Chronique de OPUS 1 – L’électrochoc des Français de VIOLENCE

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
4.5/5

Violence Opus 1

Vous avez dit chaos ?

Il y a des moments dans la vie où on n’est pas prêts à certaines choses. Du moins on ne s’y attend pas. Ce fut mon cas lorsque l’on me proposa d’interviewer Violence pour le dernier Talk Show du mois d’avril. Ma première impression lorsque j’ai entendu le nom a été de comparer de suite avec l’ancien groupe de Robb Flynn, Vio-Lence. Groupe que Phil Demmel (ex Machine Head) a d’ailleurs rejoint à nouveau. Rien n’en est !

J’ai de ce fait tout simplement cherché leur dernier clip en date, et il s’agit de Wolves. Je découvre dans le descriptif qu’il y a un featuring avec Julien Lebon (Atlantis Chronicles). Cela me donne un bon à priori, n’ayant pas entendu parler de Violence jusqu’à présent. Et, ma surprise fut ô combien énorme. Un style très électro, oppressant dans les premières notes. Et à ce moment la voix de Niveau Zero (chant) dégueule un “I’m Scared” d’une rage infinie. Le tout déroule un clip dénonçant les violences policières d’ici ou d’ailleurs. Je promets que rien que d’évoquer encore ce titre me file des frissons incroyables ! Chaque note est maitrisée afin de bouleverser l’auditeur. Jamais un blast beat ne m’avait filé autant les poils.

Je veux découvrir la suite

Mission Opus 1

Il est temps de lancer la machine infernale ! Et qu’est ce que je découvre ? Oui je parle beaucoup de découverte aujourd’hui. Eh ben figurez vous qu’autour de Niveau Zero, on trouve Fabio à la guitare (L’Esprit Du Clan / As They Burn) et Morgan à la batterie (Henker).

On comprends de suite qu’on a affaire à un line up très original. Et dès les premières notes de The Rising on embarque dans un univers Break Core, Drum n’ Bass, Hardcore, Punk…. Et j’en passe, et des meilleures.

Alors tout cet univers électro est mêlé à une énergie Metal et contestataire folle. Gros riffs très lourds et hurlements qui viennent du plus profond des entrailles.

Des collabs 3 étoiles

Mais ce qui frappe dans cet univers moderne, urbain, et apocalyptique, ce sont ces featurings parfaitement choisis par notre trio.

En effet, comme je le disais précédemment on peut trouver la participation de Julien Lebon de Atlantic Chronicles. Mais aussi, accrochez vous, Billy Graziadei (Biohazard) sur My Fate. Un titre encore très prenant qui suinte la rue en ébullition…. Mais les collaborations ne s’arrêtent pas la puisque nous pouvons rencontrer à la volée sur cet album : Code : Pandorum, Bastien Hennaut (Horsken), Anomalie(s) !

Ce puzzle incroyable nous fournit un univers parfaitement sombre, révolutionnaire, et engagé à grands coups de Basses et de Riffs lourds.

Un cocktail molotov artistique

A n’en point douter, nous avons affaire à un OPUS 1 qui se veut choquant et dérangeant. On plonge dans un univers Dark, Futuriste et Chaotique !!! C’est tout simplement VIOLENT !!!! Le groupe ne pouvait trouver meilleur nom que VIOLENCE tant l’énergie révoltée se fait ressentir au plus profond de soi !!!

Une énorme découverte pour moi !!! Un véritable coup d’coeur !

 

Sortie le 30 Avril 2021

Retrouvez notre interview de Violence sur le Talk Show Loud TV

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.