un premier EP, composé en grande partie par une seule personne, dans une période d’un an, avec autant de richesse, on ne peut qu’applaudir le premier souffle d’un groupe à l’avenir de grande envergure.

https://open.spotify.com/album/44ujALY97ocHr4ujAWjqop

Production : 8,5/10

Composition : 7/10

Emotion : 6,5/10

A ranger aux côtés de Blessthefall, Beartooth, Of Mice and Men, The Devil Wears Prada et Thousand Below.

Sortie le 31 Octobre 2020

Tracklist:

1. My Only Safe Haven (3’56)

2. Apology Letters (3’28)

3. The Left Lane Is for Speeding (4’13)

4. Avondale (3’50)

5. About Me (3’52)

6. Dope (3’34)

Plus d’informations : https://m.facebook.com/sidewalkstx/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article