HYPOCRISY : LA FEDERATION GALACTIQUE

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
4/5
HYPOCRISY, désormais en trio

HYPOCRISY, désormais en trio

PLUS JE VIEILLIS, ET PLUS JE SUIS ABSOLUMENT CONVAINCU QUE NOUS NE SOMMES PAS SEULS DANS L’UNIVERS. APRES UNE VIE DE REFLEXION, J’AIDE A MENER UN NOUVEL EFFORT MONDIAL POUR EN DECOUVRIR PLUS (…). LE PROJET BREAKTHROUGH LISTEN ANALYSERA LE MILLION D’ÉTOILES LES PLUS PROCHES, POUR TROUVER DES SIGNES DE VIE. L’ASTROPHYSICIEN STEPHEN HAWKING.

I WANT TO BELIEVE

PETER TAGTGREN est un artiste exceptionnel, dont le cerveau grouille de compétences et d’idées. Un homme sollicité en permanence pour ses dons musicaux. Qu’il soit producteur (de renom, ayant son propre terrain de jeu avec le studio THE ABYSS), où musicien polyvalent et extrêmement talentueux à l’initiative créatrice de nombreux projets, souvent très éclectiques et très intéressants. Un artiste qui ne s’arrête jamais et qui n’en exprime pas vraiment le souhait, vivant sa passion pour son art sans ménagement.

PAIN, LINDEMANN

Cependant, depuis quelques années, il semble se distinguer un peu moins dans le domaine du metal extrême, privilégiant notamment les expérimentations metal indus, de son groupe PAIN, ainsi que du duo bien barré, formé pour LINDEMANN  (avec TILL LINDEMANN de RAMMSTEIN). Un projet qui n’est plus d’actualités aujourd’hui, puisque PETER et TILL en resteront là désormais. Pourtant deux albums studios et un live qui connurent un succès vif auprès du public metalleux (et pas que).

Le retour tant attendu des suédois d’HYPOCRISY

Le retour tant attendu des suédois d’HYPOCRISY

UN LONG SOMMEIL DE PRESQUE NEUF ANS

Ce qui mit forcément sa progéniture ovniesque (HYPOCRISY) dans un long sommeil de presque neuf ans, après un END OF DISCLOSURE (2013) pourtant terrifiant. Sa plus belle et maléfique obsession ne refaisant surface qu’à travers de superbes prestations scéniques au cours de petites tournées fin 2018 et 2019 (avec entre autres ARCH ENEMY et AMON AMARTH), laissant présager l’écriture d’une nouvelle œuvre durant cette période.

WORSHIP

Il est temps désormais de mettre un terme à cette longue pause, et de refaire vivre les racines de maitre PETER avec son HYPOCRISY. Un WORSHIP qui démontre que les suédois ont encore certaines révélations à nous faire sur l’influence majeure des extraterrestres sur notre monde moderne en décrépitude.

Au regard du parcours discographique d’HYPOCRISY, on peut y entendre une évolution remarquable et significative de son art musical. Ayant la faculté artistique d’évoluer avec classe et maestria, en s’imprégnant d’un brutal death viscéral et blasphématoire au début des années 90 à un death metal mélodique froid, mélangeant science-fiction et critique sociétale au  cours de la décennie suivante. Un groupe dont le caractère singulier émane d’une production massive et écrasante, mettant le riffing oppressant en première place dans l’articulation des compositions.

HYPOCRISY et son ADN si marqué et mythique

HYPOCRISY et son ADN si marqué et mythique

L’ADN HYPOCRISY

L’ADN d’HYPOCRISY ne s’est pas volatilisé, bien au contraire car il inonde à foison ce WORSHIP, et ce dès les premiers accords acoustiques de son éponyme, et du chaos frénétique qui en découle.

Après un si long silence, on s’interrogeait sur l’orientation prise par cette nouvelle oeuvre. L’écoute attentive de WORSHIP conforte l’idée des toutes dernières prestations lives réalisées par le band suédois, à savoir qu’il est en capacité d’explorer toutes les facettes discographiques du groupe, du très mélodique au plus brutal, sans le moindre soucis, avec panache et qualité.

