BAZ LUHRMANN : ET DIEU ENFANTA ELVIS PRESLEY

Partagez !

Note de la rédaction :
5/5
ELVIS ET AUSTIN BUTLER
ELVIS ET AUSTIN BUTLER
SANS ELVIS, IL Y AURAIT PAS DE BEATLES. JOHN LENNON

TUPELO MISSISSIPPI

Il y a des choses qui se révèlent au commun des mortels inexplicables, et des êtres d’exceptions qui en son bénis par dessus tout. ELVIS fut cette lumière peu commune qui éclaira le monde et sa petite ville de naissance TUPELO dans le MISSISSIPPI.

ELVIS AARON PRESLEY
ELVIS AARON PRESLEY

JESSE GARON PRESLEY

Son enfantement ne fut pas anodin, puisque sa mère aurait du mettre au monde des jumeaux. Mais l’identique de PRESLEY décéda quelques minutes avant la naissance du KING. Prophétique? Hum… ELVIS n’aurait jamais pu être si spécial sans le décès de son frère jumeau JESSE GARON PRESLEY. Il ne devait qu’être l’unique, le premier au sacrifice de sa moitié sanguine.

D’un élément dramatique et traumatique, prit racine une bénédiction jusqu’au point de non retour d’une légende à bout de souffle. Des premiers braillements de vie qui étrangement planeront toujours au-dessus de la tête du chanteur forgeant un enfant souffrant de solitude et de culpabilité pour perdurer à l’âge adulte.

L‘EVANGELISATION

Mais rien n’est dû au hasard, n’est-ce pas? Et cette première réflexion en amène à une autre, celle de son milieu social le propulsant sur la terre de l’évangélisation et des racines noires et blanches de la musique qui l’entourait. Tout semble avoir été pensé pour que ce petit bonhomme aux traits angéliques devienne ce que personne ne fut auparavant. Mais les desseins de Dieu sont impénétrables, non?

ELVIS ENFANT
ELVIS ENFANT

Même si je peux émettre une hypothèse puisque comme Presley l’évangélisation m’a conquis et baptisé. *Mais nous y reviendront plus tard et nous tenterons d’expliquer pourquoi d’une bénédiction totale, la vie du KING fut finalement une série de malédictions sans retours.

BAZ LUHRMANN

Mais revenons aux entrailles de cet écrit. Un évènement récent a vu la planète cinématographique s’agiter dans tous les sens avec la sortie d’un biopic sur ELVIS, réalisé par l’immense et original australien BAZ LUHRMANN. Mais tant de choses ont été faites, écrites et réalisés sur l’extraordinaire chanteur et personnage qu’il fut, que seul encore un tel duo BAZ/ELVIS peut engendrer autant d’excitation (la présentation de l’œuvre à Cannes fut hystérique).

L’affiche du film
L’affiche du film

Effectivement le grand talent si percutant et particulier de BAZ, à qui l’ont doit, ROMEO ET JULIETTE (1996), MOULIN ROUGE (2001), GATSBY LE MAGNIFIQUE (2013) entre autre, nous as concocté une véritable réussite qui résonne encore en nous, et nous questionne continuellement sans relâche, et même sans doute cruellement pour certaines ou certains d‘entre nous.

Le rose, une couleur qu’ELVIS aimait
Le rose, une couleur qu’ELVIS aimait

COLONEL TOM PARKER/TOM HANKS

AUSTIN/BAZ/TOM
AUSTIN/BAZ/TOM

Elle nous parle de PRESLEY à travers la voie narrative du COLONEL TOM PARKER jouait par l’exceptionnel TOM HANKS (PHILADELPHIA, FORREST GUMP, Il Faut Sauver Le Soldat Ryan, La Ligne Verte). BAZ ne neglige rien, et m’est principalement l’accent sur l’aspect psychologique d’une relation fusionnelle et tumultueuse entre ses deux collaborateurs.

Tout deux addicts, l’un au jeu, l’autre à son public et la scène (donc prises continuellement de médicaments pour tenir le coup). Mais aussi accro l’un à l’autre, inséparables, entretenant une relation comme peut l’être celle d’un vieux couple. Mentor, second père, escroc, tout est abordé ici-bas, sans oublier les aspects de vie et mentales d’ELVIS évoqués plus haut dans mon récit.

ELVIS/AUSTIN BUTLER

AUSTIN BUTLER DANS LA PEAU DE PRESLEY
AUSTIN BUTLER DANS LA PEAU DE PRESLEY

Et notre ELVIS, alors? Que dire de AUSTIN BUTLER qui campe un ELVIS sensationnel du début à la fin, inspirant de multiples émotions, allant de la colère, à la rage, de l’excitation, à la tristesse et la douleur.

ELVIS était d’une grande complexité, perdu au sein d‘une vie peu faite pour lui et à l’encontre de ce qu’il était finalement spirituellement. AUSTIN joue cet être torturé à la perfection, tout en chantant divinement bien, rendant hommage au PELVIS COMME JAMAIS.

COSTUME ROSE ET ROUFLAQUETTES DU MAITRE

Costume rose et rouflaquettes
Costume rose et rouflaquettes

Une ressemblance pas forcément frappante au quotidien, mais de réels faux airs, parfaitement mis en avant par l’équipe de BAZ LUHRMANN. Il aura fallu plus de deux ans pour l’acteur/chanteur pour endosser le costume rose et les rouflaquettes du maître.

