CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE CULT OF LUNA « A DAWN TO FEAR »

Partagez !

Note de la rédaction :
/5
CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE CULT OF LUNA "A DAWN TO FEAR"

Une proposition de chroniquer un nouveau disque de Cult Of Luna est forcément

alléchante sur le papier,surtout pour un pratiquant et adepte du

Postcore comme moi .

Mais voila le style tournant en rond ces dernières années , et les

cadors de la mouvance ne m'ayant pas convaincu  avec leur dernières

livraisons discographiques  ( Neurosis /  C O L  /  the Ocean (

excepté le dernier ) ) je me suis un peu éloigné de ce style redondant .

Mais le 1 er titre publié par les Suédois  me laisse penser que

cette nouvelle fournée  va nous mener ailleurs , vers des contrées

inexplorées ,incongrues peut etre ?

La tentation est grande  mais l'envie de ne pas y céder gagne du

terrain avec la maturité naissante .

Cependant la déraison de la pulsion me dit qu'y gouter une dernière

fois pourrait etre surprenant et captivant .

Je me laisse donc aller et cède à âme perdue à la tentation d'un

nouveau  voyage   avec la formation de Umea .



Ce 1 er titre livré  " The Silent Man" dessine cette traversée  d'une

manière  envoutante ,épique et inattendu , et  laisse les empreintes à

suivre pour conserver un cap et ne pas s'égarer  lors cette excursion

de Presque 80 minutes .

A découvrir ici



 



Le second titre visible également en vidéo depuis 10 jours est en fait

une suite au précédent (  A Dawn to fear  part 2 ) que l 'on vous

laisse savourer ci après :







 

Il nous embarque vers une atmosphère lancinante et oppressante

,sublimé par les images que vous allez voir .



Les pistes  s'enchainent et ne se ressemblent pas ,mais on y retrouve

souvent comme pièce centrale  , une boucle de guitare hypnotique et

troublante  autour de laquelle les

instruments évoluent , les arrangements fluctuent , les variations se

dessinent progressivement .

Le concept fonctionne et fonctionnera toujours dans le postcore , mais

ici COL  propose des arrangements différents , plus nuancés , parfois

inattendus dans les sons   ( cf  les titres A Danw to Fear  /  Nightwalkers )



Chaque piste est un voyage émotif , épique et créatif suivant  une

ligne mélodique directrice servant de guide aux variations

mouvementées et intenses des musiciens .

Ou l'on y  sent que le groupe n'a pas réellement tout calculé ,

prédéfini ,ni tout préparé pour cette aventure  et se laisse porter

par l'alchimie et la spontanéité de ses membres autour du squelette

dessiné par Johannes Persson  ( Guitariste / chanteur et principal

compositeur )

Quelques riffs pachydermiques interviennent selon les moments et les

pistes  ( Nightwalkers  /  ) mais ce qui fait réellement la différence

avec  les oeuvres passées est la force des arrangements , des sons

,des ambiances des guitares et  des claviers .

Ces arrangements nuancés et classieux sont parfois  heurtés par la

voix reconnaissable et caverneuse   de Johannes  et des riffs plus

gras et sombres des autres guitares .

Le groupe livre ici une excursion plus subtile et chaleureuse

qu'auparavant et a d'ailleurs délaissé quelque peu la production plus

froide de ces dernières années pour un mixage et une harmonie plus

"caliente"  .

Bon n'exagérons pas quand meme , l'on ressent bien  encore le son

Scandinave , précis rugueux et ambiant à la fois , mais le mixage  est

plus chaud et organique  sur ce disque .





 

cult of luna dawn to fear

cult of luna dawn to fear

Le début de " We Feel the End " lorgne un peu du  coté de TOOL  dans

l'approche et la façon de poser et mettre en effet la voix .

Le groupe s'autorise des variations , des divergences de plus en plus

éloignées de sa base

Comme par exemple sur la suite de ce meme morceau ou ils se dirigent

vers une phase mélancolique  qui fait fortement  penser au Islandais

de MOGWAI .



L'avant dernière piste " Inland Rain " reste plus classique ( dans le

sens classique  à la C O L ) quand à son approche  et ce qui fait

encore la différence ce sont les sons des guitares additionnelles .



Le titre qui clôture cette oeuvre est  "The Fall" et continuera son

parcours de montagnes Russe flirtant avec  l'appel des Sirènes pour

mieux nous secouer , nous attirer et laisser en meme temps une

impression de vide  lors du retentissement des dernières notes .



Le  groupe dit n'avoir aucun concept autour de ce disque ;  d'abord

par volonté de casser la routine des précédents efforts et du coup  "A

dawn to fear"  devient  la 2 ème  œuvre du groupe sans thématique

prédéfinie. L'idée de départ  étant de se laisser aller là où

l’intuition porte.

Mais l'on retrouve souvent ici  des idées autour du déclin de notre

monde et de l'environnement , le pessimisme du groupe est saisissant

sur certains titres   et leurs mélancolies ambiantes semblent les

pousser à ne plus croire en  notre humanité  .



Ces idées diverses  ont le temps de se développer allègrement tout au

long de chaque titre qui ont une durée assez conséquente  ( 10 minutes

en moyenne et   jusquà' 15 Minutes pour  "Lights on the Hill " )  et

des progressions qui laissent le temps d'introspection, de doute  ou

de plénitude .



8 pistes pour pas loin de 80 minutes ça laisse le temps de rêvasser et

de se laisser emporter par des vagues de douceur , de mélancolie , d

'intensité  voir meme  de colère .



Un nouvel album qui ravira  fortement les fans du groupe et qui confortera ses

détracteurs également ,car pour ceux qui ne sont pas ouvert à

l'installation progressive  des ambiances et des émotions  , la

répétition des thèmes et la lenteur des mouvements , ce disque risque

fortement de les rebuter .





Cette cuvée 2019 nous donnerait presque envie de rouler sur les routes

glaciales du grand nord , pour se perdre  dans nos pensées , nos

introspections ou éventuellement faire face à une renaissance

inattendue .

Dès les premières notes de cet album on reconnaitra  instinctivement

le groupe ( les yeux fermés)  et  meme si ils proposent quelque chose

de différent, qui les font sortir de leur zone de confort ( ce qui

était d'ailleurs leur projet de départ ) ,Cult of Luna évolue et ne

cessera d'évoluer .





Track list :



1: The Silent Man

2: Lay your Head to Rest

3: A Dawn to Fear

4: Nightwalkers

5: Lights on the Hill

6: We Feel the End

7: Inland Rain

8: The Fall





Production : 9.5  /10

Composition 8.5 /10

Originalité 8.5 /10

Avenir    9/10



Le groupe part  en tournée  Européenne  et passera par la France au

Trianon le 30 Novembre .



B3N .

 

Album à écouter en intégralité ci après

Partager cet article

Comments are closed.