CHRONIQUE DU NOUVEL ALBUM D’HELLOWEEN : INDESTRUCTIBLE!

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
4/5
Helloween 2021

Helloween 2021

« CERTAINES RELATIONS SONT NEFASTES. PARFOIS LES CHEMINS SE SEPARENT. MAIS LES ERREURS SE REPARENT. ET LA LIGNE D’ARRIVEE EST SOUVENT LA LIGNE DE DEPART. » ORLESAN.

L’OFFRANDE TOMBEE DU CIEL

SUPER SAIYAN

Après plus de trente ans d’existence (trente-sept) un nouveau super héros HELLOWEENIEN est sorti des entrailles de la planète terre. Un SUPER SAIYAN qui vit le jour en fusionnant les forces actuelles, avec celles d’un légendaire passé.

Une puissance de feu incomparable, dévastatrice, faisant fi d’un génie artiste sans faille. UN GUERRIER A LA TETE DE CITROUILLE qui se produisit sur une gigantesque scène de combat se nommant «PUMPKINS UNITED WORLD TOUR » entre 2017 et 2018.

SOURIRE ET YEUX DIABOLIQUES

Son sourire et ses yeux diaboliques aux étincelles mélodiques happy, affronta trente deux pays en soixante neuf performances données. La victoire fut écrasante, le succès total, et unanime. Le combattant ultime voulut immortaliser ses prouesses scéniques, graver sa lame cinglante dans le sillon, avec un UNITED ALIVE** de toute beauté.

SKYFALL, LE GUERRIER A LA TETE DE CITROUILLE.

SKYFALL, LE GUERRIER A LA TETE DE CITROUILLE.

 

 

 

 

 

UNE COMPLICITE RETROUVEE

Une complicité retrouvée, qui raviva la flamme de la NOSTALGIE, encourageant LE MYTHE à reprendre les choses, là où KEEPER OF THE SEVEN KEYS II (1988) les avaient « malheureusement » laissé. Un panzer allemand aujourd’hui a sept têtes qui va nous livrer sa SEIZIEME couronne, celle au nom éponyme d’HELLOWEEN.

UN VERITABLE MIRACLE

UNE OFFRANDE TOMBEE DU CIEL, un véritable miracle, qui vient frapper un parcours des plus chaotique, mais où les allemands ont su affronté et survivre à toutes les épreuves du temps et des égos désobligeants. C’est ainsi que le mythe ne fut que rarement écorné, un HELLOWEEN (éponyme) aujourd’hui, annonçant un nouveau départ, sans doute le plus ambitieux du groupe.

SKYFALL

Pour cela, Les allemands avaient choisi de nous présenter cet EPONYME avec une version écourtée de l’épique et formidable « Skyfall ». Un titre composé intégralement par maître HANSEN et qui a été choisi pour conclure ce nouveau disque. Douze minutes fabuleuses, précédées d’une intro cosmique « Orbit ». Une épopée au refrain magnifique porté par les trois voix toujours aussi typées et exceptionnelles.

HELLOWEEN ET SES SEPT MERCENAIRES.

HELLOWEEN ET SES SEPT MERCENAIRES.

Un morceau, nous ramenant tout droit au passé glorieux de nos sept mercenaires. En effet, SKYFALL a tout ce qui fit la gloire de ses ainés et pourrait prétendre figurer en bonne place dans les deux sommets que sont les KEEPER OF THE SEVEN KEYS. Frénétique, épique, sautillant, hymnique, percutant et entraînant à souhait. Nos trois vocalistes se distribuent parfaitement les rôles sur un morceau aux rebondissements multiples. Les guitares y sont tranchantes, toujours aussi atypiques et mélodiques.

Tout est en place, chaque rôle distribué est là pour parfaire la musique des germaniques et faire briller les musiciens à leur sommet, en toute cohérence. Un « Skyfall » qui souligne un HELLOWEEN fraternel, en parfaite harmonie comme personne n’osait le rêver.

