CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE EX DEO : QUALIS ARTIFEX PEREO.

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
5/5
MAURIZIO IACONO/NERO.

MAURIZIO IACONO/NERO.

« LE MONSTRE, QUE L’ON CROIT L’EXCEPTION, EST LA REGLE. ALLEZ AU FOND DE L’HISTOIRE : NERON EST UN PLURIEL. » VICTOR HUGO.

SI VIS AMARI AMA

Sans rivaux, EX DEO siège en maître dans la ROME ANTIQUE METAL, ne cessant d’agrandir son empire à chaque histoire et mythe abordés par son death symphonique monumental. Une ambition toujours plus démesurée afin de restituer le plus fidèlement possible les plus grandes épopées de la lignée des divins romains.

Un empereur (EX DEO) qui fit preuve de discernement en s’adjoignant les services d’un valeureux et fougueux guerrier au talent bestial, CLEMENS WIJERS (CARACH ANGREN, LINDERMANN), donnant une nouvelle dimension à l’art empirique (Romain) de nos cinq gladiateurs (canadiens). Ce qui suivit avec THE IMMORTAL WARS (2017), fut donc magistral et porteur de potentialités les plus remarquables et significatives. Un élan bouillant et audacieux, que la meute canadienne entend bien mener de plus belle avec ce sinistre THE THRITEEN YEARS OF NERO.

LUCIUS DOMITIUS AHENOBARBUS

Une nouvelle œuvre qui plonge l’auditeur, une nouvelle fois au cœur de la ROME ANTIQUE avec dix titres cinématographiques exceptionnels, comptant l’histoire émotionnelle et conceptuelle du despote matricide, l’empereur NERON. Le Cinquième et dernier empereur romain de la dynastie JULIO-CLAUDIENNE, autant réputé pour sa grande cruauté, que pour son sens du vers bien posé (poète). Un homme controversé qui voit THE THIRTEEN YEARS OF NERO y aborder brillamment la psychologie complexe et intense du personnage, sa paranoïa, menant aux troubles politiques les plus graves.

TIBERIUS CLAUDIUS DRUSUS

Dès les premiers pas de « The Fall Of Claudius », EX DEO nous captive par une narration prenante et politicienne de CLAUDIUS, père adoptif de Néron. L’univers du groupe, ne dépayse pas, mais s’impose logiquement avec force et caractère. Les atmosphères y sont soignées et prégnantes aux lueurs des premières éclairs de l’opus. Elles se muent selon le « clivage » musical des canadiens, évoluant pourtant d’avantage vers la tragédie antique, que le film héroïque. Des émanations au souffre dithyrambique, prenant vie, par la grâce d’orchestrations divinement travaillées.

Un penchant musical se prêtant parfaitement à la thématique NERONIENNE, et somptueusement mis en exergue sur l’ensemble de l’œuvre, et plus notablement sur « Imperator », « What Artist Dies In Me… », ou bien l’instrumental « Trial of the Gods (Intermezzo) ».

MAURIZIO IACONO

Autre point fort de ce nouveau pan historique musical, et non des moindres, la voix de MAURIZIO IACONO habité par de nouvelles entités, élargissant ainsi le spectre de ses inflexions. Des variations vocales, lui permettant d’alterner à sa convenance et avec justesse growls death déclamatoires et screams black acerbes et lugubres. Toujours, afin de soutenir au mieux les ambiances imposantes, et lourdes de sens, ne servant que la seule cause du concept NERONIEN. Ceci, toujours dans une parfaite harmonie stylistique.

Des claviers toujours aussi présents, mais jouant un rôle plus ambigüe, principale source d’inspiration des atmosphères pesantes, inquiétantes et obscures. Sans pour autant être envahissantes, laissant respirer toutes les autres partitions instrumentales.

Effectivement, THE THIRTEEN YEARS OF NERO est dans la recherche constante de l’équilibre durable et parfait (ce qu’il parvient à faire), entre orchestrations, chant, et instruments plus classiques, sans effusions trop grandes et inutiles. Cohérent, mesuré en toute chose, au rendu sonore réussi et bien élaboré par JEAN-FRANÇOIS DAGENAIS.

BRITTNEY SLAYES

Ce qui ne l’empêche pas d’être aussi passionnant que ravageur, notamment avec les hymnes guerriers que sont « Boudicca » et son refrain tubesque chanté par une BRITTNEY SLAYES d’UNLEASH THE ARCHERS, plus que convaincante. Un EX DEO tout aussi brillant et véhément sur « Britannia: The 9th At Camulodonum » unifiant à lui tout seul, toutes les aptitudes des nouvelles compositions, aussi dramatiques qu’épiques.

Rien n’est oublié du règne de NERON au travers des titres et de ses paroles. THE THIRTEEN YEARS OF NERO parvenant scrupuleusement (chronologiquement) à mettre en scène l’une des périodes historiques les plus instables de l’empire romain. Que ce soit avec l’incendie spectaculaire de ROME, aux batailles délivrées par la légendaire LEGIO IX HISPANA, ou aux péripéties politiques, filiales et amoureuses de l’empereur. Le genre d’épisode historique qui ne peut être mieux mis en lumière et musique par le METAL EXTREME.

