Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Ash stéroash

Salut à toi, jeune fan de farandole et autres danses traditionnelles ! Savais-tu que 94% des personnes qui regardaient les Minipouss dans leurs jeunes années, sont devenus des mangeurs de soja et a provoqué chez les hommes des réductions de la testostérone ? Il n'y a qu'à regarder notre gouvernance. Alors je pense qu'il faut que tu te poses les bonnes questions. 

Est-ce que tu préfères écouter tes albums de Nana Mouskouri et faire des claquettes ? Ou alors esquinter tes poings sur des sacs de frappes que tu trouveras au rayon musique de fragile, en écoutant très rapidement du bon gros Beatdown HxC ? Je crois que la question est vite répondue. Alors sois-tu me suis où sois-tu vas mettre ta mère en cloque, car ton arbre généalogique est un cercle. De quoi nous parlons aujourd'hui ? Et bien mon raclo, de Hardcore à l'ancienne, un "One Man Beatdown Act", qui a fait parler de lui en ayant sorti une vidéo promotionnelle d'une minute qui a été partagée autour des pages Hardcore sur les réseaux sociaux.

Scotty Hall défouraille avec ses lyrics chargés au napalm depuis 2018. 2 EP en 1 année, "One Man Gang" sorti chez Guillotine Records, "Hard Mentality" chez Hollow Crown Records et "Northern Hate" en auto production. Nous sommes en 2021 et ils reviennent encore plus rageux que jamais avec "Turn Dangerous" sorti chez ta mère-là...pardon ça fait 13 fois que j'écoute l'Ep et j'ai envie d'être violent avec tout le monde. Donc c'est sorti chez Rucktion Records le 22 janvier 2021. Mais avant d'introduire ma chronique comme je le ferai avec ta grand-mère, Ash Stéroash va te faire plaisir avec un petit live capturé au Furyfest 2019 à Manchester.

L'affiche de Rabouin, digne d'un 8 Fest qui va se dérouler à Sainte-Pazanne en Loire Atlantique le 15 mai 2021. Donc revenons à nos Bergats (mouton en Gitan), voici un concert pour te faire du bien, juste avant un peu de lecture. 

Bien ambiancé ? alors vient avec moi te faire ramoner la boîte à bonheur, vais te présenter ce dernier EP de ses morts "Turn Dangerous"

"Street Soldier about standing up for yourself, keeping a hard mentality and staying strong in a world that's so weak, just being real, man".
Scotty Hall

"Here it is" première track annonce clairement l'ambiance de l'EP, Rythmique groovy entre les comparses Cam à la batterie & Drill à la basse, il faudra 18 secondes précisément pour que Scotty annonce l'arrivée des Street Soldier dans l'arène et clôture celle-ci avec :"Soldiers live and die relentlessly". On se ferait bien un bon petit bare knuckle au coin d'une ruelle, un soir, histoire de s'ambiancer. Eh bien ça tombe bien, c'est ce que propose "Turn Dangerous". Intro qui n'augure rien de bien sain, du genre règlement de comptes. Premier coup que je prends, m’a ébranlé, lyrics toasté Hip-Hop Oldskull, riffing sous scalpels, Gruik de Deathcore qui rajoute cet uppercut de Péruvien sous méphédrone, pluggée (par voie annale si tu préfères).

Street Soldier s'appuie sur les racines new york slam brutal et les racailles maitrisent parfaitement cette discipline. L'archétype du hardcore, reste au coeur du crew et l'arsenal est loin d'être épuisé sur "Boot Off (Ready For War)" & "So Sickening" Crossover avec ce son à la Brooklyn Hardcore du milieu des années 90. Grosses castagne, saccadés, agressifs, ruptures de colonnes vertébrales à prévoir. 

Apparition vocale avec des feats de Don Campan & Dan Crossley et ils ne sont pas là pour enfiler des perles. Hardcore Brutal Death, prend ça dans la face alors que Ollie et Drill SGT offrent des beats et des riffs d'une rapidité digne des météores de pégases. Il est difficile de dire si c'est la musique qui anime le flow du flux des lyrics sur "Straight Up Murda" ou l'inverse. Ma track préférée.

"Crew don't run" clôture cet ep avec fracas, dès la première seconde avec ce son qui ferait remonter cette rage viscérale typique au genre. Coups de batte de baseball sans aucune fioriture, ce dernier titre explose ce qui reste de fragilité en toi. Satisfait je suis. 

Alors bien ou bien ce dernier Street Soldier
Si vous vous attendez à quelque chose de plus que du hardcore de Manouche, "Turn Dangerous" sera un peu terne pour vous. Mais ceux qui s'attendent à du vrai hardcore new-yorkais de la vieille école seront complètement satisfaits, ça bastonne, c'est chargé de Hip-Hop Gangsta, ça suinte les expéditions punitives, l'honneur, la fraternité, bref la famille du HxC. Pour finir, car je suis un mec sympa, un lien ci-dessous pour t'amuser. Bisous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article