THE FINAL CHAPTER, HYPOCRISY

Artwork de END OF CLOSURE sorti en 2013

Artwork de END OF CLOSURE sorti en 2013

Certaines chansons comme  « We’re The Walking Dead » ou « Children Of The Grey », parées du growl versatile et si singulier de PETER TAGTGREN pourraient prétendre à une place de choix dans la set-list du majestueux END OF DISCLOSURE, dernier opus en date des scandinaves. Malgré une mélancolie très marquée sur des leads très hypnotiques et atmosphériques, WORSHIP tend à explorer peut-être davantage la voix plus abrupte des années 90 avec pour référence les aînés tels que THE FINAL CHAPTER et HYPOCRISY.

DES MI-TEMPI A L’ESTHETIQUE TUBESQUE

Pourtant HYPOCRISY n’est jamais aussi prégnant, beau et mystérieux que quand il nous gratifie de mi-tempi à l’esthétique tubesque. Savoir dont il maîtrise depuis toujours les codes et servant à la perfection le mysticisme de WORSHIP par de magnifiques compositions telles que « Children Of The Grey », « Chemical Whore », « We’re The Walking Dead » et « Bug In The Net ».

THEY WILL ARRIVE

Évidemment de véritables accroches musicales qui sont jumelées à de nombreux refrains très entêtants comme sur l’énergique « They Will Arrive ». Dont les relents orchestraux nous plonge dans une dramaturgie alléchante. Une pièce épique un peu moins sombre que ses homologues, où l’on peut percevoir malgré tout une once d’envie et de lumière.

Une once de lumière dans les ténèbres

Une once de lumière dans les ténèbres

WORSHIP RESTE UNE ŒUVRE PLUTOT BELLIQUEUSE

Cependant Worship reste une œuvre plutôt belliqueuse. Une brutalité renforcée par l’absence de chant clair, et de lead au profit d’un riffing plutôt simple et accessible tout en étant très puissant et varié. Une orientation musicale plus ténébreuse, glaçante et incisive qui se distingue sur plusieurs titres (« Brotherhood Of The Serpent » « Another Day » entre autre) dont un « Dead World », unique composition qui étonnamment n’a pas été écrite par PETER TAGTGREN  mais par son fils SEBASTIAN TAGTGREN.

Obscur, glacial et percutant

Obscur, glacial et percutant

WORSHIP est un opus qui reste fidèle à l’harmonie musicale de son créateur et des thématiques qui l’obsèdent depuis sa tendre enfance. L’arrivée prochaine des extraterrestres et les dérives d’une société au bord de l’épuisement.

Une nouvelle œuvre sans doute plus directe que ses récents aînés mais sans y avoir omis le sens de la beauté mélodique et des refrains qui persiste dans les esprits. Malgré une longue absence due à des projets relativement éloignés du style pratiqué par HYPOCRISY, WORSHIP ne tombe pas dans l’écueil de la facilité, et de la banalité, et ne laissera pas indifférent. Le son que PETER a façonné pour son disque est résolument moderne, tout en puisant son inspiration légendaire dans ses succès jadis, mais sans y voir de redites. Certes, WORSHIP a du mal à convaincre la toute première fois, mais il demeure plutôt jouissif et rassembleur par la suite, représentant finalement parfaitement l’essence de ce qu’est ce mythe du DEATH MELODIQUE.

SI LES EXTRATERRESTRES VIENNENT NOUS RENDRE VISITE, LA SITUATION SERA SUREMENT LA MEME QUE QUAND CHRISTOPHE COLOMB A DEBARQUE EN AMERIQUE. LES CHOSES N’ONT PAS VRAIMENT BIEN TOURNE POUR  LES AUTOCHTONES. DES EXTRATERRESTRES AUSSI EVOLUES POURRAIENT ETRE DEVENUS NOMADES, CHERCHANT A CONQUERIR ET A COLONISER N’IMPORTE QUELLE PLANETE QU’ILS TROUVERAIENT SUR LEUR CHEMIN. L’ASYROPHYSICIEN STEPHEN HAWKING.

Le célèbre astrophysicien britannique STEPHEN HAWKING, est décédé le 14 mars 2018 à l’âge de 76 ans, il était aussi connu pour ses propos sur le futur de l’humanité.

