CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM DE WHEEL: LE FILS SPIRITUEL.

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
4.5/5
« LA NOSTALGIE; LA FIANCEE DES BONS SOUVENIRS QU’ON ECLAIRE A LA BOUGIE.” GRAND CORPS MALADE.

QU’EST CE QUE LA NOSTALGIE?

La NOSTALGIE, est ce sentiment de regret des temps passés ou de lieux disparus ou devenus lointains, auxquels on associe des sensations agréables, souvent à posteriori. Un manque souvent provoqué par la PERTE ou le RAPPEL d’un de ces éléments passés. Les deux éléments les plus fréquents étant l’éloignement SPATIAL et le vieillissement qui représente un éloignement TEMPOREL.

WHEEL BAND

WHEEL BAND

Voilà, où WHEEL emmène l’auditeur. Il l’enlace, le tient très fortement, langoureuse danse amoureuse et passionnée. Tournant ensemble, retournant sans cesse, serrer l’un contre l’autre, tel une valse à deux temps enivrante, dans un espace vide. Où seul les sentiments de ses flashs émotionnels, prennent forme. La vision d’une carte de vie défile devant nous. Une nuit lumineuse y bouleverse nos yeux humides et colorés par les petites étoiles scintillantes de notre passé.

Des temps jadis, dont WHEEL se sert également, les saisissant de son talent de composition et d’écriture. Inspiré par cet épouvantail, un outil chirurgical, ALIEN américain (TOOL), devenant en plus de deux décennies, un de ces astres inoubliables engendrés par la musique du RESIDENT HUMAIN.

L’OMBRE DE TOOL

La tête en haut et les pieds au sol, rattaché au ciel, mais aussi à la terre, RESIDENT HUMAN s’égrène dans notre esprit. Sept morceaux à l’atmosphère doucereuse et planante, marquée toujours par des arcs électriques tendus et brûlants. L’ombre du pachydermique TOOL s’effile toujours sur cette nouvelle et deuxième œuvre, qu’est RESIDENT HUMAN. Celle-ci narrant, les atouts et failles de la race humaine, tant mis en évidence dans le chaos sphérique de l’année précédente.

Intrigué, attiré, comme aimanté par l’excellence de son aîné, âprement défendu sur scène, les finlandais doivent désormais prendre pleinement leur envole. De nouvelles expériences de vie, scéniques, qui auront pour tâche, de relâcher l’étreinte affective et relationnelle envers son FAVORI et PERE SPIRITUEL. La chance de peut-être définir encore d’avantage l’identité sonore du groupe. Son voisin scandinave (SOEN), vient de le réaliser une nouvelle fois, avec brio, WHEEL doit s’y employer, dès à présent.

 

Et cette nouvelle météorite mélancolique, marquera indéniablement une étape charnière, dans l’existence future du band finlandais. De celle qui inaugure une mutation, synonyme d’ancrage dans les annales du temps. RESIDENT HUMAN est un voyage vibrant et organique qui laisse fuguer l’esprit dans un monde SPATIO-TEMPOREL d’un autre temps. Ramenant l’âme à une autre époque, dans des lieux plutôt étranges et différents de ceux côtoyés habituellement. Une épopée parfois sienne, ou bien celle inventée, qu’on aurait aimé vivre, si intensément. WHEEL est son « Hyperion », filigrane d’un récit poignant de plus de dix minutes où résonnent une fin OVNIESQUE.

UN FORT POTENTIEL

C’est au moment où WHEEL se dépouille de toute chose artificielle, qu’il laisse le plus entrevoir l’immense pouvoir de son potentiel. L’immersion est alors totale, régnant impérialement sur l’auditeur comme une « Fugue » aux mauvais sorts de l’existence. La ligne directive est alors rythmée par la basse/batterie, notamment celle ronronnant de groove sur « Fugue ». Et s’achevant sur un feeling inhabituel et déconcertant. Le WHEEL qui se contient, dénudé par sa paire SAKSALA/VIRTA, réussi à focaliser d’avantage notre esprit sur des lignes mélodiques magnifiques et imparables. Une clarté étonnante qui se retrouve sur le titre album « Resident Human » qui oscille pourtant entre dépouillement et complexité. Ses notes de guitares déchirantes, qui structurent la composition, sont le point d’orgue d’un moment très relevé.

