VOLBEAT VAMPIRISE LES ESPRITS!

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
4/5
Les danois de VOLBEAT

Les danois de VOLBEAT

AVANT ELVIS, IL N Y AVAIT RIEN. JOHN LENNON.
Avant ELVIS, il y avait rien. JOHN LENNON

« Avant ELVIS, il n’y avait rien »  JOHN LENNON

2021

Une année 2021 qui rentrera dans les annales des pires situations, engendrant quelques unes des meilleures cependant. Le cinéma ne dégorge plus de nouveautés dans tous les styles pratiqués, faisant le bonheur des cinéphiles avertis. Pourtant, des réalisations qui majoritairement ne peuvent rester à l’affiche que très peu de temps durant.

Une ambiguïté qui s’avère très marquée également pour notre musique metal, qui privée de ses concerts les plus majeurs, force les groupes à se rabattre sur la créativité. Composant par pure passion, plaisir et addiction à leur métier d’artiste mais aussi certainement pour tuer le temps qu’ils ne disposent jamais, normalement.

Ce qui fait de 2021, sans hésitation aucune, la plus belle année discographique jamais vu dans notre style, cumulant de très nombreuses sorties dans sa durée, d’extrêmes qualité, parfois même sur un temps très court, comme pour le mois de novembre, juste stratosphérique. Le metal national, comme international n’est pas épargné par ce virus artistique et qualitatif, laissant en outre peu de temps à l’auditeur pour appréhender tout ce flot musical de haute volée.

Le band scandinave

Le band scandinave

VOLBEAT

Evidemment un retour discographique encore plus significatif pour les grosses pointures du milieu dont fait parti nos danois de VOLBEAT. Pas un avantage mais qui pour nos scandinaves n’aura aucune conséquence, bien au contraire qui ne fera que les servir, puisque leur musique n’est pas la plus sophistiquée et la moins accessible qui soit.

Evoluant que très progressivement avec le temps, s’articulant toujours autour de la même philosophie faite de sons rock/punk-rock/metal taillés pour enflammer les plus grandes scènes du monde entier.

Des danois qui avec cette huitième œuvre dispose d’un met de choix pour reprendre le chemin des concerts très rapidement sous couvert de futurs classiques qui sauront trouver leur place dans le cœur de la foule et d’une set-list redoutable.

Tout comme son prédécesseur SERVANT OF THE MIND déclare sa flamme au heavy, psychobilly, country et punk n’roll, avec cependant un caractère qui se montre plus mordant et heavy. Un confinement qui une fois de plus a accéléré son élaboration, notre ELVIS BAND METAL le composant en un petit trimestre seulement.

ELVIS tout vêtu de cuire lors de son premier comeback en 1968

ELVIS tout vêtu de cuire lors de son premier comeback en 1968

SERVANT OF THE MIND s’offre à nous sur la batterie dansante de « « Temple Of Ekur », sans déstabiliser ni tromper l’auditeur. Un VOLBEAT toujours aussi pertinent dans son riffing à la METALLICA, parfaitement marié à des mélodies pop-punk issues de la démente scène californienne, avec une efficacité qui n’est plus à démontrer. Les guitares y déclinent une thématique orientale faisant écho à « The Gate Of Babylon » officiant sur SEAL THE DEAL AND LET’S BOOGIE (2016).

SERVANT OF THE MIND met parfaitement en exergue le timbre lumineux et versatile de MICHAEL POULSEN qui suit sans peine les ondulations du métissage musical de VOLBEAT.

Line-Up VOLBEAT

Line-Up VOLBEAT

SERVANT OF THE MIND NE FERA PAS EXCEPTION

Un quartette qui n’a pas son pareil pour écrire des chansons flirtant avec amour avec les ondes radios, SERVANT OF THE MIND ne fera pas exception. Le duetto gagnant sorti cet été, le prouve allègrement. Deux premiers singles terriblement addictifs et tubesques à souhait. La frénésie in your face de « Wait A Minute My Girl », très direct et frétillant du boule sur un saxo et piano effrénés. Le désopilant « Dagen Før », parfaite représentation de la bande son rock d’une série télé américaine rimant avec jeunesse, et insouciance. MICHAEL POULSEN y partage d’ailleurs sa voix avec la chanteuse du groupe de pop rock ALPHABEAT, STINE BRAMSEN.

SERVANT OF THE MIND qui réussi justement à faire coexister sa force hymnique avec des accroches bien plus sombres et purement heavy metal telles que « The Sacred Stones » (l’histoire d’un être convaincu par les forces du mal), dont l’intro glauque et glaçante pourrait rappeler le mythique SLAYER, avant de voir le groupe groover sur des cavalcades sonores à consonance orientale chères à IRON MAIDEN.

L’EXTREME QUALITE ET POLYVALENCE DE SON CHANT

MICHAEL POULSEN se fend de quelques rebellions vocales très graves qui prouvent une nouvelle fois l’extrême qualité et polyvalence de son chant quand les débats s’y prêtent. Dans tous les registres abordés, même ceux les plus virulents, VOLBEAT parviendra toujours à intégrer un refrain qui créera l’addiction complète, en vampirisant les esprits les plus rêveurs et charnels. Une évidence implacable sur le terrible « Shotgun Blues ». Aussi incisif et animal qu’entraînant et jubilatoire.

Le ELVIS BAND METAL

Le ELVIS BAND METAL

SERVANT OF THE MIND a donc l’avantage de nous proposer la meilleure synthèse qui soit de l’art musical VOLBEATIEN. Même si quelque fois il peut manquer de cohérence en s’invitant à certaines redites flagrantes («Becoming », « Step Into Light » avec d’autres titres du disque.). Peu importe, son équation est tellement attractif, que l’auditeur n’en a cure, il suit contre vent et marée le VOLBEAT sûr de ses forces.