LINE-UP:

PETER TAGTGREN: CHANT, GUITARE (depuis 1990)

MIKAEL HEDLUND: BASSE (depuis 1992)

HORGH (REIDAR HORGHAGEN): BATTERIE (depuis 2004)

THOMAS ELFOSSON: SESSION GUITARE

Line-up des suédois d’HYPOCRISY

Line-up des suédois d’HYPOCRISY

TRACKLIST:

01. Worship
02. Chemical Whore
03. Greedy Bastards
04. Dead World
05. We’re The Walking Dead
06. Brotherhood Of The Serpent
07. Children Of The Gray
08. Another Day
09. They Will Arrive
10. Bug In The Net
11. Gods Of The Underground

DISCOGRAPHIE:

  • Penetralia (1992)
  • Osculum Obscenum (1993)
  • The Fourth Dimension (1994)
  • Abducted (1996)
  • The Final Chapter (1997)
  •  Hypocrisy (1999)
  •  Into the Abyss (2000)
  •  Catch 22 (2003)
  •  The Arrival (2004)
  • Virus (2005)
  • Catch 22 (V2.0.08) (2008)
  • A Taste Of Extreme Divinity (2009)
  • End of Disclosure (2013)
  • 2021: WORSHIP

    LA FEDERATION GALACTIQUE

    Israël et les États-Unis sont en contact avec des extraterrestres qui préfèrent pour l’instant rester discrets. Washington collobore directement avec eux, dans leur base commune sur Mars. Vous trouvez ça absurde?

    C’est pourtant HAIM ESHED, un général israélien à la retraite qui l’affirme dans un livre de l’écrivaine HAGAR YANAI qui vient de sortir, L’UNIVERS AU-DELA DE L’HORIZON.

    HAIM ESHED n’est pas un ufologue comme un autre. Officier à la retraite, il a commencé sa carrière en 1969 dans le renseignement militaire. Doté d’un doctorat en ingénierie aéronautique obtenu aux États-Unis, il a été en pointe des nouvelles technologies dans son pays, avant de devenir le patron du programme spatial militaire israélien, de 1981 à 2010. Il n’hésite d’ailleurs pas à brandir cet argument d’autorité, dans l’interview au magazine YEDIOY qui agite depuis quelques jours le petit monde des ovnis:

    «Je n’ai rien à perdre. J’ai eu mes diplômes et mes prix. Je suis respecté dans les milieux universitaires, ici et à l’étranger.»

    Mais que raconte ce retraité de 87 ans?

    Une «Fédération galactique» serait déjà en contact avec certains terriens et aurait commencé à mener des expériences sur notre planète. Les Américains sont en relations très étroites avec eux et DONALD TRUMP a failli vendre la mèche. Mais les visiteurs de l’espace estiment qu’il est trop tôt pour faire leur coming out: l’humanité n’est pas prête. Cela ne les empêche pas, toujours d’après HAIM ESHED, d’avoir construit une base avec les Américains dans les sous-sols de Mars… Même si aucun homme n’est encore allé sur la planète rouge.

HYPOCRISY et son sujet de prédilection

HYPOCRISY et son sujet de prédilection

PRODUCTION:

Le disque a été mixé par PETER TAGTGREN au Abyss Studio AB et le mastering est l’oeuvre de SVANTE FORSBACK.

ARTWORK:

Réalisé par l’artiste BLAKE ARMSTRONG (KATAKLYSM, IN FLAMES, CARNIFEX, etc.), l’artwork de WORSHIP évoque l’histoire de la relation entre l’humanité et les extraterrestres.

Artwork de cette nouvelle œuvre

Artwork de cette nouvelle œuvre

SORTIE/LABEL:

WORSHIP nouvel album des suédois d’HYPOCRISY

WORSHIP nouvel album des suédois d’HYPOCRISY

HYPOCRISY sortira son nouvel album, intitulé WORSHIP, le 26 novembre 2021 via Nuclear Blast

HYPOCRISY- Bundle CD/T-Shirt/Pick - Worship IMG HYPOCRISY

HYPOCRISY- Bundle CD/T-Shirt/Pick – Worship IMG HYPOCRISY

Le magnifique packaging de WORSHIP

Le magnifique packaging de WORSHIP

WORSHIP paré d’un superbe bleu

WORSHIP paré d’un superbe bleu

LIEN FACEBOOK D’HYPOCRISY:

facebook

LIEN DU DERNIER ARTICLE D’HYPOCRISY SUR LOUD TV:

loud tv

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.