WHEEL est résolument rock, sauvageon sans divagation sur « Ascent » avec cette basse toujours aussi orgastique, tant ici que sur « Movement » avec en prime les toms tribaux et frénétiques de l’extraterrestre SANTERI SAKSALA. Le riff hypnotique « caché » dans la composition, sort de l’ombre se révélant de plus en plus présent et chatoyant. Une veille terre si éprouvée, dont WHEEL apaise les tensions par un bel instrumental de fin « Old Earth » à l’ambiance pianistique.

L’ART DE SON AMBIVALENCE

WHEEL entretient l’ambivalence de son art, partagé entre simplicité d’écriture et cet élan à la fresque homérique. Cette cohabitation ne nuit aucunement à la qualité du disque, bien au contraire, elle participe à sa richesse. Même si les finlandais sont bien plus puissants et poignants quand ils épurent leur discours. Les affects avec le quatuor californien ne doit pas être un frein pour l’écoute de ce superbe RESIDENT HUMAN. Juste une affinité sonore affirmée n’empêchant pas WHEEL d’y apporter sens et originalité propre.

Un jeune groupe hyper talentueux, que l’on retrouvera au côté d’EPICA et APOCALYPTICA (pour une grande tournée Européenne) et notamment le 14 mars 2022 au ZENITH de PARIS. Un concert à ne louper sous aucun prétexte.

LA ROUE (WHEEL) FACONNEE PAR L’UN DES PLUS BELS OUTILS (TOOL) QUI SOIT, PREND DEFINITIVEMENT SON ENVOLE.

LINE-UP:

JAMES LASCELLES: CHANT, GUITARE
JC HALTTUNEN: GUITARE
SANTERI SAKSALA: BATTERIE
AKI VIRTA: BASSE

TRACKLIST DE RESIDENT HUMAN (52m 6s):

01. Dissipating
02. Movement
03. Ascend
04. Hyperion
05. Fugue
06. Resident Human
07. Old Earth

CONCEPT:

Inspiré par LES CANTOS D’HYPERION DE DAN SIMMONS.

Les CANTOS d’HYPERION (titre original : THE HYPERION CANTOS) est un cycle de science-fiction, écrit par DAN SIMMONS, qui s’inscrit dans la catégorie du SPACE OPERA. Ce cycle regroupe quatre romans : HYPERION (Hyperion, 1989), LA CHUTE D’HYPERION (The Fall of Hyperion, 1990), ENDYMION (Endymion, 1995) et L’EVEIL D’ENDYMION (The Rise of Endymion, 1997), complétés par deux nouvelles : LES ORPHELINS DE L’HELICE et LA MORT DU CENTAURE.

Le cycle d’Hyperion est parfois divisé en deux parties :

LES CANTOS D’HYPERION pour les deux premiers romans (Hypérion et La Chute d’Hypérion) ;
LES VOYAGES D’ENDYMION pour les deux autres (Endymion et L’Éveil d’Endymion).

DISCOGRAPHIE:

Moving Backwards (2019)
RESIDENT HUMAN (2021)

TOURNEE:

Le nouvel album succède à MOVING BACKWARDS paru en 2019. Le groupe sera de passage en Europe, en première partie d’EPICA et APOCALYPTICA. La France aura l’honneur de les recevoir le 14 mars 2022 à PARIS (ZENITH).

 

Tournée EPICA, APOCALYPTICA, WHEEL

Tournée EPICA, APOCALYPTICA, WHEEL

SORTIE/LABEL:

Le groupe de metal progressif finlandais WHEEL sortira son nouvel album, intitulé RESIDENT HUMAN, le 26 mars 2021 sur ODYSSEY MUSIC.

WHEEL ARTWORK

WHEEL ARTWORK

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.