Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Loud Tv - Webzine metal video

"LA VOLONTÉ PEUT ET DOIT ÊTRE UN SUJET D'ORGUEIL BIEN PLUS QUE LE TALENT. SI LE TALENT A SON GERME DANS UNE PRÉDISPOSITION CULTIVÉE, LE VOULOIR EST UNE CONQUÊTE FAITE À TOUT MOMENT SUR LES INSTINCTS, SUR LES GOÛTS DOMPTÉS, REFOULÉS, SUR LES FANTAISIES ET LES ENTRAVES VAINCUES, SUR LES DIFFICULTÉS DE TOUT GENRE HÉROÏQUEMENT SURMONTÉES." BALZAC.

Chronique du nouveau TODD LA TORRE : une nuit en Enfer !

Soldat de dieu, il se prépare à combattre la racine du mal en plongeant dans l'apocalypse terrien. Notre planète si belle et bleue n'est désormais qu'un tas de cendres où l'obscurité y est pleine. La vallée de GEHINNOM trône pourtant fièrement au centre de notre astre, se plaçant dans la seule lumière restante de notre si grand désastre. Aspirant toute autre forme de vie, l'emblème de l'enfer est devenu roi ici-bas. La géhenne brûle le feu de la vie. Cris, morts, souffrance intense et intolérable s'échappent sur une musique sordide menée par la grandeur et démesure de l'ange déchu. Mais un homme va sortir du trou des âmes maudites pour inciter à la rébellion. Sa force, sa vigueur et sa volonté de réussite sont extraordinaires. Il connut déjà plusieurs vies, qui ne l'amenèrent pas à la reconnaissance qu'il aurait pu escompté (CRIMSON GLORY, QUEENSRYCHE). Un meneur d'homme, un artiste exceptionnel d'une grande polyvalence qui quitte son nid QUEENSRYCHIEN temporairement pour vous raconter SON COMBAT AU COEUR D'UNE NUIT EN ENFER pour la survie de la race humaine. Je prends part à sa joute bestiale tant elle me paraît inébranlable et si excitante, d'une qualité rare.

TODD LA TORRE le bien nommé part en croisade contre la souffrance de l'existence en la racontant mieux que quiconque à travers ce premier effort solo, épée en main, riffs, et soli cossus en bandoulière. Accompagné de son acolyte GRAIG BLACKWELL, ami et collaborateur de longue date, dans un REJOICE IN THE SUFFERING qui n'épargnera quiconque s'y frottera. Un 13 majeur au METAL MODERNE fait de THRASH, SPEED, MÉLODIES INOXYDABLES, INCROYABLEMENT ACCROCHEUSES ("Crossroads To Insanity") qui ne font que surprendre. Très Violent et dark ("Hellbound And Down", "Dogmata"), à l'énergie inhumaine ("le sanguinaire 'Vanguards Of The Dawn Wall") , au riffing ciselé pour trancher les têtes les plus démoniaques. L'attaque sonore qui peut paraître perpétuelle se laisse cependant aller à de superbes élans progressifs ("Critical Cynic", l’entraînant "Darkened Majesty", "Vexed", "Apology") qui démarquent nos deux héros de toutes formes de velléités ennemis. TODD est un don de Dieu aussi bien avec ses baguettes qu'au chant, d'une variété peu équivalente. Il mène sa victoire écrasante en abordant avec une facilité déconcertante tous les styles possibles. Au chant, il joue avec aisance d'une voix claire et brûlante, aux tons les plus graves et sombres, tout en lâchant quelques fois des aiguës glaçants. Le floridien déboule en ENFER sur des cris possédés (l'arme imparable de "Dogmata"), avec des phrasés à la METAL GOD (ROB HALFORD, le terrassant "Pretenders"), et tente des acrobaties vocales vertigineuses (la sombre power ballad "Apology"). Une palette stylistique incroyable mettant en lumière certaines capacités peu soupçonnables. Mais TODD mène sa guerre avec un frère et allié de tout premier ordre. Un BLACKWELL MONUMENTAL déchirant les ardeurs des entités les plus froides et graves avec des guitares furieuses et virtuoses. Tout deux portent le dernier coup de grâce sur un "One By One" (Bonus Track) détonant. Une composition de BLACK METAL MÉLODIQUE libérant une odeur de souffre à la sauvagerie sans nom. La voix gutturale de TODD y est spectaculaire, venant de l'autre côté du monde. Celui des abimes ténébreuses finissant par posséder les plus valeureux et courageux des guerriers. Un TODD qui prévient: " mon prochain disque solo reprendra les sons laissés ici-bas, avec ce tout dernier titre. Ma bataille sera nettement plus lourde avec des styles vocaux plus brutaux ». On en jouit à l'avance. D'une intensité redoutable, d'une maîtrise absolue et très varié, TODD affole et surprend totalement, se démarquant de son QUEENSRYCHE. La maxime qui suit définit parfaitement l'homme, sa volonté, son travail acharné et son immense talent au sein d'une carrière qui doit mériter bien plus, nettement plus.


 

Chronique du nouveau TODD LA TORRE : une nuit en Enfer !

LINE-UP:

TODD LA TORRE: CHANT, BATTERIE
GRAIG BLACKWELL: GUITARE, BASSE, CLAVIERS

TRACKLIST (58m33s): 

01. Dogmata
02. Pretenders
03. Hellbound And Down
04. Darkened Majesty
05. Crossroads To Insanity
06. Critical Cynic
07. Rejoice In The Suffering (Feat: JORDAN ZIFF (guitare solo) de RATT/MARTY FRIEDMAN BAND)
08. Vexed
09. Vanguards Of The Dawn Wall
10. Apology

Bonus Tracks (Deluxe Version Only) :

11. Fractured
12. Set It Off
13. One By One

DISCOGRAPHIE:

2021: REJOICE IN THE SUFFERING

 

PRODUCTION:

Pour ce premier opus TODD a fait équipe avec son ami guitariste CRAIG BLACKWELL (composé entièrement par les deux hommes, assurant aussi le mix et le mastering) et avec le producteur CHRIS "ZEUSS" HARRIS (HATEBREED, CROWVAR, OVERKILL, HEATHEN).

SORTIE/LABEL:

TODD LA TORRE (QUEENSRŸCHE) a sorti son premier album solo, intitulé REJOICE IN THE SUFFERING, le 5 février 2021 via RAT PAK RECORDS.

STORY:

Après le départ fracassant et houleux du mythique vocaliste Américain GEOFF TATE du monument éternel qu'est QUEENSRYCHE. C'est TODD LA TORRE qui officie au chant, depuis plus de huit ans maintenant. Avec trois excellents albums (« QUENNSRYCHE » (2013), « CONDITION HUMAN » (2015) dont le récent et magnifique  « THE VERDICT" (2019) où TODD joue également toutes les parties de batterie. Son instrument de prédilection qu'il pratique assidûment depuis l'âge de dix ans environ.

NOTE: 8,5/10.

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article