Certes, THE THRITEEN YEARS OF NERO laisse de côté la grandiloquence de son illustre aîné, afin simplement de porter en musique la dramaturgie meurtrière, riche en théâtralité, du ténébreux NERON, gouverné par la suspicion et les violences en tout genre. Ainsi, EX DEO s’ouvre de nouvelles perspectives, tout en restant dans sa thématique de prédilection, en parfaite filiation avec ses œuvres précédentes.

Cependant THE THIRTEEN YEARS OF NERO s’avère être un disque, plus fin, riche et mature, tout en étant moins linéaire qu’auparavant. Désormais, l’émancipation avec KATAKLYSM est claire et définitive, EX DEO devenant aussi imposant et grandissme que son mythique frère de sang.

ALEA JACTA EST

« ROME DETRUIT PAR NERON: TROP DE POUVOIR MENE AU CHAOS. CYRIL GUEDJ

 

LINE-UP:

MAURIZIO IACONO: CHANT (2008–2014, depuis 2015)

STEPHANE BARBE: GUITARE (2009–2014, depuis 2015)

J-F DAGENAIS: GUITARE (2009–2014, depuis 2015)

DANO APEKIAN: BASSE (2009–2014, depuis 2015)

JERAMIE KLING (Venom Inc.) : BATTERIE (depuis 2020)

Le sang du sacrifice impérialisme romain.

Le sang du sacrifice impérialisme romain.

Le groupe est toujours dirigé par le leader et fondateur Maurizio Iacono (KATAKLYSM) et le producteur/guitariste Jean-François Dagenais (KATAKLYSM, MISERY INDEX, DESPISED ICON). Il présente également le nouveau batteur Jeramie Kling (VENOM INC.) et voit la participation de Clemens Wijers (CARACH ANGREN, LINDEMANN) pour les parties orchestrales.

JERAMIE KLING.

JERAMIE KLING.

TRACKLIST:

01. The Fall Of Claudius
02. Imperator
03. The Head Of The Snake
04. Boudicca (Queen Of The Iceni) (avec Brittney Slayes de UNLEASH THE ARCHERS)
05. Britannia: The 9th At Camulodonum
06. Trial Of The Gods (Intermezzo)
07. The Fiddle & The Fire
08. Son Of The Deified
09. What Artist Dies In Me…
10. The Revolt Of Galba

La marche vers Rome de GALBA.

La marche vers Rome de GALBA.

DISCOGRAPHIE:

Romulus (2009)

Caligvla (2012)

The Immortal Wars (2017)

THE THIRTEEN YEARS OF NERO (2021)

Une dédicace qui a du cachet.

Une dédicace qui a du cachet.

PRODUCTION:

THE THIRTEEN YEARS OF NERO a été produit, mixé et masterisé par JEAN-FRANCOIS DAGENAIS.

JEAN-FRANCOIS DAGENAIS, en studio.

JEAN-FRANCOIS DAGENAIS, en studio.

THEMATIQUE:

Sur THE THRITEEN YEARS OF NERO, le groupe de death metal symphonique s’abreuve comme toujours de l’histoire de l’Empire romain. Il téléporte l’auditeur dans la Rome antique avec 10 chefs-d’œuvre cinématographiques qui racontent l’histoire émotionnelle et conceptuelle du règne de l’empereur NERON. Ces dix chansons sont accentuées par des instruments anciens comme la LYRE et la HARPE et ajoutent des détails sonores aux histoires poignantes de l’environnement de NERON, de ses ALLIES PROCHES et de ses ENNEMIS.

NERON dans toute sa démesure et splendeur.

NERON dans toute sa démesure et splendeur.

 

ARTWORK:

Artwork de THE THIRTEEN YEARS OF NERO.

Artwork de THE THIRTEEN YEARS OF NERO.

TOURNEE:

EX DEO accompagnera le groupe italien FLESHGOD APOCALYPSE sur une grande et belle tournée européenne, en 2022.

Tournée européenne en 2022.

Tournée européenne en 2022.

SORTIE/LABEL:

Le groupe de symphonique death metal québécois EX-DEO sortira son nouvel album, intitulé THE THIRTEEN YEARS OF NERO, le 27 août 2021 via NAPALM RECORDS.

-4 page CD Digipack
-LP Gatefold Black
-LP Gatefold Marbled Black & White (Napalm mailorder only – limited to 300 worldwide)
-Deluxe Wooden Box Edition: Digipack, Bonus Orchestral CD, Roman Coin, Band Logo Patch and Roman Banner (Napalm mailorder only – limited to 500)
-CD Digipack & Shirt Bundle (RoW Napalm mailorder only)
-Digital Album

La version vinyle.

La version vinyle.

 

Packaging complet de ce nouveau bijou.

Packaging complet de ce nouveau bijou.

Retrouvez notre interview video avec Maurizio en VO ici :

https://www.loudtv.net/interviews/video-interview-avec-maurizio-iacono-de-ex-deo/

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.