UN TUMULTE CREATIF ET RECREATIF

Mais, désormais à sept, avec trois guitaristes et trois chanteurs, le travail créatif ne fut pourtant pas aisé à mettre en place. Une avalanche d’idées, engendrant un tumulte créatif et récréatif, dont le tri et la sélection fut excessivement difficile et éreintant. Long et éprouvant à gérer, bien plus que la finalisation des douze nouvelles compositions. Pourtant, celles-ci ont vu, tous les membres participé à son élaboration, à l’exception de MICHAEL KISKE (chant). Comme souligné, précédemment, KAI HANSEN a apporté la pièce maîtresse d’HELLOWEEN, « Skyfall ». Mais ce fut ANDI DERIS, le plus inspiré avec pas moins de cinq réalisations.

UNE NOUVELLE OEUVRE QUI N’A QU’UN SEUL DESSEIN

Une nouvelle œuvre qui n’a qu’un seul dessein: Réunir les différentes époques d’HELLOWEEN en s’inspirant du gouvernail très solide et mythique de l’ère des deux KEEPER OF THE SEVEN KEYS, et de son HEAVY METAL pratiqué dans les années 80. Tout à été pensé pour converger vers cette ultime qualité, y compris dans le spectre sonore. Le band choisissant d’avoir recours à l’enregistrement analogique à ce à plusieurs niveaux, notamment pour la batterie jouée sur le vieux kit d’INGO SCHWICHTENBERG, ancien membre fondateur décédé en 1995. Un hommage au jeu monumental d’INGO, que DANIEL LOBLE fait perdurer avec une performance juste, bluffante et éblouissante.

OUT OF THE GLORY

Si l’homérique « Skyfall » achève l’album HELLOWEEN, c’est avec la gaieté speed métallique d’ « Out For The Glory » qu’HELLOWEEN est catapulté. Une magnifique introduction sombre et symphonique nous plongeant au cœur de l’âge d’or d’HELLOWEEN (on pense tout de suite à « Eagle Fly Free » de KEEPER OF THE SEVEN KEYS II). On y retrouve avec un immense plaisir un « Out For The Glory » très chantant, mettant en avant la voix haut perchée de MICHAEL KISKE, bien supplée par les interventions criardes, hargneuses, tellement jubilatoires de KAI HANSEN. Un morceau résolument old-shool, que ce soit dans le son (guitares, batterie), ou dans son approche conceptuelle.

EN LIVE, CA DEMENAGE.

EN LIVE, CA DEMENAGE.

HELLOWEEN A L’OBESESSION DU REFRAIN MANIAQUE, BEAU, ET TRES SOIGNE

Mais HELLOWEEN resserre l’étreinte avec le plus nerveux et émotionnel « Fear Of The Fallen ». Une introduction somptueuse, dont les cordes délicates et sensibles (une harpe?), transportent l’âme au sein du jardin d’EDEN, qui pourrait être de nature japonisante. La chanson révèle l’excellent travail de répartition (sur tout le disque) vocale entre MICHAEL KISKE et ANDI DERIS suivant leurs envies et les capacités de chacun à les transcender. HELLOWEEN à l’obsession du refrain maniaque, beau et très soigné. Celui-ci est d’une grande intensité s’abandonna complètement à la mélodie imparable de « Fear Of The Fallen ». Une grandeur mélodique encore plus vivace dans les soli de nos trois guitaristes, dont le rôle est là aussi, distribué dans une parfaite équité.

LA SCENE

En outre, le band n’oublie pas son premier amour: la scène. Et cet HELLOWEEN est taillé pour y faire des dégâts considérables, lors de sa future tournée mondiale. Avec des trésors hymniques qui amèneront certainement des cris de folie et d’hystérie comme avec le HEAVY « Indestructible » (le riff d’intro composé par MARKUS) au refrain fédérateur et succulent. Sans compter sur l’énergie cataclysmique délivrée par le POWER ROCK/GLAM « Mass Pollution ». Un riffing très HARD, qui nous plongera tout droit dans la fosse aux lions de l’ambiance délurée des années EIGHTIES.