Toute l’équipe et beaucoup d’autres
Toute l’équipe et beaucoup d’autres

UNE PERFORMANCE D’INTERPRETE ET VOCALE QUI FERA DATE

Ce qui est subjuguant, en plus de l’interprétation magistrale, c’est qu’AUSTIN donne le sentiment de faire revivre l’image vocale du King pratiquement à la perfection. Une performance qui fera date, espérant qu’elle propulsera la carrière de ce gamin de trente ans au firmament (vu dans le dernier QUENTIN TARANTINO : Once Upon a Time… in Hollywood sorti en 2019).

Une performance qui fera date
Une performance qui fera date

ELVIS ET LES LEGENDES PASSEES ET ACTUELLES DU METAL

Et le metal dans tout ça me direz vous?

Les plus grandes LEGENDES de ce que j’appelle l’électrique classique d’aujourd’hui (notre art metal) sont toutes ou presque fans d’ELVIS.

VOLBEAT

MICHAEL POULSEN CHANTE ELVIS
MICHAEL POULSEN CHANTE ELVIS

Et d’ailleurs, nous sommes le seul mouvement musical à disposer d’un ELVIS BAND original de très haute volée, avec les géniaux et singuliers danois de VOLBEAT (**lien de la chronique du dernier album de VOLBEAT où ELVIS est évidemment à l’honneur). Réussissant l’exploit de créer son propre style, fait de rock PRESLIEN metallique.

GLEN DANZIG

GLEN DANZIG FAN D‘ELVIS PRESLEY
GLEN DANZIG FAN D‘ELVIS PRESLEY

Je rajouterai récemment que GLEN DANZIG a enregistré un disque de reprises du King avec sa patte si particulière et ça sonne grave de chez grave sans dénaturer la teneur des morceaux. ***J’y ai d’ailleurs mis quelques mots sympathiques sur un article fort vivant afin de satisfaire un auditoire  metal parfois peu enclin à l’ouverture d’esprit (lien disponible en fin d’article). Ce qui est pourtant contraire à l’essence même de notre musique, mais on ne changera pas la populace…

Tout ceci, nous ramène à notre point de départ et à l’un des deux leaders du phénomène THE BEATLES. Et à raison, comme le disait fort judicieusement JOHN LENNON « Avant Elvis, il y avait rien ». On ne peut connaître  l’histoire de la musique en général  et celle du metal sans s’intéresser et connaître au minima l’œuvre d’ELVIS.

En plus, le film est un parfait lancement pour ça, car sans être fan, je reste persuadé qu’il plaira à la plupart des novices ou ceux inondés de préjugés. Un mal français? Sans l’ombre d‘un doute!

Vous l’avez bien compris : INDISPENSABLE.

Courez, pauvres fous!
Courez, pauvres fous!
TOUT LE MONDE AIME AU MOINS UNE CHANSON D’ELVIS… MOI, JE LES AIME TOUTE. IL ETAIT ET RESTERA, L’ULTIME ROCK STAR. ROBBIE WILLIAMS.

OUI ROBBIE, MOI AUSSI J’AIME TOUT D’ELVIS. ET IL ETAIT ET RESTERA LA PLUS GRANDE LEGENDE DE L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE.

Magnifique photo d’ELVIS en 1956
Magnifique photo d’ELVIS en 1956

SI ADULE, ET POURTANT SI SEUL

* Dieu avait sans doute donné à ELVIS ce tout extraordinaire afin qu’il l’utilise aussi à des fins d’exemple de vie, et qu’il questionne ainsi le monde entier sur un comportement atypique et particulier pour une star tant idolâtrée. Ainsi le divin donnait une chance à PRESLEY d’être le plus grand prêcheur de son temps. ELVIS avait l’onction et la bénédiction que peu d’humains reçoivent dès leur entrée sur terre, elle se confirmera à un âge plus avancé mais encore très jeune (dans le temple évangéliste dans le film). Mais Dieu laisse le libre arbitraire, ce que Dieu donna à ELVIS ne fut pas utilisé, il choisit donc malgré une lutte parfois acharnée les facilités que son succès lui procurait. Ce qui l’amena d’une bénédiction inouïe à toutes sortes de malédictions. Malheureusement il oublia les prérogatives d’une vie avec Dieu : famille, fidélité, le temple du corps à ne pas souiller, alimentation saine… Pour finir par une vie triste, si seul et pourtant si adulé. Seule sa voix su s’extirper de ce tsunami perpétuel.

EXTRAIT DE FIN DU FILM OU ELVIS INTERPRETE SEUL AU PIANO UNE BEAUTE CONNUE DE TOUTES ET TOUS :

LIEN FACEBOOK DU REALISATEUR BAZ LUHRMANN :

https://www.facebook.com/BazLuhrmannOfficial

LIEN FACEBOOK D‘AUSTIN BUTLER :

https://www.facebook.com/AustinButlerOfficial

LIEN FACEBOOK D’ELVIS PRESLEY :

https://m.facebook.com/profile.php?id=100034752176847 :

**CHRONIQUE DU TOUT DERNIER SKEUD DES DANOIS DE VOLBEAT :

https://www.loudtv.net/chroniques/volbeat-vampirise-les-esprits/

*** CHRONIQUE DU DERNIER DISQUE DE GLEN DANZIG HOMMAGE AU KING :

https://www.loudtv.net/news/chronique-du-nouvel-album-de-danzig-une-offrande-au-king/

Déjà consacré ROI
Déjà consacré ROI

PAPABORDG POUR LOUD TV (A MON PERE).

Partager cet article

Comments are closed.