Même, si il n’a pas besoin d’être aussi exubérant pour nous emmener dans sa quête originale et délirante. Il peut aisément se détacher de sa sacro-sainte formule, tout en restant aussi captivant que possible.

LASSE’S BRIGITTA

Ce qu’il nous prouve une fois de plus avec « Lasse’s Birgitta » qui conclut le disque avec maestria. Un VOLBEAT qui s’émancipe quelque peu de ses sons habituels en nous dessinant un chemin bien plus conceptuel et progressif. Le groupe puissant son Inspiration lyriques des premières condamnations de sorcières brûlées vives en Suède en 1471.

Huit minutes où Volbeat se fait très énigmatique, sombre et puissant. Multipliant les accroches et mélodies ciselées, subtiles, et parfois arabisantes, toutes asservies à un final grandiloquent et théâtral. Choeurs lourds et ténébreux, bruits de cloche et crépitements de flamme viennent perturber les esprits sur une fin grandiose et inhabituelle.

Notre quartette si bon, original et fun

Notre quartette si bon, original et fun

VOLBEAT NE SE RENIE PAS

VOLBEAT ne se renie pas, SERVANT OF THE MIND est une machine enivrante s’adonnant à la multitude en tube, mais avec une énergie plus heavy et lugubre. Une alliance qui à ne pas en douter haranguera les foules en délire lors des prochains concerts du groupe. Même si ce nouveau disque n’est pas perfection, chutant parfois par manque de concision, il en demeure pas moins qu’excellent et surtout si agréable à écouter. Ferveur que peu de groupes metal arrivent autant à nous offrir, par conséquent, sans priver serait pêcher absolu !

ELVIS et son mythique « Jailhouse Rock »

ELVIS et son mythique « Jailhouse Rock »

SANS ELVIS, JE NE SAIS PAS OU SERAIT LA MUSIQUE POPULAIRE. C’EST LUI QUI A TOUT DECLENCHE ET CE FUT CERTAINEMENT LE DEBUT POUR MOI. ELTON JOHN.

 

MICHAEL POULSEN chante ELVIS

MICHAEL POULSEN chante ELVIS

MICHAEL POULSEN DE VOLBEAT RAPPELLE LE TEMPS QU’IL A OBTENU POUR « JOUER » ELVIS:

MICHAEL POULSEN DE VOLBEAT RAPPELLE LE TEMPS QU'IL A OBTENU POUR "JOUER" ELVIS

CARDIFF, WALES – NOVEMBER 28: Michael Schon Poulsen of Volbeat performs at Motorpoint Arena on November 28, 2016 in Cardiff, Wales. (Photo by Mike Lewis Photography/Redferns)

LINE-UP:

MICHAEL POULSEN: CHANT, GUITARE RYTHMIQUE [2001-aujourd’hui]

JON LARSEN: BATTERIE ET PERCUSSIONS  [2001-aujourd’hui]
ROB CAGGIANO: GUITARE LEAD, CHOEURS [2013-aujourd’hui]
KASPAR BOYE LARSEN: BASSE [2016-aujourd’hui]

TRACKLIST:

01. Temple Of Ekur
02. Wait A Minute My Girl
03. The Sacred Stones
04. Shotgun Blues
05. The Devil Rages On
06. Say No More
07. Heaven’s Descent
08. Dagen Før (avec Stine Bramsen)
09. The Passenger
10. Step Into Light
11. Becoming
12. Mindlock
13. Lasse’s Birgitta

DISCOGRAPHIE:

The Strength/The Sound/The Songs (2005)

Rock the Rebel/Metal the Devil (2007)

Guitar Gangsters and Cadillac Blood (2008)

Beyond Hell/Above Heaven (2010)

Outlaw Gentlemen and Shady Ladies (2013)

Seal the Deal and Let’s Boogie (2016)

Rewind, Replay, Rebound (2019)

SERVANT OF THE MIND (2021)

ARTWORK:

Artwork de ce formidable nouvel album SERVANT OF THE MIND

Artwork de ce formidable nouvel album SERVANT OF THE MIND

TOURNEE:

VOLBEAT sera de passage en France en mai 2022 pour six dates en compagnie de THE RAVEN AGE. Le groupe sera également présent au HELLFEST 2022.

Tournée française 2022

Tournée française 2022

SORTIE/LABEL:

Le groupe de heavy metal danois VOLBEAT a sorti son nouvel album, intitulé SERVANT OF THE MIND, ce 3 décembre 2021 via REPUBLIC RECORDS.

Packaging du nouvel album

Packaging du nouvel album

Packaging complet de SERVANT OF THE MIND

Packaging complet de SERVANT OF THE MIND

LIEN FACEBOOK DU GROUPE DANOIS:

https://fr-fr.facebook.com/volbeat

PRECEDENTS ARTICLES SUR LE NOUVEL ALBUM:

https://www.loudtv.net/news/volbeat-de-passage-en-france-en-mai-2022/

https://www.loudtv.net/clips/tout-sur-le-nouvel-album-des-danois-de-volbeat/

MA CHRONIQUE DU PRECEDENT ALBUM DE VOLBEAT REWIND, REPLAY, REBOUND:

https://www.loudtv.net/chroniques/volbeat-chronique-du-elvis-band-version-metal/

Artwork de REWIND, REPLAY, REBOUND

Artwork de REWIND, REPLAY, REBOUND

A MON PERE

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.