LE FEU D’HELLOWEEN SUR SCENE.

LE FEU D’HELLOWEEN SUR SCENE.

BEST TIME

De plus, cette nouvelle œuvre peut jouir d’un line-up originel retrouvé, mais aussi forcément plus complet et étoffée lui permettant de toucher du doigt toutes ces périodes de créativité. Excepté, la ballade qui ne fut pas retenue finalement, les arrangements ne convenant pas à tous. Mais HELLOWEEN s’adonne toujours au traditionnel tube implacable et destructeur d’ondes radio avec le remuant et indiscutable « Best Time » (la résurgence des sons d’y a plus de trois décennies). Une chanson dans la pure tradition délirante du groupe, au groove incarnant la bonne humeur récréatif de cette nouvelle réunion. HELLOWEEN n’hésitant pas à y parodier ses frasques tubesques des temps jadis, sans pour autant y perdre en qualité d’écriture.

ANGELS

Cependant la joie communicative laissant place à des propos plus profonds et sombres sur la beauté des sons de « Angels ». Une chanson à la structure progressive et très théâtrale avec notamment, ce pont atmosphérique d’une grande élégance. Les canons vocaux sont superbes, insufflant une réelle dramaturgie à la chanson (les arrangements).

LE BAND AU COMPLET.

LE BAND AU COMPLET.

LE NOUVEL HELLOWEEN

Ce qui est marquant à la première écoute attentive de cette nouvelle citrouille, c’est la faculté du band à faire fusionner le HELLOWEEN des origines avec celui plus moderne et récent, et ce avec un franc succès. Comme sur « Cyanide », « Robot King », « Down In The Dumps ». Le roi des robots nous marque au fer rouge, avec un refrain racé, puissant, se reposant sur une élaboration instrumentale et vocale titanesque.

Notre trio de gratteux s’y montre très inspiré, aussi noir que lumineux et grandement émotionnel. Un pouvoir robotique se révélant très humain, et hautement sensible. Un grand moment de cet éponyme. Pour « Cyanide » dont seule la voix d’ANDI DERIS émerge, il nous dévoile la ligne directrice plus lugubre et moderne des dernières productions des allemands.

Quant à « Down In The Dumps », il fait s’acoquiner des guitares au son plus lourd avec des envolées enjouées, héroïques. Trois morceaux moins happy, dont un « Cyanide » qui pourrait être le versant lugubre et négatif d’un « Out Of The Glory ».

HELLOWEEN A L’OLYMPIA EN MAI 2022

Mais tout ce qui définit le HELLOWEEN d’aujourd’hui en 2021 est là, présent dans ce seizième album studio, qui prend fin avec le sculptural « Skyfall ». Un HELLOWEEN qui ne cesse de se redéfinir, renaissant aux coups du destin (bons ou mauvais) pour devenir à chaque fois plus fort.

Une longévité éprouvée mais incontestable, gérée de façon brillante et intelligente. Même si cette nouvelle œuvre, n’est pas parfaite, elle recèle suffisamment de grands moments qualitatifs pour en faire un indispensable de leur discographie, et ce à plus d’un titre.

HELLOWEEN a su y greffer le talent de deux anciens membres iconiques, afin d’y partager tous ensemble le fruit de compositions éclectiques et globalement réussies. HELLOWEEN est toujours en haut de l’affiche, et il serait criminel de ne pas aller les voir à L’OLYMPIA (PARIS) en 2022. Le temps passe vite et même nos héros ne peuvent demeurer éternels….

« LE DESIR POSSEDE UNE PERSISTANCE INDESTRUCTIBLE. » JACQUES LACAN.

LINE-UP:

MICHAEL KISKE: CHANT
KAI HANSEN: CHANT, GUITARE
ANDI DERIS: CHANT
MICHAEL WEIKATH: GUITARE
SASCHA GERSTNER: GUITARE
MARKUS GROSSKOPF: BASSE
DANIEL LOBLE: BATTERIE

NOUVEAU LINE-UP D’HELLOWEEN.

