Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Bald Kid

Chronique du deuxième album de LIOTTA SEOUL : Hopper

Que ce soit vestimentairement parlant avec la popularisation des chemises à flanelles et autres converses ou bien les écoutes de groupes phares comme NIRVANA, PEARL JAM, SOUNDGARDEN et ALICE IN CHAINS, l’univers Grunge a laissé des traces au patrimoine culturel mondial. C’est dans les années 90 que son origine voit le jour mais c’est aussi la décennie durant laquelle les outils numériques ont pris de plus en plus de terrains dans les studios d’enregistrement au détriment de la prise son analogique.

LIOTTA SEOUL fait partie de cette nouvelle vague de groupes revival européens émergeants depuis plusieurs années maintenant. Le trio allemand a sorti cette année son second album intitulé « Hopper ». Après un premier album enregistré de manière indépendante, le groupe s’est rendu à Oakland, aux Etats Unis afin de travailler aux côtés du producteur Jack Shirley (ayant notamment enregistré des albums pour DEAFHEAVEN ou encore JEFF ROSENSTOCK). La raison pour laquelle ils s’y sont rendu est évidente, ils ont l’envie d’enregistrer leur album comme à l’ancienne : sur bande analogique, en prise direct, sans clics et sans trop de retouches. Nous faisons ainsi face à un produit pur découlant à 100% de la vague grunge des années 90.

 

Un son gras parfois mal maitrisé mais débordant de charme, des rythmiques énergiques dans une certaine mesure faisant tout au long de l’album hoché la tête et une ambiance à la limite du psychédélisme font le cocktail parfait de LIOTTA SEOUL. Les influences ne sont pas très compliquées à reconnaitre avec notamment le son fuzzy de SMASHING PUMPKINS, les chants harmoniques à la DEFTONES et les structures de morceaux à la OASIS. Ce qui formidable également c’est le traitement du son très chaleureux dût à l’enregistrement en analogique. Dans un monde où bon nombre de groupes exploitent au maximum les nouvelles technologies pour parfaire leur son voir dans certains cas tricher, il est honorable de revenir aux sources où l’erreur n’était pas tolérable et encore moins corrigeable. LIOTTA SEOUL pousse ainsi le vice du vintage jusqu’au bout !

Chronique du deuxième album de LIOTTA SEOUL : Hopper

Les paroles abordent quant à elles diverses problématiques sociales telles que notre place face à l’environnement et à l’entourage que nous côtoyons, la routine que la vie quotidienne peut nous provoquer (métro, boulot dodo) et l’abandon d’un être cher. Malgré des techniques d’enregistrements et des méthodes de compositions anciennes, on retrouve dans les textes des sujets beaucoup plus contemporains qui avec du recul nous fait prendre conscience que rien n’a réellement changé en 20 ans. Nous sommes toujours confrontés aux mêmes problématiques sociales mais avec seulement une perception différente, plus pessimiste car la persistance dans la durée de nos maux nous déprime de plus en plus intensément.

Côté pochette, on retrouve un tryptique de photographies encadrées de bordures blanches on ne saisit pas bien le sens mais qui conforte cependant très bien l’idée d’un grunge moderne, plus doux, mûre et surtout réfléchie.

Chronique du deuxième album de LIOTTA SEOUL : Hopper

Après avoir discuté quelque peu avec l’un des membres, j’ai appris que tout comme bon nombre de groupes actuels, LIOTTA SEOUL produit l’ensemble de sa diffusion : réalisation de clip, promotion des albums, production et vente leur merchandising. Nous faisons face aujourd’hui avec cette période post-pandémie à une énorme crise pour tous les artistes. Et parmi eux certains artistes vivent ou du moins survivent par leur musique.

Allez écouter LIOTTA SEOUL quel que soit vos goûts en matière de Rock et de Metal Alternatif car vous y trouverez forcément quelque chose qui vous plaira.

https://open.spotify.com/album/2pEsDfjYm0a2AiPdGJ1k0A

Production : 10/10

Composition : 7.5/10

Emotion : 8/10

A ranger aux côtés de MY BLOODY VALENTINE, DEFTONES, SMASHING PUMPKINS, OASIS et WEEZER

Sortie le 27 Mars 2020

Tracklist :

1. Feel Blue (3’38)

2. Leave A Mess (3’23)

3. Sleepless Summertime (3’38)

4. TV Shows (3’12)

5. Probably Better (3’58)

6. Sad Kids (3’41)

7. Auto Combustion (3’27)

8. Kid, Me (2’33)

9. Bummer (2’53)

10. Paper Blossom (3’50)

11. Napalm Girl (5’30)

Plus d’informations : https://liottaseoul.bandcamp.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article