Chronique de WORST DOUBT “EXTINCTION”

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Note de la rédaction :
4/5

HEART CORE :

worst doubt band

worst doubt band

Ouch ! Si Hardcore veut dire noyau dur, alors EXTINCTION est au coeur du noyau, heart core donc !

Véritable retour aux fondamentaux, l’album n’offre aucun répit à son auditeur. Il est racé et siffle la fin de la récré pour tout un tas de styles un peu trop à la mode et qui au final n’apportent rien. En effet, Extinction surgit de nulle part et claque comme un cou de fusil à pompe. Lourd et massif le dernier, Worst Doubt offre également une cohésion artistique qui pourrait presque nous permettre de fusionner les 10 titres en un seul. Bon, en vrai, c’est un peu plus compliqué que ça, parce qu’EXTINCTION c’est aussi une galaxie de sons ,de riffs et de rythmes HxC. On est donc pris dans une vague décibelique énorme, un rouleau trop lourd pour nos épaules.

TRACKLIST : EXTINCTION :

Intro

Dehumanized

Imposter’s Reign

Extinction

Despise Death

Path Of The Blind

Crushed

Untitled

The Tormentor

Filth In The Wound

Vous l’aurez compris, avec un tel nom d’album et les titres associés, Worst Doubt n’est pas venu pour discuter recette de tarte aux coings mais davantage de tarte sur le coin de … (on vous laisse compléter la phrase, coucou nos dirigeants politiques )

D’ailleurs comme le dit lui même le gang parisien :

Worst Doubt partout, justice nulle partWORST DOUBT

 

PRODUCTION :

Recorded ‘n Produced : Chateau Vergogne by Maxime Smadja

Mastered by Brad Boatright at Audiosiege Studio

Dif par BDHW Records

Booking at Stronger Bookings

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Comments are closed.