NOUVEAU LINE-UP D’HELLOWEEN.

TRACKLIST:

01. Out For The Glory
02. Fear Of The Fallen
03. Best Time
04. Mass Pollution
05. Angels
06. Rise Without Chains
07. Indestructible
08. Robot King
09. Cyanide
10. Down In The Dumps
11. Orbit
12. Skyfall

DISCOGRAPHIE:

1985 : Walls of Jericho
1987 : Keeper of the Seven Keys, Pt. 1
1988 : Keeper of the Seven Keys, Pt. 2
1991 : Pink Bubbles Go Ape
1993 : Chameleon
1994 : Master of the Rings
1996 : The Time of the Oath
1998 : Better Than Raw
2000 : The Dark Ride
2003 : Rabbit Don’t Come Easy
2005 : Keeper of the Seven Keys: The Legacy (double album)
2007 : Gambling with the Devil
2010 : 7 Sinners
2013 : Straight Out of Hell
2015 : My God-Given Right
2021: HELLOWEEN

PRODUCTION:

Produit par CHARLIE BAUERFEIND et DENNIS WARD, le nouvel opus a en partie été enregistré au H.O.M.E. STUDIOS à HAMBOURG où le groupe avait enregistré ses premiers titres en 1984. L’enregistrement sera cette fois-ci entièrement analogique.
L’album a été mixé aux VALHALLA STUDIOS de RONALD PRENT.

ARTWORK:

Magnifique peinture réalisée par ELIRAN KANTOR.

ELIRAN KANTOR est un artiste et illustrateur israélien basé à BERLIN, connu principalement pour la création de pochettes d’albums pour des groupes de métal tels que TESTAMENT, SOUFLY, HELLOWEEN et MY DYING BRIDE.

MICHAEL KISKE: « J’adore le fait que ce soit une vraie peinture. Je ne m’en souviens pas exactement, mais la question de l’artwork avait été soulevée lors du meeting où nous faisions un brainstorming sur les démos que nous avions. Nous voulions donner à un artiste l’occasion de nous suggérer des choses, mais je pense qu’il était assez clair que nous voulions quelque chose qui soit peint, quelque chose à l’ancienne.
Pour être honnête, c’est de loin mon artwork préféré parmi tous ceux qu’a eus HELLOWEEN.”

MAGNIFIQUE ARTWORK D’ELIRAN KANTOR.

MAGNIFIQUE ARTWORK D’ELIRAN KANTOR.

 

GROUPE:

** Le DVD / BLU-RAY « United Alive » propose des enregistrements au Wacken devant 75 000 métalleux et 14 000 fans à l’Arena de Madrid et en bonus, le concert donné à Sao Paulo, au Espaço das Américas et rassemblant 8 000 personnes.

Au total, c’est plus de trois heures de concert live en stéréo et en son surround auxquels s’ajoutent des instants saisis en coulisses et une interview avec le groupe qui parle du passé, du présent et de l’avenir d’ HELLOWEEN .

Le CD LIVE / VINYLE  « United Alive In Madrid »  présente 2 heures 20 de titres enregistrés lors du concert de Madrid, et de ceux donnés à Prague, à Sao Paulo, au Wacken et à Santiago au Chili.

Le DVD United Alive et l’album United Alive In Madrid sont sortis le 4 octobre 2019.

Album live, issue de la tournée PUMPKINS UNITED WORLD TOUR. Disponible également en dvd/blue ray.

Album live, issue de la tournée PUMPKINS UNITED WORLD TOUR. Disponible également en dvd/blue ray.

TOURNEE:

Une tournée européenne est prévue au printemps 2022. Elle passera par la capitale le 25 mai à l’OLYMPIA.

TOURNEE EUROPEENNE EN 2022.

TOURNEE EUROPEENNE EN 2022.

SORTIE/LABEL:

Le groupe allemand de power metal HELLOWEEN sortira son seizième album, l’éponyme HELLOWEEN, le 18 juin 2021 via Nuclear Blast.

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.